En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 3 heures 29 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 8 heures 12 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 8 heures 36 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 9 heures 11 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 21 heures 29 min
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 3 heures 18 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 9 heures 26 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 22 heures 1 min
Tertiaire mon amour

Réindustrialisation : ne jetons pas les services avec l'eau du bain !

Publié le 16 janvier 2012
Les discours alarmistes sur la désindustrialisation de l'hexagone sont devenus l'un des hits de la campagne présidentielle. Mais n'oublie-t-on pas un peu vite les gisements d'emploi du secteur tertiaire ?
Professeur d'histoire économique à Sciences Po Bordeaux.Chercheur au Groupe de recherche en économie théorique et appliquée du CNRS de Bordeaux. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hubert Bonin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Professeur d'histoire économique à Sciences Po Bordeaux.Chercheur au Groupe de recherche en économie théorique et appliquée du CNRS de Bordeaux. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les discours alarmistes sur la désindustrialisation de l'hexagone sont devenus l'un des hits de la campagne présidentielle. Mais n'oublie-t-on pas un peu vite les gisements d'emploi du secteur tertiaire ?

Atlantico : La nécessité de réindustrialiser la France est devenue l'un des leitmotivs de la campagne présidentielle. N'oublie-t-on pas un peu vite le secteur tertiaire ?

Hubert Bonin : La mythologie industrielle est beaucoup plus présente dans les esprits. L'anonymat de la gestion de services, de la collecte de déchets à l'assainissement de l'eau, est moins spectaculaire. La troisième révolution industrielle a commencé depuis un quart de siècle mais dans les mentalités, on en est resté aux grandes usines du fordisme. 

Aujourd'hui, même la structure industrielle est éclatée entre industries et services. L'usine n'est plus qu'un noyau de logistique. 

Globalement, les entreprises de services sont celles qui s'industrialisent le plus. Les grandes plateformes logisticiennes, les grandes usines de traitement des eaux ou les centres de tri sélectif, sont devenus de véritables entités industrialisées. Si vous prenez l'exemple du magasin en ligne Cdiscount, entreprise de distribution, donc de service, vous avez en réalité des installations qui ressemble comme deux gouttes d'eau aux usines fordiennes : des entrepôts, des circuits de distribution des matériels et des installations de chargement. Ces services sont de gros consommateurs de machines et de systèmes automatisés.

 

Pourquoi continue t-on donc de penser l'industrie contre le tertiaire ? N'est-il pas possible d'avoir une approche globale de la question ?

Les mentalités de nos dirigeants politiques, qui ont entre 50 et 70 ans, n'ont pas évolué. La génération plus jeune, entre 30 et 40 ans, voit les choses autrement. Des Manuel Valls, des Eric Besson ou des Nathalie Kosciusko-Morizet ont beaucoup mieux compris comment fonctionne l'économie de la troisième révolution industrielle. Ce n'est pas un hasard si en anglais, nous parlons de "banking industry". L'industrie bancaire.

Nous n'avons encore pas vu un grand ministre visiter un grand centre de tri postal. Même chose pour les grands restaurants de Roissy qui fabriquent les repas destinés à monter dans les avions. Toutes ces structures sont de véritables cathédrales industrialisées distribuant des services indispensables.

Nous oublions souvent que les outils statistiques sont faussés. Oui, le nombre d'ouvriers a diminué. Oui, le volume d'industries manufacturières a diminué. Mais dans ces chiffres, on ne compte pas toute une partie des activités industrielles qui ont été externalisées vers des entreprises qui appartiennent au secteur des services. Dans une usine, tout le système de gestion, de climatisation, d'eau ou encore la gestion informatique, sont externalisés. Avant, ils étaient comptés au bilan dans le secteur industriel. Maintenant, ils sont comptés dans la catégorie services aux entreprises.

C'est le principe de la troisième révolution industrielle, le toyotisme. Nous avons extrait un certain nombre de tâches de nos usines pour les sous-traiter ou les externaliser. Elles ont changé de catégorie dans les statistiques. Il y a aujourd'hui une grande confusion mentale qui est amplifiée par le manque de noblesse que l'on attribue au secteur tertiaire. Sodexo a 300 000 salariés dans le monde. Elle n'a pas les égards qui sont accordés à Renault pour qui le moindre trouble devient un phénomène de société national.

Peut-on se servir des activités du secteur tertiaire comme levier pour relancer l'économie ?

Les sociétés françaises de services sont devenues des géants mondiaux. Elles n'ont pas attendu un aval de la part de l'Etat pour s'adapter et s'implanter partout dans le monde. Elles affrontent la situation économique. On peut ramasser des déchets à Shanghaï avec des sociétés françaises. On peut traiter de l'eau à Dubaï avec une société française. Tous ces groupes gagnent en influence. EDF par exemple, même si elle passe pour une société industrielle, a une activité qui repose pour moitié sur le secteur tertiaire et gagne en présence à l'international.

Pendant quelques semestres, nous avons eu un secrétaire d'Etat à l'économie numérique, Eric Besson, qui n'a jamais eu la visibilité du ministre de l'Industrie. Curieusement, depuis qu'il a été nommé à la tête de ce ministère de l'Industrie en 2010, il est plus vu comme un sauveteur des entreprises industrielles que comme un animateur d'une industrie et d'un tertiaire globalisés. L'idée serait de créer un grand ministère de cette économie des services.

Il faut miser sur la formation professionnelle de la jeunesse. Il y a beaucoup de filières dans la formation industrielle ou dans ce que l'on appelle la force de vente. Mais il y a un vrai manque de main d'oeuvre moyennement qualifiée dans les entreprises de service, qui pourrait avoir un vrai effet de levier sur les chiffres de l'emploi. Les entreprises de service n'ont pas besoin que de personnels ultra-qualifiés et d'employés très peu qualifiés comme des serveuses ou des caissières. Il y a toute une palette de niveaux à fort potentiels à tous les échellons intermédiaires. Il faut recréer une vraie évolution au sein du secteur tertiaire : notre caissière devrait pouvoir devenir chef de rayon et progresser régulièrement au sein d'un métier qui ne doit plus être vu comme dégradant. Pour cela, il faut des filières de formation continue efficaces et attractives.

 

La concurrence des pays émergents terrifie nos industries. Est-ce aussi le cas pour nos sociétés de services ?

Les sociétés de service indiennes sont réputées, celles de services téléphoniques ou de logistique maritime chinoises aussi. Ce sont des acteurs essentiels de cette troisième révolution industrielle. Ces entreprises forment leurs propres managers mais embauchent aussi des ingénieurs ou des dirigeants occidentaux. Howard Stringer, le dernier dirigecteur général de Sony, est un occidental. Il se retrouve pourtant bien à la tête d'un géant économique asiatique.

Nos sociétés peuvent-elles rester compétitives ? Bien entendu. Il faut jouer le jeu de la concurrence mondialisée. Nos entreprises doivent devenir un peu plus asiatiques, tout comme les entreprises de ces pays sont devenues un peu plus occidentales. Nous allons vers une nouvelle civilisation de l'osmose économique au sein de laquelle les services sont, eux aussi, globalisés. Il y a des remous : contre toute logique, les Etats-Unis ont ainsi récemment refusé la gestion de ports américains par une compagnie de Dubaï. Motif : la sécurité nationale. En réalité, ce n'est ni plus ni moins que du protectionnisme. Nos sociétés de service sont déjà en Chine. En jouant avec les même règles, nous avons autant de chances de gagner des marchés. Les jeunes formés dans nos grandes écoles trouvent énormément de débouchés dans ces entreprises un peu partout dans le monde. L'enrichissement des pays émergents sert aussi de manière discrète nos entreprises de service.

Propos receuillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
consulaire
- 16/01/2012 - 23:18
Etrangetées
Mr Bonin confond ceux qui utilisent les biens industriels avec les industries qui les produisent. Les entrepôts ne sont pas des usines, ils utilisent les biens produits par les industries !!
les services, sont des services aux entreprises et aux particuliers; des services créés pour des sociétés des services ??? Monsieur Bonin parle d'économie fantôme.
Equilibre
- 16/01/2012 - 22:22
Et la monnaie, et le protectionisme, c'est pour les autres?
"En jouant avec les même règles, nous avons autant de chances de gagner des marchés".
N'importe quoi. Il existe deux types de protectionnisme : l'actif ,droit de douane, et le passif, monnaie volontairement sous-évaluée.
Les chinois font les deux et les autres en font un sur deux. Au lieu de penser dans un monde qui n'existe pas, ne faudrait-il mieux commencer à prendre en compte le vrai monde?
Carcajou
- 16/01/2012 - 21:11
Re-analyse
@zelectron
J'ai écrit transférés à dessin pour délocalisés. Le transfert implique la technologie.
Je ne suis pas un doux rêveur. Il n'y a pas à reconstruire. Nous possédons les techniques de fabrication. La ré-industrialisation à marche forcée relancera aussi la recherche.
J'écris bien que pour que les services existent, il faut une création de richesses réelles réelles: industrie et agriculture