En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 17 min 18 sec
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 3 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 19 heures 2 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 20 heures 6 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 21 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 23 heures 41 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Trois leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 33 min 26 sec
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 18 heures 37 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 19 heures 39 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 21 heures 21 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 23 heures 6 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 1 jour 13 min
Europe es-tu là ?

FMI 1/ UE 0 : la Hongrie sait de qui elle a peur...

Publié le 09 janvier 2012
Le chef du groupe libéral au Parlement européen, Guy Verhofstadt, a appelé les institutions européennes à prendre des sanctions envers les "réformes réactionnaires" en Hongrie. Mais l'Europe le peut-elle vraiment ?
Jean-Luc Sauron est professeur associé à l'Université Paris-Dauphine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Sauron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Luc Sauron est professeur associé à l'Université Paris-Dauphine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef du groupe libéral au Parlement européen, Guy Verhofstadt, a appelé les institutions européennes à prendre des sanctions envers les "réformes réactionnaires" en Hongrie. Mais l'Europe le peut-elle vraiment ?

"Les droits de l'homme sont universels et indivisibles. L'Union européenne s'efforce donc de les promouvoir et de les défendre activement, tant en son sein que dans le cadre de ses relations avec les pays tiers,(…). "

Ces mots forts et définitifs figurent dans un document de travail de la Commission européenne publié le 7 décembre dernier. La cause est entendue : l’Union européenne, prolongeant les philosophes des Lumières, est un modèle de démocratie en charge d’aider les États moins chanceux dans leur accession aux droits de l’homme.

La réalité est toute autre. Que peut faire l’Union européenne pour s’opposer à la mise en place d’une démocratie autoritaire en son sein ? Juridiquement, rien !

La procédure de mise au ban de l’Union européenne d’un État qui remettrait en cause les valeurs communes prévue à l’article 7 du traité sur l’Union européenne est un sabre de bois. Les embûches procédurales sont telles qu’elle n’a jamais trouvé à s’appliquer ni pour le cas autrichien (association du FPÖ d’Haider au gouvernement) ni pour le cas italien (participation des néo-fascites – à l’époque – de Gian-Franco Fini au premier gouvernement Berlusconi). La Cour de justice de Luxembourg ne peut pas davantage être saisie sur la base d’une méconnaissance d’une des libertés couvertes par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. En effet, la juridiction de l’Union ne pourrait sanctionner une telle atteinte que si une législation européenne était intervenue dans une des matières concernées par la nouvelle législation hongroise (liberté de la presse, définition du mariage, etc.), ce qui n’est pas le cas. Enfin, la Cour européenne des droits de l’homme (qui ne fait pas partie de l’Union européenne) se refuse à sanctionner une législation « in abstracto », et ne peut être saisie qu’après que des atteintes individualisées à ses principes soient poursuivies devant les juridictions internes. Bref, les opposants hongrois au ministre-président Viktor Orban devront patienter.

L’absence de réaction (à l’exception remarquable de notre ministre des affaires étrangères et européennes, Alain Juppé) des dirigeants politiques nationaux, jointe aux atermoiements des institutions européennes (la Commission européenne étudie les textes… pendant que le Parlement européen est déchiré entre ses différents partis sur la nécessité d’agir) laissent un goût de cendres dans la bouche.

Une raison d’espérer toutefois, la Commission européenne ne devrait pas tarder à lancer une procédure contentieuse… sur l’atteinte portée à l’indépendance de la Banque centrale hongroise ! Mais l’indépendance d’une Banque centrale est-elle un droit fondamental ? Par ailleurs, cette action a d’autant plus de chance d’aboutir que le FMI a très fortement indiqué au gouvernement hongrois que cette réforme déjà votée lui fermerait l’accès aux crédits demandés.

Le traitement de la situation hongroise fait clairement craquer le vernis d’un discours européen qui se paye de mots. La crise hongroise pointe une évidence : le modèle démocratique n’est pas partagé par tous en Europe. Au regard de ces évènements et de l’incapacité, voire de l’absence de volonté des institutions européennes à intervenir, que représente la prétendue « identité européenne » ?

Vraiment, à quoi sert l’Union européenne ? Elle se révèle incapable de mobiliser ses citoyens autour d’un projet partagé. Elle est incompétente, puisque, après avoir accompagné le FMI dans la résolution de la crise grecque, elle s’apprête à lui confier la direction de la remise en ordre d’un État membre de la zone euro, qui demanderait au FMI une aide que les autres États membres ne pourraient financer. Enfin, elle est impuissante puisque, dans le cas hongrois, la menace du FMI pèse bien davantage que les gesticulations bruxelloises.

Bonne année 2012 à tous. Mais il est vraiment temps de s’occuper de l’Europe, si nous ne voulons pas nous réduire à une arrière-boutique d’un atelier sino-américain !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quarantined
- 10/01/2012 - 19:42
Parlez-vous Hongrois ?
La monarchie Hongroise etait elective, par des hommes libre, parlant le magyar, republique n'a donc aucun sens en Hongrois pour representer la democratie puisque etant deja enonce par le simple Magyarorszag. Dans l'Union il y a donc des monarchie et des republique et Magyarorszag qui est une synthese des deux.
Neo-le-con
- 10/01/2012 - 02:09
la critique est facile. la langue hongroise est difficile.
la réforme constitutionnelle d'Orban, en supprimant le mot "république" de la constitution, n'a fait que réinstaurer l'ordre d'avant guerre, quand Horthy, avec le soutien du maréchal Foch, était officiellement "régent" du "royaume" de Hongrie, en attandant le retour du vrai roi du pays.
quant au droit à la vie, plein de constitutions le défendent car il est fondamental, comme les 10 commandements.
texarkana
- 09/01/2012 - 11:30
Ces soi disant "libéraux"
l'écume à la bouche, prêts à vilipender, menacer d'embargo, boycotter voire faire bombarder (Serbie en 1999) les pays européens dont les gouvernments n'ont pas leurs faveurs, ce sont eux la honte de l'Europe