En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 1 heure 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 6 heures 56 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 20 heures 10 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 1 jour 10 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 2 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 3 heures 19 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 6 heures 36 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 7 heures 15 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 20 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 23 heures 52 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 1 jour 25 min
© DR
© DR
Plaidoyer

Neurobiologie : l’étude choc qu’auraient pu utiliser les criminels de guerre nazis pour expliquer la dilution de leur responsabilité

Publié le 23 février 2016
Une étude neurobiologique publiée dans la revue Cell Biology le 18 février dernier, intitulée "Coercion changes the sense of agency in the human brain", démontre que des personnes ayant reçu l'ordre de faire du mal à autrui subissent une baisse biologique (donc automatique) du sentiment de culpabilité. Des résultats qui viennent appuyer la défense des bourreaux nazis, qui justifiaient leurs actes au procès de Nuremberg en disant n'avoir fait qu'obéir aux ordres.
Le Docteur Henri Rubinstein est neurologue, spécialisé dans la recherche sur les explorations fonctionnelles-neurosomatique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henri Rubinstein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur Henri Rubinstein est neurologue, spécialisé dans la recherche sur les explorations fonctionnelles-neurosomatique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude neurobiologique publiée dans la revue Cell Biology le 18 février dernier, intitulée "Coercion changes the sense of agency in the human brain", démontre que des personnes ayant reçu l'ordre de faire du mal à autrui subissent une baisse biologique (donc automatique) du sentiment de culpabilité. Des résultats qui viennent appuyer la défense des bourreaux nazis, qui justifiaient leurs actes au procès de Nuremberg en disant n'avoir fait qu'obéir aux ordres.

Atlantico : Les participants d'une étude (voir ici) ont porté des électroencéphalogrammes qui ont démontré au cours de différents tests que "le cerveau peut traiter les conséquences de ses actions sous la contrainte comme si elles étaient passivement déclenchées". Comment expliquer cette réaction d'un point de vue neurologique ? 

Henri Rubinstein : Avant toute chose, je tiens à préciser, même si celle-ci à l'air extrêmement sérieuse, qu'il faut tout de même faire attention avec ce genre d'étude qui mette en lumière des processus mono-factoriels, car les phénomènes neurologiques sont dus à tellement de variables que des conclusions aussi catégoriques sont difficiles à tenir.

Néanmoins, sur le plan neurologique en tout cas, cette expérience et les résultats qui en découlent me paraissent tout à fait plausibles. Dans le cerveau, il y a toujours des phénomènes d'inhibition. C'est-à-dire qu'il y a systématiquement des zones du cerveau qui sont actives et des mécanismes qui peuvent les inhiber. Cela peut être soit des mécanismes psychologiques - et dans ce cas précis, il s'agit bien d'un mécanisme psychologique - soit des mécanismes purement neurologiques.

Par exemple, concernant les problématiques de la douleur, du chatouillement ou du plaisir,  il y a des mécanismes purement neurologiques qui vont se mettre en place tout seul et inhiber la réflexion.

Cette étude repart d'expériences déjà menées sur le sujet, comme la célèbre expérience de Milgram, dont l'objectif était aussi de mesurer le niveau d'obéissance à un ordre même contraire à la morale de celui qui l'exécute. En quoi cette recherche est-elle novatrice sur le plan scientifique ?

Cette expérience est complètement innovante sur le plan neurologique, car elle prouve l'existence un mécanisme cérébral jusqu'ici ignoré (et non pas sociologique, comme dans l'expérience de Milgram, qui explique l'obéissance aveugle à un ordre immoral par le conformisme et la volonté d'appartenance à une structure sociétale) pouvant influer sur les décisions d'un individu.

Qu'est-ce exactement qu'un mécanisme cérébral ?

Un mécanisme cérébral se passe en général au niveau des émotions. Les émotions sont très peu contrôlées par le cerveau conscient, c'est-à-dire par l'intelligence, alors que les émotions contrôlent beaucoup l'intelligence.

Il y a cinq fois plus de synapses (c'est-à-dire de communication) qui vont des émotions au cerveau de l'intelligence que de connexions qui descendent du cerveau, de l'intelligence aux émotions.

Ce qui veut dire que l'intelligence est la plupart du temps sous le contrôle des émotions et que les émotions contrôlent très mal l'intelligence. Dans le cas de cette expérience, il est ainsi prouvé que même si votre intelligence vous dit que ce n'est pas bien de faire un acte immoral, elle sera inhibée par vos émotions, ce qui fait que vous seriez amené à faire des choses que vous ne feriez pas si vous étiez un individu parfait.

Cette avancée scientifique peut-elle avoir des impacts sur le plan juridique ou philosophique ?

Cette étude neurologique corrobore notamment les thèses de la professeur de théorie politique Hannah Arendt.

Ensuite, sur le plan juridique, cette étude mériterait d'être remise entre les mains de la justice. Car au fond, en prouvant que si l'on reçoit des ordres, on les exécute de manière mécanique, elle remet en cause la responsabilité et le libre-arbitre de chaque individu.

Comment dans ce cas ne pas penser au "syndrome de Nuremberg", procès au cours duquel les bourreaux nazis se défendaient en disant "je ne suis pas coupable, car je n'étais pas responsable, car j'obéissais aux ordres". C'est d'ailleurs une excuse qui est encore très souvent avancée dans tout ce qui touche à la part de culpabilité de chacun dans le fonctionnement de structures, lors des procès essayant de déterminer les coupables dans des génocides par exemple, ou encore en entreprise notamment, où il est très courant d'entendre dire "j'ai obéi aux ordres, donc je peux être coupable de cette mission ratée, mais je ne suis pas responsable, donc ce n'est pas moi qu'il faut sanctionner  mais mon supérieur hiérarchique".

En se basant uniquement sur cette nouvelle étude et sur ce raisonnement, on peut en conclure que les accusés n'ont plus commis un acte génocidaire parce qu'ils étaient particulièrement et délibérément méchants ou né tortionnaires, mais parce que c'étaient des êtres normaux qui ont obéi à un ordre inhibant leurs émotions positives.

Ainsi, comme c'est une étude qui remet en cause la responsabilité et le libre-arbitre de chacun, il est clair qu'elle sera sans doute à l'avenir très utile aux avocats de la défense, notamment dans les grands procès de génocide où il est très compliqué d'établir des responsabilités.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 24/02/2016 - 09:53
@vangog, bien d'accord avec vous..
D'ailleurs ,de partout dans le monde ou les dictatures marxo/socialisme ou national socialiste d'Europe ,d'Asie et tropical , ont sévi ...après leur implosion ou disparition ...l'héritage quelle ont laissé aux peuple est terrible ..! des millions de morts, des millions de pauvres et forcément de miséreux ...mon père disait à un député socialiste , pendant la chute du mur de Berlin ( 26 ans déjà ) que le paradis socialiste était en fait un enfer...et celui-ci a répondu serein ...!que les socialisme ce n'est pas ça...! depuis ce dogmatique stratifié n'est plus député et rase les murs...!
JG
- 23/02/2016 - 23:17
Je pense que 30% des électeurs français
ceux qui ont élu Hollande (et oui, seulement 30% , il fallait vous réveiller les 30% qui n'ont pas voté , il a déjà sévi pendant 4 ans....et ce n'est peut-être pas fini...) ont dû être victime de ce problème neurobiologique : on sait qu'on fait le mal en votant socialiste, mais on ne se sent pas coupable.....On dit bien national-socialiste !!!
adroitetoutemaintenant
- 23/02/2016 - 21:18
Rien de nouveau
On sait depuis longtemps que le cerveau doit à chaque instant composer avec un équilibre fait de zones d’activation et d’inhibition. On sait aussi que ces zones et leurs intensités sont variables d’un instant à l’autre chez un même individu ou entre deux individus différents. On sait par exemple qu’un époux ou un parent ressent la douleur de son conjoint ou d’un enfant simplement en sachant que l’individu a mal. J’utilise ce phénomène pour traiter les douleurs chroniques et faire varier ces zones sans apport médicamenteux. Mais les sectes aussi connaissent cela très bien et en jouent que ce soient les sectes socialopes ou mahométanes. Cela n’en diminue en rien la responsabilité judiciaire et la question est toujours la même : « le coupable savait-il que ce qu’il faisait était mal ?». Bien entendu le juge ne va pas excuser un criminel car il a assassiné un membre du FN ou un mécréant chrétien ou juif alors que dans son dogme criminel ces individus sont considérés comme inférieurs.