En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 5 heures 9 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 6 heures 5 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 7 heures 26 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 10 heures 32 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 11 heures 55 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 13 heures 45 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 14 heures 22 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 5 heures 40 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 7 heures 8 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 7 heures 58 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 10 heures 25 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 14 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Escroquerie organisée

Exclusif : comment Paris Habitat s’enrichit sur le dos des pauvres

Publié le 30 mars 2016
Paris Habitat, l’organisme HLM de la Ville de Paris présidé par Roger Madec, proche de Bertrand Delanoë, est décidément un fromage qu’il fait bon déguster à l’abri des regards. Au nom de l’éternelle solidarité et du logement social (avec tout son concert de bons sentiments qui vous font pleurer dans les chaumières), certains ne se gênent pas pour prendre leurs aises. La direction de l’organisme multiplie les menaces pour étouffer l’incendie… et les feux de paille pour ne rien toucher au gâteau.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paris Habitat, l’organisme HLM de la Ville de Paris présidé par Roger Madec, proche de Bertrand Delanoë, est décidément un fromage qu’il fait bon déguster à l’abri des regards. Au nom de l’éternelle solidarité et du logement social (avec tout son concert de bons sentiments qui vous font pleurer dans les chaumières), certains ne se gênent pas pour prendre leurs aises. La direction de l’organisme multiplie les menaces pour étouffer l’incendie… et les feux de paille pour ne rien toucher au gâteau.

Des fauteuils à 4 000 euros à l’accueil de Paris Habitat

Je recommande d’abord à tous les locataires de Paris Habitat et à tous les contribuables parisiens d’aller s’asseoir quelques minutes à l’accueil de l’organisme HLM. Ils auront le plaisir de poser leurs fesses sur des fauteuils à 4.000 euros achetés avec l’argent de leurs loyers et avec les différents efforts fiscaux consentis aux bailleurs sociaux. En voici la facture : 

 

Les Parisiens apprécieront la modestie du train de vie de leur organisme HLM préféré. Ils apprécieront aussi les prochaines déclarations gouvernementales sur la lutte contre l’apartheid et sur la mixité sociale. En tout cas, à la lecture de ces factures, on comprend mieux pourquoi la gauche veut développer le logement social en France: manifestement, l’opération n’est pas perdue pour tout le monde.

 

Le grand bordel de la logistique chez Paris Habitat

Ces errances dans le train de vie de Paris Habitat, jointes aux conditions très favorables inscrites dans les contrats de travail des dirigeants de l’organisme, expliquent que le Parisien et le Canard Enchaîné aient commencé à mettre leur nez dans tous ces petits arrangements avec les postures solidaristes qu’affectionnent tant Anne Hidalgo et son affidé communiste au logement, Ian Brossat. Ce n’est pas le moindre des paradoxes de voir tant de gens bien intentionnés et bien pensant donner des leçons aux méchants habitants du XVIè arrondissement sur l’accueil des pauvres et fermer les yeux sur les truanderies de l’office HLM qu’ils maintiennent dans leur giron politique. Charité bien ordonnée… comme on disait chez les Chrétiens.

Dans la pratique, les dirigeants de l’organisme ont tardivement " découvert " que l’inventaire mobilier qu’ils avaient sous les yeux était une passoire et que plus personne ne savait où se trouvaient certains des différents achats livrés depuis 2012. Anne Hidalgo ne peut pourtant ignorer le risque auquel elle s’expose en laissant faire ce désordre: les mauvaises langues ne tarderont pas à imaginer que tous ces achats livrés à Paris Habitat pouvaient servir à d’autres organismes… ou d’autres personnes que le commanditaire. La circonstance ne manque pas de faire sourire si l’on se souvient que le directeur de la logistique, Philippe Guillier, fut recruté par Stéphane Dambrine, l’actuel directeur général de Paris Habitat.

Chez Paris Habitat ce sont les lampistes qui paient

Face aux risques grandissants de cette situation qui rappelle le meilleur des années Tiberi (faut-il parler d’une tibérisation de la ville de Paris sous Anne Hidalgo?), l’exécutif de Paris Habitat n’a pas tardé à relire son manuel de la gouvernance à l’ancienne pour régler le problème. Les lampistes ont immédiatement payé, et deux licenciements pour insuffisance professionnelle sont intervenus: celui du directeur de la logistique et de l’un de ses hommes-liges, coupables d’avoir maintenu le bordel dans les petites affaires de l’organisme.

Compte tenu des faits incriminés, certains s’étaient imaginé que l’office porterait plainte contre les contrevenants. Madec et consors ont préféré étouffer l’affaire en demandant un audit interne… mené par la direction elle-même. On n’est jamais mieux servi que par soi-même! Il faut laver le linge sale en famille, etc.

Voici ce qu’en dit le procès-verbal du Comité d’entreprise :

Ah! la cellule " contrôle interne de la direction "! Quel bonheur! Au moins, elle présente l’avantage de délivrer les conclusions de l’enquête avant même d’avoir commencé à travailler. Grâce à son examen fouillé et approfondi, ladite cellule a servi à Stéphane Dambrine la conclusion qu’il attendait (il ne s’en cache pas) :

Vraiment génial! l’audit n’est pas terminé, mais une chose est déjà sûre: pas d’infraction au pénal, donc pas de dépôt de plainte! Elle est pas belle la vie? Paris Habitat n’a même plus besoin de la police judiciaire pour établir l’existence ou non d’une infraction. Un audit interne inachevé permet de tout savoir!

Comme dit le directeur général de l’office: " j’en suis heureux ". Un psychanalyste de base se demanderait quand même ce qui rend aussi heureux un directeur général à propos des truanderies de l’un des collaborateurs qu’il a recruté. En tout cas, Dambrine n’aura pas à demander à des policiers forcément partiaux de passer au crible les conclusions très impartiales de la " cellule interne d’audit " de Paris Habitat. Ouf! Au cas où ces policiers auraient découvert une affaire de financement illégal de parti politique par Paris Habitat…

Il est vrai que la personnalité des élus PS parisiens (Cambadélis, Le Guen) ne laisse planer aucun doute sur de possibles circuits de financement occulte.

Bref, les salariés responsables du bordel dans l’inventaire de Paris Habitat ont été licenciés sans dépôt de plainte, une partie des biens disparus est revenue par enchantement, et tout va pour le mieux ans le meilleur des mondes. Les vaches (comprenez les contribuables parisiens) sont bien gardées…

Pour notre part, on aimerait connaître les conditions de la transaction entre l’office HLM et les salariés licenciés. Un employeur normal chercherait en effet la petite bête. Pour que l’opération se passe dans une mer d’huile, on imagine que les salariés en question avaient quelques biscuits dans leur dossier pour calmer les velléités de leur employeur.

Les commissions bidons de Madec pour étouffer l’affaire

Face à l’ampleur des polémiques lancées par ces " torchons " (selon l’élu FSU au conseil d’administration…) que sont les organes de presse cités plus haut à l’origine des révélations, Roger Madec, ancien maire du XIXè arrondissement et ancien flic, proche de Delanoé et grand défenseur du mariage gay, a décidé là encore de reprendre les bonnes méthodes estampillées Police Nationale pour étouffer l’incendie naissant.

Il a évidemment annoncé la création d’une commission de déontologie bidon pour examiner la vie de l’Office. Voici la délibération passée au Conseil d’Administration extraordinaire du 17 mars 2016 sur le sujet :

Là encore, plus belle la vie! le comité théodule sera composé de responsables de Paris Habitat, et le directeur général de l’établissement sera en charge de la mise à jour du code. Surtout, lavons le linge sale en famille! On se demande pourquoi Roger Madec n’a pas demandé à Jean Tibéri de présider le comité. La boucle aurait été bouclée.

 

Bruit de bottes dans les couloirs de Paris Habitat

Si le recours à la bonne vieille commission godillot a fait partie des armes de Roger Madec pour occulter le dossier Paris Habitat, la terreur a commencé à régner en interne. Les révélations sur les " privilèges " détenus par les directeurs de l’OPHLM (qui ont permis aux Parisiens de découvrir que des seconds couteaux d’établissements municipaux pouvaient gagner plus de 8 000 euros nets par mois pour un service bancal) ont beaucoup énervé la direction de l’office. Dambrine s’est donc fendu de nombreux avertissements aux méchants salariés du siège qui jouent aux lanceurs d’alerte, cette espèce honnie qui aime son travail et qui le défend.

Le directeur de l’Office n’a donc pas hésité à porter plainte pour débusquer les balances dans la boîte. Voici le courrier qu’il a fait parvenir aux salariés :

Ta-tam! Les vrais méchants seront virés pour faute lourde, pendant que ceux qui ne faisaient pas leur boulot ont bénéficie d’un licenciement gentil. Deux poids deux mesures! On se souviendra ici des longs discours de Delanoë sur la corruption de Tibéri, pour mesurer la capacité du pouvoir à corrompre!

 

Anne Hidalgo piégée par les vieux démons du Delanopoly?

Derrière toute cette affaire, c’est évidemment l’influence de Delanoé à Paris malgré Anne Hidalgo qui est au coeur du débat. Roger Madec, tout le monde le sait, est un très proche de l’ancien maire de Paris. Cette proximité l’a conduit à contrebalancer l’autorité du maire d’arrondissement qui lui a succédé, François Dagnaud (lui-même très proche de Roger Madec), par la nomination d’Halima Jemni comme première adjointe de l’arrondissement. Halima Jemni adore rappeler qu’elle est née dans la même ville que Bertrand Delanoë, en Tunisie. Et, de notoriété publique, Dagnaud et Jemni se haïssent comme deux maîtresses peuvent se haïr en présence de leur vieil amant.

Ce combat de tigresses semble aujourd’hui percoler dans l’ensemble des zones de la décision publique.

Reste une certitude: ceux qui, en 2001, avaient voté Delanoë pour en finir avec le règne de la corruption commencent à perdre leur latin. La ville de Paris présente aujourd’hui tous les stigmates répugnants qui avaient fait sa mauvaise réputation sous Tibéri. À une différence près: le Corse Tibéri n’avait jamais véritablement cherché à se présenter comme un parangon de vertu. Pour Hidalgo, en revanche, qui voudrait incarner un renouveau politique, ces affaires ne tarderont pas à causer des dommages collatéraux extrêmement lourds.

Et, comme il se doit au PS, les affaires se traitant en famille, le frondeur idéologue et psychorigide, proche de Martine Aubry, Jean-Marc Germain, époux d’Anne Hidalgo, risque lui aussi d’en faire les frais.

 

Cet article a été initialement publié sur le site d'Eric Verhaeghe. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 04/06/2016 - 16:39
Les gauchistes n'aiment pas les ''pauvres''
Hollande disait qu'il n'aimait pas ''les riches'' parce qu'il sait qu'en France, nous avons davantage de pauvres que de riches..et il voulait ''être élu'' par les pauvres ..l'épouse de Valls ne veut pas voir de ''pauvres'' dans son quartier, les policiers municipaux sont chargés de chasser les ''sans-logis'' de la rue du domicile de Valls...monsieur Frèche savait qu'en France nous avons davantage de c...que de personnes intelligentes, or en flattant ces c..il était sûr d'être réélu..il était socialiste...
attila
- 30/03/2016 - 07:57
adage :
que les pauvres restent pauvres, car la pauvreté est une richesse !! la messe est dite !
Jean-Benoist
- 29/03/2016 - 14:07
La chambre régionale
des comptes et M Migaud pourraient ou devraient plonger leur nez dans ces dossiers puisque M. Plenel omet de le faire