En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 52 min 28 sec
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 3 heures 54 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 4 heures 44 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 8 heures 2 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 10 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 11 heures 23 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 11 heures 56 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 1 heure 17 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 4 heures 19 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 7 heures 47 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 9 heures 46 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 10 heures 22 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 11 heures 19 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 11 heures 52 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 12 heures 15 min
Tobin or not Tobin ?

"Taxe Tobin" : quand la morale se heurte à la réalité du marché

Publié le 09 janvier 2012
Nicolas Sarkozy s'est dit favorable à l'instauration d'une taxation sur les transactions financières... avec ou sans l'accord de ses partenaires européens. Ce lundi, la "taxe Tobin" devrait donc être l'un des thèmes majeurs de la rencontre entre le Président français et la chancelière allemande Angela Merkel.
Jean-Marc Daniel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Sarkozy s'est dit favorable à l'instauration d'une taxation sur les transactions financières... avec ou sans l'accord de ses partenaires européens. Ce lundi, la "taxe Tobin" devrait donc être l'un des thèmes majeurs de la rencontre entre le Président français et la chancelière allemande Angela Merkel.

A lire sur le même sujet :
Taxe Tobin : la France doit essayer de fédérer une coalition européenne contre le Royaume-Uni

L’année 2012 commence comme avait fini 2011 : dans un nouveau bras de fer entre la France et l’Allemagne. Sujet de ce nouveau différend : la taxe sur les transactions financières, dernier avatar en date de la taxe Tobin. La référence au grand économiste américain a été abandonnée depuis qu’en 2001, indigné par ce qu’on lui faisait dire, il avait demandé que l’on cesse d’utiliser son nom. Pour justifier cette demande, il avait déclaré : « Je suis économiste et comme la plupart des économistes, je suis favorable au libre-échange. » C’était en 2001 et depuis les tentations protectionnistes ne cessent de ressurgir.

Et de fait, la taxe envisagée par la France est par essence protectionniste puisqu’il s’agit de limiter, comme toujours dans le protectionnisme, une capacité de déplacement. Ici, il s’agit de limiter celle des capitaux financiers. Historiquement, les économistes ont commencé à s’affirmer au XVIIIe siècle en clamant que le premier principe à respecter est « laissez faire, laissez passer ». Et pourtant, le mot d’ordre actuel en finance serait d’aller à rebours en affirmant la nécessité de réguler de plus en plus -ne pas laisser faire- et de punir le déplacement -ne plus laisser passer.

Il est dès lors facile à ceux qui critiquent cette taxe de souligner que son résultat le plus normal sera celui de toute mesure protectionniste, c'est-à-dire de susciter chez ceux que l’on contraint la volonté de retrouver leur liberté. En pratique, les banques et les assurances iraient s’installer dans des pays qui n’appliqueraient pas la taxe. Et c’est ainsi qu’investis dans une lutte tous azimuts contre les délocalisations, nos dirigeants rêvent d’un impôt garantissant la délocalisation bancaire et les suppressions d’emplois afférentes… !

Certes pour éviter cet inconvénient, il y a une solution : faire en sorte qu’il n’y ait pas de lieu où l’on puisse échapper à la taxe. D’ailleurs les opposants se montrent en général ouverts à cette idée confirmant que ce serait parfait si on l’appliquait au niveau mondial. Mais comme la Chine, les États-Unis et le Royaume-Uni sont contre, ce genre de position n’a guère de sens. Supposons néanmoins que cela soit possible.

Cela serait bien la première fois que le pouvoir fiscal serait mondialisé, les fiscalités actuelles, même quand elles portent clairement atteinte à la compétitivité d’une activé économique donnée, sont en effet déterminées pour l’essentiel au niveau national. Mais le fait de percevoir cette taxe sur tous les territoires de la planète n’en changerait pas la réalité qui, comme toutes les taxes sur une activité productive, en accroîtrait les coûts.

Dans la version envisagée par la Commission de Bruxelles -une taxe de 0,1% sur les mouvements d’actions et d’obligations et de 0,01% sur les mouvements de court terme- la taxe rapporterait 55 milliards d'euros, somme que les banques refactureraient à leurs clients. A l’heure où l’on clame que les dits clients subissent un terrible credit-crunch qui pénalise la croissance, faut-il en rajouter ?

A Berlin comme à Rome, on a conscience de cela et on en appelle à la prudence et à la responsabilité. A Paris aussi, on sait qu’il serait dangereux de confondre vitesse et précipitation sur une affaire aussi fragile. Mais Henri Guaino, le conseiller de Nicolas Sarkozy, a eu un argument n’appelant pas de réplique : c’est une affaire de morale … !

A lire sur le même sujet :
Taxe Tobin : la France doit essayer de fédérer une coalition européenne contre le Royaume-Uni

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JP34
- 09/01/2012 - 19:18
VITESSE ET PRECIPITATION
On a comme une vague impression que depuis quelques jours ces annonces multiples sur la taxe TOBIN et la TVA sociale qui sont deux réformes aux conséquences extrêmement importantes pour le futur de la FRANCE, sont annoncées avec une précipitation qui montre à quel point le gouvernement a perdu la maîtrise de la situation.
oblomov
- 09/01/2012 - 18:22
Droit de timbre
De 1897 à 2008 la France avait déjà une taxe sur les transactions en bourse ! (une des premières actions de M. Sarkozy était de la supprimer.)
Il ne s'agit que d'une volte-face de plus !
Qu'on ne dise pas que le Stock Exchange de Londres fasse concurrence déloyale, ils ont toujours le "stamp duty" qui ne les empêche pas de traiter un volume de transactions supérieur à la Bourse de Paris !
Occam
- 09/01/2012 - 13:59
Taxe à rentabilité nulle ?
"la taxe rapporterait 55 milliards d'euros". Il n'est même pas sûr que cette taxe rapporte quoi que ce soit : http://www.forbes.com/sites/timworstall/2011/11/03/bill-gates-doesnt-understand-the-robin-hood-tax-there-is-no-new-revenue/