En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 2 heures 42 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 7 heures 50 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 8 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 8 heures 58 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 14 heures 28 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 27 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 9 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 12 heures 2 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 13 heures 33 sec
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 14 heures 16 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 16 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Faux frères

Benoît Hamon - Arnaud Montebourg : vers une alliance des deux têtes d'affiche de la gauche du PS... ou une guerre fratricide ?

Publié le 22 mars 2016
Alors que Benoît Hamon a indiqué ce lundi être prêt à participer à une éventuelle primaire de la gauche en vue de la présidentielle de 2017, sa proximité idéologique avec Arnaud Montebourg, autre figure de la gauche du Parti socialiste, ouvre la voie à une possible rivalité entre les deux.
Journaliste à Europe 1, BFM, ITélé, Maud Guillaumin suit pour le service politique de France-Soir la campagne présidentielle de 2007. Chroniqueuse politique sur France 5 dans l’émission Revu et Corrigé de Paul Amar, puis présentatrice du JT sur LCP,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maud Guillaumin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste à Europe 1, BFM, ITélé, Maud Guillaumin suit pour le service politique de France-Soir la campagne présidentielle de 2007. Chroniqueuse politique sur France 5 dans l’émission Revu et Corrigé de Paul Amar, puis présentatrice du JT sur LCP,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Benoît Hamon a indiqué ce lundi être prêt à participer à une éventuelle primaire de la gauche en vue de la présidentielle de 2017, sa proximité idéologique avec Arnaud Montebourg, autre figure de la gauche du Parti socialiste, ouvre la voie à une possible rivalité entre les deux.

Atlantico : Ce lundi, Benoît Hamon a déclaré sur France Inter qu'il se lancerait "probablement" dans la course en cas de primaire à gauche pour 2017. Alors qu'Arnaud Montebourg occupe plus ou moins le même créneau politique que lui à gauche, doit-on s'attendre à ce que ces deux hommes entrent en rivalité, ou peuvent-ils selon vous avancer main dans la main ?

Maud Guillaumin : Benoît Hamon et Arnaud Montebourg étaient proches quand ils étaient ensembles au Gouvernement, et contrairement à ce que l'on a pu lire, Benoît Hamon ne s'est pas fait piéger au moment de la fête de la Rose juste avant leur démission du Gouvernement. Il a accepté de présenter sa démission, quand bien même il aurait encore pu essayer de faire amende honorable auprès de Manuel Valls pour tenter de rester au Gouvernement. Ces deux hommes ont quand même des points de convergence, ils ont notamment tous les deux vraiment critiqué le virage pro-libéral du Gouvernement Valls et de l'effectif. De là à dire qu'ils pourraient former un ticket gagnant en acceptant de laisser l'un ou l'autre se présenter à la prochaine primaire, j'avoue que cela m'étonnerait fortement. Lors de la primaire de 2011, chacun avait joué sa carte. Aujourd'hui, tous les deux ont forcément encore plus envie d'y aller, c'est certain. Je ne pense pas que l'un des deux pourrait s'effacer pour l'autre, ils ne s'entendent pas assez bien pour cela. Chacun a sa propre ambition politique.

Entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, l'opposition relève-t-elle uniquement de la querelle d'ego et d'appareil, ou les deux hommes s'opposent-ils réellement sur des thèmes importants ?

Ils ont tous deux une vision plus à gauche de la gauche que l'exécutif actuel, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont quitté le Gouvernement. De là à dire qu'ils ont les mêmes idées... Je pense que ce n'est pas vrai.

Arnaud Montebourg a quand même une vision plus économique de ce qu'il faut faire si jamais il arrive au pouvoir. Il a pris conscience de ses faiblesses, c'est pour cela qu'il a voulu se montrer sous un nouveau jour en tant qu'entrepreneur, qu'il est allé reprendre des cours, etc. Il a peut-être mieux compris (mais trop tard) ce qu'était l'économie mondiale aujourd'hui. Il est davantage capable de proposer une économie moderne, plus libérale, tout en défendant le made in France.

De son côté, Benoît Hamon est plus à gauche, il l'a toujours été. Il est très proche de Martine Aubry (même si c'est un peu moins le cas aujourd'hui), il a été dans son giron et il est davantage porteur d'une gauche sociale. Il est donc peut-être moins prêt à faire bouger les lignes qu'Arnaud Montebourg sur des thèmes comme le travail, l'économie, etc. Ils ont donc de vraies divergences de fond.

Par ailleurs, l'autre point important ici réside dans leur rapport très différent au parti. Benoît Hamon connaît parfaitement l'appareil. Il a été président du Mouvement des Jeunes Socialistes de 1993 à 1995. Il a été proche de Martine Aubry pendant très longtemps, il a été porte-parole du PS, il a toujours été plus ou moins dans l'organigramme.

Arnaud Montebourg, lui, a toujours eu un pied dedans et pied dehors. C'est d'ailleurs comme cela qu'il a gravi les échelons : en montrant qu'il était socialiste de cœur, mais qu'il n'était pas pieds et poings liés avec le parti et ses rigidités.

De l'autre côté du PS, on observe une autre rivalité entre Manuel Valls et Emmanuel Macron. Est-ce qu'on peut s'attendre à ce que cette double rivalité structure le parti après 2017 en cas de non-réelection de François Hollande ? Ces quatre hommes seront-ils au centre des attentions dans le parti entre 2017 et 2022 ?

Pour Arnaud Montebourg, le Parti socialiste est amené à beaucoup évoluer. Il pense qu'une nouvelle gauche va se redessiner et aimerait évidemment en être le futur leader. Peut-être que dans cette nouvelle formation, dans ce "nouveau parti", des personnalités comme Manuel Valls ou Emmanuel Macron ne seront même plus là. Rien ne dit qu'Emmanuel Macron par exemple, qui n'est pas au Parti socialiste, ne voudra pas garder sa liberté, peut-être même quitter provisoirement la politique, pour entretenir son image d'homme nouveau, moderne, qui n'a pas besoin d'être membre d'un parti pour avancer et proposer des choses pour la France. Ce serait une carte à jouer pour lui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires