En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

03.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

06.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

07.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

01.

Échecs : le maître tricheur

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 14 min 7 sec
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 4 heures 59 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 5 heures 44 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 8 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 22 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 22 heures 40 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 heure 4 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 4 heures 39 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 6 heures 6 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 8 heures 38 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 1 jour 48 min
© Reuters
© Reuters
A l'aventure

Ces soldats français s'ennuyaient, ils sont partis combattre l'Etat islamique en freelance

Publié le 18 février 2016
Volontaires, bénévoles et apolitiques, une quinzaine de soldats français forme les peshmerga kurdes en Irak sans mandat du gouvernement français.
Antoine Bienvenu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Bienvenu est journaliste.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Volontaires, bénévoles et apolitiques, une quinzaine de soldats français forme les peshmerga kurdes en Irak sans mandat du gouvernement français.

Ils se battent contre Daech aux cotés des Peshmerga kurdes. Une quinzaine de militaires français volontaires et bénévoles s’est regroupée au sein de l’association « Task Force Lafayette », du nom d’une unité qui servait en Afghanistan de 2009 à 2012. Ils viennent de différents corps de l’Armée française : Légion, forces spéciales, Armée de Terre, Marine.

La principale motivation qui les a conduits au départ semble être l’ennui qu’ils ressentaient dans leurs casernes et le besoin d’action. « Je n'étais plus très à l'aise dans l'armée, a expliqué l’un d’eux, surnommé Chuck, à un reporter du site Vice. J'ai besoin d'une vie dynamique, je ne peux pas rester sans rien faire. Alors me voilà ». Un autre, appelé Kopp, ajoute : « L'armée, je n'y trouvai plus mon compte, je me sens plus utile ici que là-bas. Avec les réformes budgétaires, les missions sont réduites, la vie courante aussi ».

Mais les motivations sont aussi de défendre les intérêts français.  « La France doit intervenir au sol contre Daech. C'est logique au vu des dernières attaques à Paris. En tant que citoyen français on se doit de participer à ce conflit ». A France Info, un autre combattant qui se fait appeler Ash déclare : « Il n’y a que sur place que je peux me sentir utile et que je pourrai me dire "Là, enfin, tu fais ton devoir" ».

Pour Gekko, à l’origine de la "Force Lafayette", l’idée de partir est venue en mai 2015 avec "les vidéos d’exécution, les images d’hommes, de femmes, d’enfants, tués, violés, crucifiés...". Des images insupportables. Il a considéré qu’il était de son devoir de partir.

Avant de partir, ils ont constitué une association et ont contacté les autorités françaises pour savoir si leur démarche est légale. C’est bien le cas à condition de ne pas rejoindre de groupe terroriste et de ne pas être payé. La loi du 14 avril 2003 interdit le mercenariat, mais pas le volontariat. Chacun est donc libres de partir en Syrie ou en Irak. DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) et DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) ont été informés.

Ils ont recruté à travers une page Facebook qui a aussi servi à lever des fonds via Leetchi, une plate-forme internet de crowd-funding. Ils ont recueilli 35.000 euros pour acheter du « matériel », des médicaments, des outils de soins, des kits humanitaires, des rations alimentaires, des paires de jumelles à vision nocturne, des gilets pare-balles. Ils constatent l'efficacité des frappes aériennes de la coalition, qualifiant ironiquement celles des Américains de massives, un peu chargées, alors que celles de la France sont plus précises.

Leur démarche se veut apolitique et areligieuse. Tous les candidats au départ qui avaient des motivations religieuses, anti-islam notamment, ont été écartés. Au final, ce sont tous des amis d’amis. Ils ont entre 20 et 55 ans.

Comme ce groupe se revendique "neutre", parmi tous les groupes armés, leur choix s’est porté sur les peshmerga au Kurdistan irakien, plutôt que sur les différentes factions de l’armée syrienne libre, trop politiques.

Selon France 24, un autre groupe français d’anti-EI, les "Dwekh Nashwa" - "Les futurs martyrs" en araméen - ont également une poignée de combattants sur place. Ils prônent en revanche la création d’une "armée chrétienne" pour combattre la "barbarie islamique". » Selon un article du Parisien publié en septembre 2015, cette autre armée compterait 200 candidats au départ. Ils se sont depuis re-baptisés «Bataillon Beaufort».

Les Français de la Force Lafayette ne combattent pas. Répartis dans plusieurs unités, ils apportent une aide logistique et de formation et comptent rester de 4 à 12 mois. Au site Vice, le colonel Mustapha de l’armée des Pershmerga kurdes explique : « Ils vont nous aider à mettre en place des formations qu'on ne connaît peut-être pas. Et voir des étrangers adhérer à la cause, cela remonte le moral des troupes, c'est important ». Chuck, l’un des soldats français engagés précise : « Nous nous sommes engagés à ne participer à aucune attaque, mais en cas d'offensive de l'ennemi, nous riposterons. Notre rôle sera avant tout de fortifier l'entraînement militaire des Peshmergas ». 

Un bon stage et un bon voyage d'études, en somme. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 18/02/2016 - 09:38
Volontaires français contre Daeh
Magnifique et malheureusement combien démonstratif de la situation de misère de nos Armées. Honneur à eux!
winnie
- 18/02/2016 - 07:19
Bravo,
A tous ces anciens soldats courageux ,ils sont l'honneur de notre pays
clint
- 17/02/2016 - 21:21
Je suppose que, eux, sont connus des services secrets !
Ils n' y a que les gens de gauche qui ont droit, le devoir? de soutenir ceux qui se battent pour leur liberté !