En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 heures 10 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 10 heures 48 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 11 heures 37 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 12 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 12 heures 52 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 13 heures 29 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 15 heures 25 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 9 heures 8 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 11 heures 1 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 11 heures 58 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 12 heures 30 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 13 heures 6 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 14 heures 56 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 15 heures 5 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 15 heures 27 min
© Reuters
L’assurance chômage connait un fort déficit et une forte dette qui devrait s’élever aux alentours de 30 milliards en 2017.
© Reuters
L’assurance chômage connait un fort déficit et une forte dette qui devrait s’élever aux alentours de 30 milliards en 2017.
Mauvais plan

Dégressivité des allocations chômage : une solution à l’efficacité inadaptée au contexte économique actuel de la France

Publié le 03 février 2016
Avec Eric Heyer
Alors que le gouvernement envisage la mise en place de la dégressivité des allocations chômage, il apparaît qu’une telle mesure répond davantage à une problématique budgétaire qu’à une tentative de faire baisser les chiffres du chômage.
Eric Heyer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Heyer est directeur du Département analyse et prévision depuis 2015 à l'OFCE.Le département compte 17 économistes. Ils réalisent deux fois par an une prévision à court terme (6 trimestres) de l'économie mondiale ainsi que des prévisions à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le gouvernement envisage la mise en place de la dégressivité des allocations chômage, il apparaît qu’une telle mesure répond davantage à une problématique budgétaire qu’à une tentative de faire baisser les chiffres du chômage.
Avec Eric Heyer

Atlantico : En quoi la dégressivité des allocations chômage répond-elle à la problématique économique actuelle, entre le contexte macroéconomique et les impératifs budgétaires auxquels le gouvernement peut être confronté ?

Eric Heyer : Si on regarde la problématique financière de l’assurance chômage, oui, cela peut être une réponse. En effet l’assurance chômage connait un fort déficit et une forte dette qui devrait s’élever aux alentours de 30 milliards en 2017.

En revanche ce n’est pas une réponse à la problématique du chômage. La réponse à cette problématique devrait être contra-cyclique. On devrait généralement prendre ce genre de décisions au contraire quand l’économie repart et crée beaucoup d’emplois. C’est alors une façon d’inciter les derniers chômeurs à trouver un emploi. Cependant dans le contexte économique de croissance molle, de destruction d’emplois et de situation de sureffectifs dans les entreprises, ce n’est pas une solution adaptée.

On estime à plusieurs centaines de milliers le nombre de postes non pourvus. La dégressivité de l’allocation chômage pourrait-elle selon vous inciter les chômeurs à trouver un emploi ? 

Non, car on s’aperçoit que ces postes non pourvus le sont quelle que soit la conjoncture. Ce n’est donc pas une question de chômage ou pas. Qu’il y ait un fort taux de chômage ou le plein emploi, il y a toujours un chiffre similaire de postes non pourvus. Cela existe dans tous les pays et quelle que soit la durée d’indemnisation en vigueur dans le pays. La cause de ces offres d’emploi non pourvus est en réalité liée à un manque d’appariement entre les chômeurs et la demande des chefs d’entreprise. Une réponse pour faire diminuer ce nombre de postes non-pourvus serait plutôt de former des chômeurs à ces offres d’emplois, et absolument pas de les faire sortir de l’indemnité.

Lorsqu’il est question du chômage, le problème – réel ou fantasmé - du chômage volontaire est souvent invoqué. La dégressivité de l’allocation chômage permettrait de le réduire. Qu’en pensez-vous ? Est-il possible d’estimer le chômage volontaire ?

Le chômage volontaire n’est pas vraiment évaluable car on ne peut pas dire si un chômeur est réellement en recherche active ou pas. S’il l’est dans les statistiques, on ne peut pas aller plus loin. Le système est fait de manière à ce qu’une personne qui n’est pas en recherche active n’est plus considérée comme chômeur et sort donc des chiffres.

Néanmoins, la dégressivité pourrait effectivement avoir une incidence sur les chômeurs volontaires proches du marché du travail, disposant de qualifications en adéquation avec la demande du marché. Cependant les études faites sur cette question par Brigitte Dormont et Ana Prieto par exemple, montrent que la dégressivité n’a d’incidence que sur les salaires importants et seulement si la baisse du montant de l’indemnité est importante. Par ailleurs, les chômeurs potentiellement susceptibles de réagir à une telle mesure représentent une partie infime des demandeurs d’emploi qui sont aujourd’hui essentiellement des personnes non qualifiées. La dégressivité de l’allocation chômage n’a donc d’effet que sur une partie infime de la masse des chômeurs.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lafayette 68
- 03/02/2016 - 11:25
Stop
Eric Heyer à "C dans l'air" ou ici sur "Atlantico" ,je préfère aller me promener :on connait sa psychologie, sa culture donc son positionnement politique et économique.
Gordion
- 03/02/2016 - 10:11
Analyse et conclusions erronnées
L'inadéquation entre la demande et l'offre d'emplois génère du chômage certes, les chefs d'entreprise ne trouvent pas toujours les candidats dont ils ont besoin certes.
Par contre écrire que la dégressivité des allocations chômage ne génère pas de diminution du nombre de chômeurs partout en Europe n'est pas vrai.
Dans les pays de plein emploi, le nombre de chômeurs est faible pour 3 raisons: adéquation de l'offre et de la demande - le système éducatif forme les salariés que souhaitent les entreprises - et la dégréssivité des allocations est une incitation pour retrouver un emploi plus rapidement. Enfin, les formations financées par les entreprises y sont aussi pour quelque chose.

Enfin, dernière remarque, les comptes publics s'en ressentiraient si la durée et le montant des allocations étaient revus à la baisse....le traitement social du chômage en France depuis la fin des trente glorieuses contribue à exclure du travail des millions de gens. Ce n'est donc pas la solution.