En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© Reuters
Pas tout à fait fini
Après un épilogue illusoire, le bras de fer entre le FBI et Apple continue
Publié le 30 mars 2016
Suite et fin de la bataille entre Apple et le FBI dans l’affaire San Bernadino : le débat sur le chiffrement des données n’est néanmoins pas clos.
Antoine Chéron est avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.Son site : www.acbm-avocats.com
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Chéron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Chéron est avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.Son site : www.acbm-avocats.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite et fin de la bataille entre Apple et le FBI dans l’affaire San Bernadino : le débat sur le chiffrement des données n’est néanmoins pas clos.

Le FBI a levé l’injonction faite à Apple d’apporter "une assistance technique raisonnable" aux autorités fédérales. Il a en effet annoncé être parvenu à accéder au contenu crypté de l’iPhone de l’un des auteurs présumés de la fusillade de San Bernadino, sans l’appui de la multinationale. Les circonstances autour de la découverte d’une méthode de déchiffrement restent encore floues. Certains prétendent qu’un hacker aurait contacté le FBI, d’autres que ce dernier aurait directement mis la start-up israélienne Cellebrite sur le coup.

Un cadre législatif inadapté

Si cette annonce sonne comme une trêve entre les groupes de la Silicon Valley et le gouvernement américain, le bras de fer continue. En effet, Apple et maintenant WhatsApp sont impliquées dans d’autres affaires similaires.

Le Gouvernement a fondé ses actions sur le All Wrist Act. Cependant, dans le cadre d’une affaire de drogue, le juge James Orensteain du tribunal de New York a considéré que ce texte ne peut s’appliquer aux demandes de déverrouillage de téléphones.

A ce titre, il a affirmé que "la question à laquelle il faut répondre dans cette affaire, et dans d’autres dossiers identiques à travers le pays, n’est pas de savoir si le Gouvernement devrait pouvoir contraindre [Apple] à l’aider à débloquer un appareil donné, c’est plutôt de savoir si l’All Writs Act permet de résoudre ce cas et les autres du même type à venir. Je conclus que ce n’est pas le cas".

Face à un dispositif législatif inadapté au chiffrement des données, le Congrès doit se prononcer. Il n’appartient pas au juge, comme ce fut le cas dans l’affaire de la fusillade de San Bernadino, de prendre position dans ce débat politique.

A cet égard, Jonathan Turley, professeur de droit à l’Université George Washington estime que l’action du juge Sheri Pym dans ladite affaire "est presque de nature législative" dans la mesure où "le Congrès n’a pas ordonné aux fabricants de telles portes dérobées pour accéder aux appareils cryptés".

Le droit au respect de la vie privée

Tim Cook soutient que "ce qui est en jeu, c’est la sécurité des données de millions de personnes qui respectent la loi et la création d’un précédent dangereux, qui menace les libertés civiles de tout un chacun".

Il considère que concevoir un logiciel permettant de déchiffrer les données des iPhones reviendrait à créer une backdoor (également appelée "porte dérobée"). Il craint que les hackers n’exploitent cette faille. C’est pourquoi il plaide pour un renforcement du chiffrement des données, privilégiant ainsi le droit au respect de la vie privée de ses clients.

Les sociétés membres de l’organisation "Reform government surveillance", dont font partie Microsoft et Google, se sont prononcées en faveur d’Apple. Il faut dire que depuis l’affaire Snowden qui avait révélé une collecte massive des données par la NSA dépassant le cadre sécuritaire, les sociétés américaines ont fait de la sécurité des données et du respect de la vie privée un véritable argument marketing.

Dès lors, il est de l’intérêt de la multinationale de maintenir l’ambiguïté sur sa capacité à déchiffrer le contenu des iPhones puisqu’affirmer le contraire laisserait sous-entendre qu’elle a la possibilité d’accéder aux téléphones de ses clients. A contrario, il est également de l’intérêt d’Apple d’aider le FBI dans la lutte contre le terrorisme. Un récent sondage montre d’ailleurs qu’une majorité d’Américains y sont favorables.

Dans l’un comme dans l’autre cas, l’impact en termes d’image est négatif pour Apple. Il semble qu’elle s’en soit néanmoins sortie. Ainsi, le 21 mars dernier, alors que le FBI affirmait détenir une méthode viable pour accéder aux données de l’iPhone, Tim Cook déclarait le même jour que "nous devons décider en tant que nation quel pouvoir devrait avoir le Gouvernement sur nos données et notre vie privée".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
07.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires