En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Capture d'écran Youtube
Souvenir souvenir
Mais qu'est-ce qui rend certaines photos inoubliables ? L'intelligence artificielle a désormais une réponse
Publié le 04 février 2016
Un algorithme mis au point par des chercheurs américains permet désormais d'améliorer la compréhension du traitement de l'information visuelle en répertoriant les éléments mémorisables ou non. Une technologie qui pourrait bien révolutionner les techniques de travail des politiques, des étudiants et du secteur de la publicité.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un algorithme mis au point par des chercheurs américains permet désormais d'améliorer la compréhension du traitement de l'information visuelle en répertoriant les éléments mémorisables ou non. Une technologie qui pourrait bien révolutionner les techniques de travail des politiques, des étudiants et du secteur de la publicité.

Qu'est-ce qui fait d'une image qu'elle est inoubliable ? C'est la question que se sont posés des chercheurs américains du Laboratoire d'intelligence artificielle et d'informatique du MIT, qui ont mis au point un algorithme capable d'en juger avec autant de précision qu'un humain. Baptisé "Memnet", cette outil vise à améliorer la compréhension du traitement de l'information visuelle et à apporter de nouvelles informations sur le fonctionnement de la mémoire.



Notice de fabrication 

"Intuitivement, la question d'un système artificiel capable de prédire avec succès la mémoire visuelle humaine semble hors de portée", écrivent les auteurs de l'étude. Alors pour enseigner à la machine ce qui est mémorisable pour un humain, les scientiques ont mené une vaste étude au cours de laquelle 5000 bénévoles ont classé 60 000 images (de paysages, d'objets, d'animaux, de portraits...) en fonction de leur potentiel. "Les parties du corps et les visages ont tendance à être très mémorisables, à l'inverse des images montrant des scènes de plein air tels que des plages ou l'horizon", note Aditya Khosla, l'une des scientifiques. Une fois ces précieuses données en poche, les chercheurs ont mis au point Memnet, un ordinateur capable de classer ces mêmes images en fonction de ce que les volontaires ont trouvé mémorisables ou non. 



Comment ça fonctionne ?

Plus précisément, la machine colore la photo en fonction de ce que le cerveau retient ou non : les couleurs chaudes pour les éléments essentiels, les couleurs froides pour les détails moins mémorisables. Sur la photo ci-dessous par exemple, les teintes démontrent que l'homme assis (coloré en rouge = couleur chaude) est l'élément le plus mémorisable de l'image.  A l'inverse, le vide qui l'entoure (coloré en bleu = couleur froide) ne retient pas l'attention. En outre, le regard se fixe sur l'élement principal de l'image pendant que le cerveau l'enregistre et le place dans un coin de la mémoire.
 



Les images négatives sont mieux mémorisées 

"En visualisant la représentation de Memnet, nous découvrons ce qui rend une image mémorisable ou oubliable". En somme, lorsque la machine a répertorié les images que les humains ont trouvé mémorisables, elle a permis aux chercheurs de comprendre pourquoi". Les scientifiques ont également constaté que les photos qui évoquent le dégoût, la colère et la peur ont tendance à être plus mémorisables que celles qui évoquent la crainte ou le contentement. Dans l'ensemble, les images négatives sont mieux mémorisées que celles qui ont une connotation positive. Les images amusantes, parce qu'elles stimulent l'humeur, obtiennent également un degré élevé de mémorisation. 
 

A long terme, Memnet pourrait permettre aux secteurs du marketing et de la publicité d'adapter leur campagnes en fonction de ce que les consommateurs mémorisent le mieux. Cette technologie pourrait également servir aux politiques, ainsi qu'aux étudiants. "Notre travail montre que la prévision des capacités cognitives humaines est à la portée du domaine de la vision par ordinateur."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
06.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
07.
Des planètes rocheuses comme la Terre survivraient à la mort de leur étoile ; Une sonde interstellaire pour explorer Proxima b testée
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires