En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 heure 3 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 4 heures 19 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 5 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 7 heures 36 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 8 heures 10 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 9 heures 27 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 12 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 12 heures 31 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 2 heures 32 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 5 heures 9 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 7 heures 48 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 25 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 11 heures 58 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 12 heures 16 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 12 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Un secret de polichinelle

Débat sur la déchéance de la nationalité : mais pourquoi personne n'ose dire la vérité ?

Publié le 08 février 2016
Tous la connaissent pourtant. Mais il y a des mots qui restent interdits en France.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tous la connaissent pourtant. Mais il y a des mots qui restent interdits en France.

C'est un sondage – celui du Journal du Dimanche – qui dit bien les choses. 73% des Français sont favorables à la déchéance de la nationalité. Mais ils sont encore plus nombreux à penser que la classe politique en parle très mal. En effet le débat sur cette question part en sucettes, ou pour le dire plus crument, en couilles. Il permet, certes, de grandes envolées lyriques. La gauche de la gauche représentée bruyamment par Cécile Duflot et Pascal Cherki soutient qu'avec cette réforme on revient à Vichy. Rien que ça ! Une partie de la droite y est également hostile soit pour des raisons de principe soit parce que cette réforme est voulue par François Hollande. A l'Assemblée Nationale, Nathalie Kosciusko-Morizet  a exprimé son refus avec sa fougue et sa conviction habituelle. Et – on allait l'oublier – une partie de la gauche est en faveur de la déchéance de la nationalité en arguant du fait que cette mesure sera efficace contre le terrorisme et surtout par fidélité à Hollande.

Aucun de tous ceux qui s'écharpent ainsi drapés dans des postures aussi nobles que creuses, ne dit la vérité. Oh, ils ne mentent pas ! Tout simplement ils omettent de dire la vérité. Et celle-ci est connue de tous les Français, toutes opinions, toutes origines, toutes confessions confondues. Les mots "nationalité" et "déchéance" ont une très lourde portée symbolique. Oui il y a en France un réveil identitaire dont on peut se féliciter ou qu'on peut déplorer. Il est la conséquence directe d'une agression identitaire – je pèse mes mots – qui souhaite imposer aux "sales Français", ou leur faire accepter, des pratiques et des coutumes qu'ils rejettent. De plus en plus nombreux sont ceux qui ne pensent pas avoir le même sens de l'appartenance nationale qu'une catégorie de la population ou se pratique le "nique la France" et le bras d'honneur brandi dès lors qu'on entend la Marseillaise. Tout le monde sait de quelle origine et de quelle confession sont les assassins de janvier et de novembre. Nul n'ignore non plus qui sont et comment s'appellent les milliers de djihadistes, dont de nombreux Français binationaux, amateurs de voyages en Syrie et en Irak. Et personne n'est assez bête pour croire que les plus de 8000 "radicalisés" dénombrés par les services de renseignements vont à la messe, à la synagogue, au temple ou dans les pagodes.

Les mots "déchéance de la nationalité" lancés par Hollande répondent donc, ou tentent de répondre, à l'attente de millions de gens qui savent ce qu'ils savent et qui ont besoin de l'entendre. Mais comme toujours avec le chef de l'Etat on est dans le subliminal, le chafouin et l'hypocrisie. Ce ne sont évidemment pas les binationaux franco-belges, franco-anglais ou franco-allemands qui sont visés, mais les binationaux franco-algériens, franco-marocains, franco-tunisiens. Mais comment le dire quand on est de gauche. La gauche, on le sait, ne stigmatise pas ! A droite même déni de la vérité. Qu'on soit pour ou contre la réforme les mots "Arabe" et "musulman" ne peuvent être prononcés. Car ils font partie de l'arsenal sémantique du Front National auquel la droite sage et bon genre ne veut pas être associée.

Reprenons ici une distinction maurassienne. Le pays légal se gargarise avec des demi-vérités qui sont autant de mensonges. Le pays réel lui fonctionne avec une vision au "faciès". On voit ce qu'on voit et on sait ce qu'on sait… Ce n'est pas très beau ? Certes. Mais pour que ça change il faudrait que les terroristes, les islamistes, les fanatiques s'appellent André, Jacques, Pierre et Paul. Et ça c'est pas demain la veille…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 09/02/2016 - 06:52
Toujours autant de bon sens,
Rien a redire, si nos dirrigeants en avaient un peut plus !
Alapage
- 09/02/2016 - 06:45
Bravo
Bravo Mr Rayski, tout est dit. Si seulement tous nos politiques de tous bords pouvaient vous lire. Au moins cela remettrait un peu leur cerveau en place. On en a tellement marre du politiquement correct. De cette police de la pensée généralisée qui tue notre France à petit-feu. Seulement on a la gauche la plus stupide du monde et la droite la plus incompetente et lache du monde. Et vice et versa. Le symbole dans chaque camp c'est cet abruti fini de Cherki (à gauche) et cette bobo-gaucho de NKM (à droite). On attend donc 2017 pour donner un grand coup de balai et ne plus voir tous ces nuls.
Le gorille
- 08/02/2016 - 21:48
Bénéfique
Merci Gré: j'acquiesce à votre sentiment. Mais de toutes manières, là n'est pas le problème. Entre Fillon, Juppé, et autres ténors de la Droite, j'y perds mon latin ; j'omets la Gauche, car alors c'est mon grec. Je ne vois que deux choses. La première est qu'aujourd'hui, si la procédure existe, elle apparait (pas de î !) lourde, et peut-être pas aussi efficiente qu'on le voudrait. La seconde est que si la procédure est "banalisée" au bon niveau judiciaire, elle sera "rapide" et permettra de mettre les documents, les individus et leurs actes en cohérence. C'est ce mot "en cohérence" qui n'est jamais prononcé ! Le reste est un brouhaha infernal totalement hors de propos, hors de sens logique, et hors contexte.... sur ce dernier point M. Rayski a parfaitement développé le "contexte" !