En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Thalès vexe Abu Dhabi

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 6 min 58 sec
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 7 heures 18 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 7 heures 35 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 8 heures 7 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 8 heures 29 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 13 heures 58 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 19 heures 38 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 2 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 6 heures 46 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 7 heures 11 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 14 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 20 heures 45 min
© Reuters
© Reuters
God save l’Europe

Brexit en hausse dans les sondages : pourquoi les Britanniques ne vivent pas la crise de l’Europe sur le même mode que nous

Publié le 07 février 2016
D'après un sondage YouGov publié vendredi par The Times, les partisans d'une sortie de l'Union européenne devancent de neuf points ceux qui prônent le maintien de la Grande-Bretagne au sein du bloc communautaire. C'est l'écart le plus important depuis que l'organisation en juin prochain d'un référendum sur la sortie du Royaume-Uni dans l’UE a été acté, l'été dernier.
Sophie Pedder est Chef du bureau de The Economist à Paris depuis 2003. Elle est l'auteur de Le déni français aux éditions JC Lattès.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Pedder
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Pedder est Chef du bureau de The Economist à Paris depuis 2003. Elle est l'auteur de Le déni français aux éditions JC Lattès.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D'après un sondage YouGov publié vendredi par The Times, les partisans d'une sortie de l'Union européenne devancent de neuf points ceux qui prônent le maintien de la Grande-Bretagne au sein du bloc communautaire. C'est l'écart le plus important depuis que l'organisation en juin prochain d'un référendum sur la sortie du Royaume-Uni dans l’UE a été acté, l'été dernier.

Atlantico : 45% des Britanniques sont favorables à une sortie de l'Union alors que 36% disent vouloir y rester, Comment expliquer cette tendance ? Quels sont les ressorts permettant de l'expliquer ? 

Sophie Pedder : Cette volonté de vouloir la sortie de l’Union européenne est bien entendu inquiétante pour les partisans du maintien du Royaume Uni. Mais prudence oblige. Il ne faut pas juger une tendance avec un sondage. Depuis 18 mois, les résultats des sondages sont très variables. Il faut se méfier d’autant plus dès qu’ils ne sont pas fiables comme on l’a vu lors de l’élection législative l’an passé où les sondages annonçaient la veille même de l’élection des scores historiquement serrés entre conservateurs et travaillistes alors que le lendemain, les urnes révélaient une victoire nette du parti de David Cameron. Alors ne tirons pas des conclusions globales sur un résultat particulier d’un sondage. Pourtant il ne faut pas négliger le poids de la presse eurosceptique qui s’est montrée très critique depuis le préaccord conclu, mardi à Bruxelles avec Donald Tusk, le président du Conseil européen pour éviter la sortie de la Grande Bretagne de l’U.E.  Les journaux populaires conservateurs, abonnés à l’"Europe bashing" se sont donnés à cœur joie contre le Premier ministre, David Cameron. Le résultat du sondage YouGov doit être interprété aussi au regard de cette ambiance hostile dans les medias eurosceptiques à ce préaccord. Mais à mon avis, jusqu’au référendum, les résultats qui sortiront des prochains sondages seront très serrés.

Quels sont les maux de la société britannique que la population projette sur l'Union Européenne ? Où en est la population avec l'idée même d'Union Européenne ? 

L’euroscepticisme au Royaume-Uni ne date ni de la crise de la zone euro, ni de la crise des migrants, ni de la crise grecque. Ce phénomène n’est pas récent mais remonte à plusieurs décennies. En fait, l’euroscepticisme s’est installé progressivement dans les mentalités du peuple britannique depuis Margaret Thatcher. Souvenez-vous de sa déclaration au  sommet de Dublin en 1979 où la dame de fer avait lancé sa fameuse formule, "I want my money back", qui a fait le tour du monde et qui pointait le déséquilibre vécu par l’Angleterre qui payait plus qu'elle ne recevait du budget européen. Le Royaume Uni n’est pas devenu eurosceptique voire europhobe avec la crise des migrants. En revanche, le fonctionnement actuel de l’Union Européenne plongée dans cette double crise économique et migratoire, a accentué l’hostilité d'une partie des britanniques et du parti conservateur vis-à-vis de l’Europe. Par ailleurs, la situation économique de la Grande Bretagne est meilleure que dans la zone euro. Avec un taux de chômage qui a 5% est moitie moins qu'en France et une croissance économique a 2,2% doublement supérieure à la croissance française, on comprend bien que les Britanniques ne peuvent pas avoir une image très positive de l'Europe.

La population est-elle engagée dans cette campagne ? Comment en comprennent-ils les enjeux ? la question des migrants serait-elle devenue déterminante ? A quel point ?

Il est très difficile de juger de l’engagement des citoyens britanniques tant que la campagne sur le maintien ou la sortie de l’UE n’a pas encore commencé et que la date du référendum n’est pas fixée. Pour l’instant même le Premier ministre ne s’est pas encore lancé dans la campagne pour le maintien dans l’UE. Et puis, il faut surtout attendre le résultat du conseil européen du 18/19 février pour savoir si le préaccord est accepté par les partenaires européens et pour juger les compromis éventuels. Il est donc trop tôt pour se prononcer sur le degré d’implication des Britanniques dans la campagne. Par ailleurs, le débat sur le Brexit et les questions européennes ne font pas partie des priorités du moment pour le peuple anglais. Ils ne sentent pas directement concernés par l’arrivée en masse des migrants qui touche plus l’Allemagne, la Suède et les pays de l’Europe de l’est qui subissent vraiment la crise syrienne. Les Anglais sont plus préoccupés par l’immigration intra-européenne, comme celle de l’immigration polonaise, dont la population au Royaume-Uni est aujourd'hui de quelques 700,000. Depuis la crise financière en 2008 les Britanniques sont beaucoup moins favorables qu’auparavant à l’arrivée des Polonais et des gens de l’Europe de l’est. Et cette inquiétude devant cette immigration européenne explique d’ailleurs la montée du  parti populiste Ukip qui plaide pour la sortie du Royaume Uni de l’Union-Européenne.

L’éventuel passage du très populaire maire conservateur de Londres, Boris Jonhson, dans le camp du Brexit, pourrait-il convaincre les électeurs indécis de se prononcer pour le camp du "out" ?

L’évolution de cette campagne ne dépend pas d’une personnalité qui serait absolument déterminante à telle point qu’elle pourrait emporter l’adhésion d’une majorité de britannique. Trop de facteurs vont rentrer en jeux comme l’influence de la presse eurosceptique, la stratégie que vont mettre en place les acteurs politiques… Cela étant dit, il faut reconnaître que  Boris Jonhson est tellement populaire qu’il pourrait jouer un rôle important. Imaginons que le maire de Londres, lui qui est plutôt eurosceptique, décide de faire campagne pour le maintien aux cotés de David Cameron, il créera la surprise et son engagement pour le "oui" sera très important pour les britanniques  indécis qui sont encore nombreux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Thalès vexe Abu Dhabi

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 08/02/2016 - 04:35
Vite le Brexit !
Et dans la foulée le Frexit !
Deudeuche
- 07/02/2016 - 22:51
@clint
pas faux, leur sortie ne serait pas notre sortie!
clint
- 07/02/2016 - 21:28
Eux ont la City, une économie ouverte,la proximité avec les US !
Ce n'est pas un repli sur soi comme le FN qu'ils demandent ! ce n'est pas comme dit Philippot, on sort de l'euro, on dévalue de facto, et on peut privilégier nos artisans, nos petites entreprises qui pourront remettre la retraite à 60 ans et augmenter le Smig, grace à la monnaie de singe, la fermeture des frontières (de toute façon on ne pourra plus aller en vacances à l'étranger vu le taux de change de la monnaie de singe). Non eux c'est faire venir les grandes entreprises internationales, les GAFA, les ingénieurs et diplômés des écoles de commerce françaises, bref être un vrai pays, pas un pays de souverainistes chevènementistes des années 80, ceux-là même qui se sont fait vider pas Mitterand : ça montre leur modernité avec l'époque actuelle !!!