En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 44 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 18 heures 9 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 19 heures 57 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 21 heures 56 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 23 heures 4 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 23 heures 49 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 1 jour 1 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 16 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 18 heures 14 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 20 heures 46 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 22 heures 24 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 22 heures 50 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 23 heures 36 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 23 heures 55 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 14 heures
© Reuters
© Reuters
Trouble obsessionnel

Y-aurait-il une jouissance malsaine chez ces auteurs prédisant une victoire de Marine Le Pen en 2017 ?

Publié le 05 mars 2016
Marine Le Pen présidente : plusieurs ouvrages récents l'anticipent. Des récits qui se veulent réalistes mais qui traduisent surtout les fantasmes malsains de leurs auteurs.
Denis Tillinac est écrivain, éditeur  et journaliste.Il a dirigé la maison d'édition La Table Ronde de 1992 à 2007. Il est membre de l'Institut Thomas-More. Il fait partie, aux côtés de Claude Michelet, Michel Peyramaure et tant d'autres, de ce qu'il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Tillinac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Tillinac est écrivain, éditeur  et journaliste.Il a dirigé la maison d'édition La Table Ronde de 1992 à 2007. Il est membre de l'Institut Thomas-More. Il fait partie, aux côtés de Claude Michelet, Michel Peyramaure et tant d'autres, de ce qu'il...
Voir la bio
Erwan Lestrohan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Lestrohan est directeur d'études à l'Institut BVA.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marine Le Pen présidente : plusieurs ouvrages récents l'anticipent. Des récits qui se veulent réalistes mais qui traduisent surtout les fantasmes malsains de leurs auteurs.

Atlantico : Après la bande-dessinée La présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal, la semi-fiction politique Le séisme, de Michel Wieviorka propose à nouveau d'imaginer la France dirigée par Marine Le Pen. Mais il ne s'arrête pas là : à son avis, ce scénario est "loin d'être une fiction farfelue" comme il l'affirme dans Paris Match. En cas de duel François Hollande contre Marine Le Pen au second tour, cette dernière l'emporterait du fait des reports de la droite. En quoi un tel scénario est-il beaucoup plus "une fiction farfelue" que ne le prétend Michel Wieviorka (au regard des sondages et de la comptabilité électorale) ?

Erwan Lestrohan : On peut considérer que Marine Le Pen est dans la meilleure position aujourd'hui pour se qualifier pour le second tour ; mais pour ce qui est d'un succès par la suite, sa donne électorale est trop réduite, dans la mesure où c'est un parti qui n'a pas d'alliance en vue avec une formation politique d'envergure. Sa base est donc insuffisante aujourd'hui. De plus, l'élargissement de la participation, qui se joue autour de 80%, est encore un frein, comme on a pu l'observer pendant les dernières élections régionales. Théoriquement, il y a une possibilité de voir le Front national frôler la victoire, mais la crédibilité d'un tel scénario est desservie par une probable forte mobilisation contre eux. Le scénario décrit est donc très peu envisageable. Le FN n'est toujours pas un parti comme les autres aux yeux de l'opinion, et le vote de rejet est à l'origine de ce "plafond de verre" que le parti de Marine Le Pen ne peut franchir aujourd'hui.

Denis Tillinac : Il est effectivement très improbable que Marine Le Pen accède à l'Elysée, dans un scénario tel qu'il est décrit. Néanmoins, cela n'est pas tout à fait impensable pour autant, eu égard au rejet d'un système perçu comme celui des élites seules ; et à la perte de légitimité du président de la République. Bien que cela ne soit pas invraisemblable, cela ne représente pas plus de 10 à 15% de chances… puisqu'il serait improbable (encore une fois) que nous n'assistions pas à un rejet massif de la part de la gauche. Dans des grands moments, comme celui que serait la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle face à François Hollande, la gauche (y compris la gauche de la gauche) fait corps. L'élection de Marine Le Pen serait dépeinte comme une catastrophe et tous, de Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron, feront corps contre. Pareillement, une partie du centre, ainsi que du centre-droit, pourrait prendre peur sur des questions de politique économique comme de rapports à l'Europe. Ceux-là s'abstiendront ou voteront pour le Président sortant.

Parmi les passages les plus abracadabrants de ce livre, nous avons relevé le ralliement de Guaino, Morano et Wauquiez à Marine Le Pen, la nomination d'Eric Zemmour à l'Education nationale, celle de Finkielkraut comme ambassadeur en Israël, ou encore plus délirant, la destruction d'une mosquée par Marion Maréchal Le Pen, chevauchant un bulldozer comme une valkyrie. Au-delà de leur aspect humoristique évident, que révèlent ces passages des fantasmes de M. Wieviorka ? Quelle jouissance tire-t-il de prédictions aussi extravagantes ?

Denis Tillinac : C'est proprement absurde. Aucune des personnalités citées ne rallieront Marine Le Pen. Ni Henri Guaino, ni Nadine Morano, ni Eric Zemmour, pas plus que Laurent Wauquiez ou Alain Finkielkraut. Pas un seul n'entrerait dans son gouvernement. En revanche, il est très probable que les ralliements ponctuels et locaux – notamment aux élections législatives – se multiplient.

Les passages décrits sont bien évidemment des fantasmes, de ceux qui visent avant tout à faire peur et sont utilisés à des fins de propagande. Aucun événement comparable à la destruction d'une mosquée au bulldozer n'arriverait en cas d'élection de Marine Le Pen. Et pour cause : ce genre d'action nécessiterait l'appui des lois, ce qui impliquerait d'avoir une majorité pour les voter. Or, si Marine Le Pen est élue présidente de la République, elle n'aura pas de majorité : il y aura un tiers de voix de gauche, un tiers de droite et un tiers de voix FN. Elle ne pourra mettre en place qu'un gouvernement de coalition et se retrouverait pieds et poings liés. Le vrai risque, ce n'est donc pas qu'elle mène ce genre d'actions qui effrayent ces auteurs, mais un retour à l'impuissance étatique constatée au terme de la IVème République.

Il y a clairement une espèce d'érotisme de la transgression : ces gens-là jouent à se faire peur, en jouissent, cherchent à faire peur aux autres. C'est grotesque, ne serait-ce que parce que la diabolisation du Front national ne marche plus. Sa montée traduit et illustre les défaillances du système, institutionnelles, le problème de légitimité politique auquel nous faisons face. Cela témoigne du besoin de repenser la démocratie politique française du début à la fin. Le score de Marine Le Pen est un symptôme, il ne se traduira pas par une majorité législative. D'autant plus que le FN fait désormais parti de ce système (et sera bientôt perçu comme tel). Dès lors, les voix protestataires se déporteront.

Michel Wieviorka, comme François Durpaire, surfent-ils consciemment sur une sorte de psychose collective à des fins mercantiles ou croient-ils réellement à l'élection de Marine Le Pen, et aux conséquences qu'ils imaginent ? A quel point ont-ils perdu le contact avec la réalité ? C'est grave, docteur ?

Denis Tillinac : Je pense qu'il y a un fond de sincérité. François Hollande est tellement décrédibilisé au sein de la gauche que ces gens commencent – à mon sens – à croire à la possibilité d'une défaite face à Marine Le Pen. Bien sûr, ils se font peur et en jouissent d'une façon comparable au sadomasochisme, mais je les crois néanmoins sincèrse. On ne peut pas dire, du moins pas complètement, qu'ils ont perdu le contact avec la réalité. Pas sur ce niveau, en tout cas. Là où il est possible de les attaquer, en revanche, c'est sur le cataclysme qu'ils dressent en guise de portrait, dans le cadre d'une élection de Marine Le Pen. Il ne se passerait évidemment rien de grave.

A part ces deux auteurs, qui d'autre semble aujourd'hui atteint de ce mal étrange ? Ont-ils des adeptes dans l'opinion ? Ont-ils un pouvoir de conviction comparable à celui de véritables gourous (ce mal est-il contagieux ?), ou sont-ils plus généralement considérés comme de doux illuminés ?

Denis Tillinac : François Durpaire, Michel Wieviroka et Farid Boudjellal sont des auteurs complètement contaminés par l'idéologie et la bien-pensance actuelle – ce qui finalement n'est qu'une contamination très banale, ordinaire. On ne peut pas leur prêter un pouvoir de gourou, dans la mesure où ils ne disposent d'aucun relais dans la population ; quand bien même le système médiatique leur est acquis, ce que l'on sait désormais depuis 20 ans. Ce dernier est également contaminé, mais l'opinion de moins en moins. C'est pourquoi, il existe ce décalage entre les Français et ceux qu'ils estiment être des "parisianistes" très loin de leurs préoccupations.

Propos recueillis par C.D.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 05/03/2016 - 09:36
Memoire
Anguerrand, les problèmes de mémoire peuvent survenir à tout âge. Cherchez bien, il m'est souvent arrivé de raconter ma vie sur Atlantico en donnant mon avis sur la condition de la femme en Arabie Saoudite. Je me considère également comme un Bouddhiste Theravada... Je n'en dirai pas plus !
de20
- 05/03/2016 - 09:33
Non c est le FLN qui risque
Non c est le FLN qui risque de l emporter.
Anguerrand
- 05/03/2016 - 08:24
A Ganesha toujours l'insulte pour argument
Je ne voterais pas FN tant qu'elle aura son programme économique socialiste et des adhérents du PC, PS, etc. Lors du sondage sur la loi Connerie, vous avez votez dans le sondage AVEC les gauchistes a déclaré le responsable de ce sondage. Quand à ma supposée senilité de papy, je suis certain que vous êtes plus vieux que moi, ayant encore une activité. Vous me semblez avoir les idées du PC et de la CGT des annees 50. Normal vous avez toujours refusé de nous dire ce qu'a été votre vie. CGTiste permanent et retraite à 52 ans ? Je vous signale qu'il n'est pas besoin d'être FN pour etre patriote, je suis à droite moi.