En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 36 min 23 sec
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 1 heure 56 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 4 heures 21 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 6 heures 33 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 8 heures 38 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 9 heures 19 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 9 heures 50 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 11 heures 11 min
décryptage > France
Voeux dangereux

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

il y a 12 heures 10 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 1 heure 20 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 2 heures 37 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 4 heures 58 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 7 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 9 heures 28 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 10 heures 30 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Impact de la crise sanitaire

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

il y a 12 heures 27 min
© Allociné
© Allociné
Tabou

Viols de poneys à Saint-Nazaire : mais que se passe-t-il vraiment dans la tête d’un zoophile ?

Publié le 25 février 2016
Deux hommes originaires de Saint-Nazaire, âgés de 19 et 20 ans, ont été pris en flagrant délit d’actes de zoophilie la semaine dernière sur des juments d'un poney-club.
Alexis Rapin est psychiatre et sexologue.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Rapin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Rapin est psychiatre et sexologue.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux hommes originaires de Saint-Nazaire, âgés de 19 et 20 ans, ont été pris en flagrant délit d’actes de zoophilie la semaine dernière sur des juments d'un poney-club.

Atlantico : Deux hommes originaires de Saint-Nazaire, âgés de 19 et 20 ans, ont été pris en flagrant délit d’actes de zoophilie la semaine dernière sur des juments d'un poney-club. La zoophilie est-elle considérée comme un trouble psychique ? S'agit'il d'une pathologie ?

Alexis Rapin : La zoophilie (attirance sexuelle pour les animaux) est effectivement considérée comme un trouble psychique dans la plupart des classifications modernes diagnostiques. Elle est notamment catégorisée comme une paraphilie non spécifiée selon DSM (Diagnosis and Statistical Manual of Mental Disorders).

Par paraphilie on entend attirances ou pratiques sexuelles qui diffèrent des actes traditionnellement considérés comme « normaux ».  Cela ne veut donc pas nécessairement dire qu’il s’agit d’une pathologie (ou maladie), mais plutôt d’une pratique sexuelle déviante qu’il convient de remettre dans un contexte historique et culturel. Une pratique sexuelle est définie comme pathologique si elle est gênante socialement. Le caractère pathologique est donc retenu par rapport à la société dans laquelle vit le sujet et à sa tolérance en matière de comportements sexuels. Il existe encore des sociétés primitives dans lesquelles la zoophile est acceptée (Indiens Hopi, Masaï...).

De nombreux pays et notamment les pays européens ont légiféré et condamné cette pratique. En France il s’agit d’un délit relevant du Code pénal et relevant de sanctions pouvant aller jusqu'à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Quelles sont les causes connues de ces comportements ? Les cas sont-ils fréquents ? 

A ce jour, ce type de comportement est très peu étudié et il est très difficile d’établir des statistiques.

Toutefois,  les quelques données anthropologiques que nous disposons semblent mettre en évidence que lorsque les êtres humains vivent proche des animaux, avec une certaine proximité physique et émotionnelle (sous réserve qu'il n'existe pas d'interdits ou de stigmatisations culturelles), alors la probabilité d'observer ce comportement est très grande.

Le phénomène a notamment pu être mis en évidence au niveau statistique par Alfred Kinsey dans les années 1950 au travers de ses rapports sur les comportements sexuels de la population américaine. Il indique qu’un très faible pourcentage de la population (4 à 7 % de la population américaine, principalement dans les régions agricoles) a eu au moins une fois un rapport sexuel avec un animal.

Concernant les causes, aucune corrélation n’a été établie par des travaux de bonne méthodologie entre les pratiques sexuelles déviantes et une quelconque anomalie génétique ou biologique. Il en est de même pour la zoophilie.

Sur le plan psychiatrique, il est difficile de définir un profil type de la personne qui pratique de tels actes. Cela peut aller de la personne carencée sur le plan affectif et intellectuel, au névrosé lambda, comme celui qui présente un trouble psychiatrique sous-jacent (une structure de personnalité pathologique, un trouble délirant). Enfin, le comportement peut être volontaire, impulsif ou compulsif !

La zoophilie est considérée comme une déviance sexuelle ou paraphilie, au même titre que la pédophilie, le masochisme, l'exhibitionnisme ou le frotteurisme. Qu'est-ce qui rassemble ces différences déviances ? 

Comme je le disais précédemment, le diagnostic de paraphilie repose essentiellement sur la sémiologie clinique, qui s’appuie sur les critères définis par le DSM.

On entend par le terme de paraphilie « un fantasme, une impulsion ou un comportement sexuel récidivant et sexuellement excitant, survenant depuis au moins six mois et provoquant un désarroi cliniquement significatif ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants ». Il s’agit donc bien d’une sexualité pathologique, qui entraîne une gêne, une souffrance chez le sujet en compromettant son insertion sociale.

Ainsi il peut exister une multitude de paraphilies, dépendant de la créativité imaginative et des envies de chacun (plus ou moins amorales), allant d’un registre sexuel qualifié d’exclusif à large !

Et ce n’est pas parce que vous avez un jour fantasmez sur les chaussures de votre partenaire, ou sur votre chinchilla que vous êtes définitivement condamné à être un/une paraphile ! Non, c’est la répétition sur une longue période qui prévaut ! Et cela n’est rarement durable sur toute une vie. Pas de panique donc !

Existe-t-il un traitement efficace à ces comportements ? https://ci6.googleusercontent.com/proxy/RnNZfQn2o2xpggJQqefCOervMbPIci5mujDPJnvl43kv6Rtxjyh5gHN_JKVzeU-aaGz3pePFgxfoAAtZJZNx8mveVTc-11j98EfuAJVcumUenA=s0-d-e1-ft#https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

J’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une maladie ! Et je rappelle également qu’il s’agit d’une pratique condamnable en France, du ressort du pénal pour les personnes qui sont prises en flagrant délit de passage à l’acte sur les animaux.

Puis, selon le degré d’envahissement de ce comportement, une approche psychiatrique et/ou sexologique est indiquée. Il vaut mieux consulter un spécialiste averti à ces questions !

Un traitement médicamenteux n’a pas sa place ici (sauf cas très exceptionnels). Oublions donc tout ce qui concerne la castration chimique (ou physique !). Pour les traitements psychotropes et autres antidépresseurs,  leur rare indication sera uniquement en cas de comportement compulsif ou à risque de passage à l’acte agressif.

De mon côté, j’aurais tendance à travailler sur le plan sexothérapique autour de l’élargissement des codes d’attraction sexuelle afin de diversifier le registre sexuel de ces gens. Il faut leur montrer qu’il existe d’autres possibilités de s’exciter sexuellement ! Cela peut passer par un travail autour du mode d’excitation sexuelle et un recentrage sur l’érotisation de leur archétype sexuel. Il important de comprendre que ces comportements ne sont pas fixés dans le marbre, et que les pratiques sexuelles peuvent être évolutives.

Enfin, il me semble primordial de développer les habilités relationnelles et de séductions envers l’autre ! Tout un programme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 27/02/2016 - 18:45
@cloette
après il suffit de dire; puisqu'ils s'aiment ! Puis on les marient!
cloette
- 26/02/2016 - 10:47
Le centaure
est tout à fait faisable , une législation est en préparation chez quelques juristes ainsi que des thèses pour définir leur statut dans le prochain nouveau monde .
jurgio
- 26/02/2016 - 10:41
Tant qu'ils ne nous feront pas des centaures...
Probablement une déviance aussi vieille que l'humanité. Avec la fumette surdosée, des filles qui singent les garçons, etc. faut ben trouver autre chose pour tromper la banalité.