En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 2 min 50 sec
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 3 heures 9 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 5 heures 57 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 6 heures 35 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 6 heures 53 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 3 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 1 heure 55 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 4 heures 33 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 5 heures 11 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 6 heures 37 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 16 heures 51 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 17 heures 50 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 22 heures 41 min
© Flickr/KoiQuestion
© Flickr/KoiQuestion
Travailler, c’est trop dur

Mais pourquoi les Français se considèrent-ils comme les travailleurs les plus malheureux de la planète (et à quel point est-ce vrai) ?

Publié le 15 mars 2016
Selon une étude de "Office furniture maker Steelcase", seulement 5% des travailleurs français interrogés ont déclaré qu'ils étaient très engagés et satisfaits de leurs entreprises et lieux de travail, soit bien en-deçà de la moyenne mondiale de 13%. La principale raison de leur mal-être serait liée au stress et au manque de contrôle des tâches qu'ils doivent réaliser.
François Baumann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Baumann est médecin généraliste, fondateur de la Société de Formation Thérapeutique du médecin Généraliste (SFTG). Intéressé par toutes les dimensions des Sciences Humaines et Sociales qui participent à une meilleure santé des hommes, il a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude de "Office furniture maker Steelcase", seulement 5% des travailleurs français interrogés ont déclaré qu'ils étaient très engagés et satisfaits de leurs entreprises et lieux de travail, soit bien en-deçà de la moyenne mondiale de 13%. La principale raison de leur mal-être serait liée au stress et au manque de contrôle des tâches qu'ils doivent réaliser.

L'étude de "Office furniture maker Steelcase" (voir ici) démontre que l'engagement du salarié au sein de son entreprise dépend énormément de la qualité de son espace de travail. Confirmez-vous qu'un salarié puisse souffrir du fait d'être mal installé à son travail ? Si oui, pourquoi ? Que conseillez-vous pour améliorer sa situation ?

François Baumann : L’environnement est essentiel pour que le salarié se sente bien dans son entreprise et s’y investisse.

Concernant les bureaux, le mieux est de demander à chacun ce qu’il préfère. Certains travaillent mieux en open space et d’autres dans des bureaux isolés ou partagés, même si les salariés français n’aiment en majorité pas travailler dans des bureaux ouverts, qui sont un concept importé des Etats-Unis, parce qu’ils estiment manquer d’intimité.

Si l’open space est la seule option envisageable, alors il vaut mieux voir si le salarié préfère être au centre de la pièce (ce qui peut ne pas être agréable, car tout le monde peut voir ce que vous faites sur votre ordinateur et vous êtes au milieu de toutes les interactions) ou isolé dans un coin (ce qui peut aussi donner un sentiment de ne pas appartenir à l’équipe).

Le matériel est aussi capital pour que le travailleur soit productif. La fourniture de bons ordinateurs, d’une bonne connexion internet, de bon carnet de note, de bons stylos, d’eau et de café peuvent faire une vraie différence au quotidien. Certaines entreprises poussent même le concept un peu plus loin, comme Facebook ou Ubisoft qui ont établi des salles de siestes et des salles de jeu ou de sport pour que leurs salariés puissent se détendre un moment dans la journée et être plus productifs par la suite.

>>> A lire aussi : L'ambition secrète de Laurent Berger, l'homme qui essaie de sauver la loi El Khomri…

>>> A lire aussi : Victimes silencieuses de la loi El Khomri : ces petites et moyennes entreprises oubliées autant dans la 1ère que dans la 2ème mouture (alors que ce sont elles qui embauchent le plus)

L'étude démontre qu'un salarié s'engage plus au sein de son entreprise s'il a une grande marge de manœuvre décisionnelle. Confirmez-vous qu'un salarié qui n'a que peu de possibilités de prendre des initiatives en souffre ? Si oui, pourquoi ? Que conseillez-vous pour améliorer sa situation ?

La possibilité de prendre des initiatives, d’avoir de l’autonomie et des responsabilités pousse automatiquement les salariés à s’investir dans leur métier et dans leur entreprise.

Après il faut savoir doser, c’est-à-dire ne pas prendre trop d’initiatives pour ne pas risquer de faire un burn-out (soit une dépression due à une surcharge de travail), et à l’inverse de proposer des choses, même si notre fiche de poste ne l’impose pas forcément, pour ne pas risquer de faire un bore-out (soit une dépression due à un ennui trop important durant la journée de travail).

Il est important de noter que de prendre des initiatives si l’on se sent trop désœuvré est plus souvent bien vu par sa hiérarchie que l’inverse.

>>> A lire aussi : Recul gouvernemental sur la loi El Khomri : ces bénéfices qu’espère en tirer la droite

Contrairement à se qu'on pourrait penser, les nouvelles technologies diminuent le lien social et la communication au sein de l'entreprise, toujours selon la même étude. Confirmez-vous qu'un salarié ultra-connecté peut souffrir d'isolement au sein de son entreprise ? Si oui, pourquoi ? Que conseillez-vous pour améliorer la situation du salarié ?

C’est assez paradoxal, mais le développement des nouveaux modes de communication (mail, tchat, réseaux sociaux), a diminué la communication générale au sein des entreprises.

Le fait de faire de vraies réunions de travail tend à diminuer par exemple. Chacun se parle dans son monde virtuel, en général dans des groupes de conversation privée, ce qui empêche de mettre les vrais problèmes sur la table.

De plus, il faut noter que la communication s’est aussi durcie, car il est bien plus facile de dire des choses désagréables par mail que lorsqu’on est en face de la personne.

Les employés des pays émergeants se disent plus heureux au travail que les employés des pays développés. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Cela s'explique par le fait qu'ils sont tout simplement moins exigeants que les travailleurs des pays développés, car comme ce sont de nouvelles activités, leur droit du travail est moins développé.

Il faut d'ailleurs prendre en compte cette donnée dans leur réponse, car ils ont peut-être moins la possibilité de se plaindre, justement à cause du fait qu'ils sont moins protégés.

La France est-elle un pays où les conditions de travail sont vraiment pires qu'ailleurs, ou est-ce plutôt une perception négative, les Français étant évalués comme très pessimistes et râleurs de nature ?

La caractéristique principale des travailleurs français est qu'ils ont besoin de reconnaissance dans leur travail, d'être confortés, re-narcissisés, ce qui, avec la crise, est une technique de management de moins en moins utilisée. En effet, pas besoin de prendre soin de son salarié si il y en a 50 qui attendent pour prendre sa place derrière.

Les Français sont aussi très pessimistes sur leurs résultats, à cause de l'ambiance générale du pays qui n'est pas rose et l'avenir professionnel qui est brouillé, notamment pour les jeunes et les séniors.

Il y a aussi un problème de retard technique que l'on a en France par rapport aux autres pays. Je vois très règulièrement des travailleurs se plaindre du fait qu'on leur a changé de logiciel de travail sans les former, alors que leur logiciel était très bien avant et qu'on ne leur a pas demandé leur avis.

La France a aussi une culture assez individualiste, par rapport à des pays comme le Japon ou au Etats-Unis, ou l'esprit "team building" est très fort et motive l'employé.

Les embauches de plus en plus courantes en CDD sont à double tranchant. Cela peut motiver si on a un CDI au bout mais si cela ne se concrétise jamais, ce qui est le cas actuellement, cela peut être vraiment démotivant. Si on n'a pas d'espoir, je ne vois pas comment on peut travailler de façon sérieuse.

Les jeunes français sont aussi très déçus quand ils arrivent dans le monde du travail. Ils ont des formations remarquables, peut-être même meilleures que dans d'autres pays, mais ils sont très vite écrasés par les taxes, les impôts et la bureaucratie. En France, il y a dans le monde du travail un découragement généralisé. Et l'effort, quand on est découragé, est difficile à faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eugénie
- 15/03/2016 - 11:11
La Hollandie est un fléau !
jamais LA FRANCE n'a aussi ouvertement fait la promotion de ceux qui n'ont pas voulu apprendre en classe !
La Hollandie veut payer près de 500 € ceux qui n'ont pas voulu apprendre pour s'en sortir !
Cela s'appelle l'encouragement à la fainéantise !!
Si les élèves n'apprennent pas en classe, il faut savoir pourquoi et virer les profs incapables (malheureusement ça existe!) !!
Une Société qui promeut des incapables est de ce même niveau incapable !! Et ensuite, ceux qui n'ont aucun bagage se plaignent de ne faire que des travaux de nettoyage qu'ils devraient aussi apprendre à faire !!! Il y a des écoles pour apprendre à travailler correctement !!