En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 4 heures 20 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 5 heures 53 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 8 heures 10 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 12 heures 2 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 12 heures 33 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 13 heures 53 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 14 heures 18 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 14 heures 52 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 15 heures 6 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 5 heures 18 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 6 heures 15 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 9 heures 6 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 12 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 13 heures 10 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 13 heures 27 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 14 heures 30 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 14 heures 53 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 15 heures 15 min
© Reuters
© Reuters
Bonne nouvelle

Nouvel espoir dans la lutte contre le Sida : un anneau vaginal antiviral

Publié le 07 mars 2016
Un anneau de ce type réduirait de 30% le risque d'infection. Ce dispositif médical libère de façon continue un gel microbicide, un antirétroviral nommé : la dapivirine. Une nouvelle solution thérapeutique dans des pays où les partenaires masculins rechignent souvent à avoir des rapports protégés...
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un anneau de ce type réduirait de 30% le risque d'infection. Ce dispositif médical libère de façon continue un gel microbicide, un antirétroviral nommé : la dapivirine. Une nouvelle solution thérapeutique dans des pays où les partenaires masculins rechignent souvent à avoir des rapports protégés...

Cet anneau vaginal serait, peut-être, la toute nouvelle solution pour réduire le risque de contamination par le VIH en Afrique et dans tous les pays en développement. Ce dispositif médical libère de façon continue un gel microbicide, un antirétroviral nommé : la dapivirine. Cette avancée technologique pourrait donc être une nouvelle solution thérapeutique dans des pays où les partenaires masculins rechignent souvent à avoir des rapports protégés...

Très efficace chez les femmes âgées de 25 ans et plus

Deux essais cliniques, dont les résultats ont été publiés le 22 février 2016 aux Etats-Unis, permettent de faire naître un certain espoir. Ces études ont montré que l'anneau réduirait le rique d'infection au VIH de 31 % par rapport à un placebo. Comme l'a révélée Zeda Rosenberg, le docteur en charge de ces recherches, deux études cliniques ont été menées au Malawi, en Ouganda, au Zimbabwe entre 2012 et 2015 sur 4 588 femmes séro-négatives âgées de 18 à 45 ans. Un premier groupe a reçu l'anneau vaginal, tandis que le second groupe a reçu un placebo. Celles qui ont utilisées le véritable moyen de prévention ont vu le risque d'infection par le virus du Sida se réduire de 27 à 31 % par rapport aux femmes du deuxième groupe. Mieux, l'anneau vaginal s'est révélé particulièrement plus efficace chez les femmes âgées de 25 ans et plus. Ces dernières ont ainsi vu le risque d'infection se réduire de 61 % dans le cas de la première étude, et de 37 % dans le cas de la seconde. Selon les chercheurs, ces chiffres peuvent s'expliquer par le fait que les femmes plus âgées ont utilisé l'anneau plus régulièrement que les autres.

Cet anneau vaginal se présente sous la forme d'une bague en silicone, d'un diamètre de 6,35 cm, et imprégnée de l’antirétroviral dapivirine. Il est laissé dans le vagin pendant un mois. Son coût est de cinq dollars et sa durée de vie de cinq ans, explique le New York Times. En outre cet anneau n’a pas besoin d’être réfrigéré pour être conservé. Les chercheurs sont enthousiastes, ils veulent obtenir une homologation dans le laps de temps le plus bref pour pouvoir le distribuer le plus rapidement possible.

Plus de la moitié des personnes infectées par le Sida sont des femmes

À l'échelle mondiale, près de 37 millions de personnes sont infectées par le VIH et plus de la moitié sont des femmes. La majorité de ces femmes vivent en Afrique sub-saharienne, qui possède le triste record du plus fort taux de VIH au monde.

Ce qui rend réellement attractif ce système et qui augure de son efficacité, c'est que les femmes n'ont plus à demander la permission, ou la coopération de leurs partenaires pour se protéger. En Afrique, beaucoup d'hommes refusent de porter un préservatif et interdisent les microbicides vaginaux avant les rapports sexuels. Mais, ici, avec ce système, les femmes peuvent désormais insérer la bague elle-même, en toute discrétion. Et selon les chercheurs, une fois la bague en place, ni elle ni son partenaire ne peuvent le sentir. En 2017,  les versions futures de ces bagues auront une durée de vie de trois mois et elles pourront être couplées avec un médicament antiviral.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires