En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

07.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 9 min 46 sec
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 45 min 1 sec
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 1 heure 33 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 3 heures 29 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 13 heures 57 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 15 heures 24 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 34 min 10 sec
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 54 min 32 sec
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 2 heures 17 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 3 heures 22 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 4 heures 14 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 14 heures 41 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 21 heures 43 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 23 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Bloquages multiples

Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui avait abandonné la gestion du ministère de la Justice

Publié le 28 janvier 2016
Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire…
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire…

Atlantico : Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de décisions qui n'ont pas été prises en raison des problèmes d'organisation et des tensions au sein de la Chancellerie?

Philippe Bilger : D'abord je n'étais pas un familier de la Chancellerie, mais j'ai lu comme tout le monde qu'elle était très mal organisée, débordée par l'organisation qu'elle avait elle-même mise en place, et que beaucoup de directeurs de cabinet sont partis. On a aussi entendu dire que la ministre mettait un temps fou à signer les documents. Elle n'était objectivement pas une gestionnaire remarquable. Sur ce plan-là, la Chancellerie n'a sans doute pas donné une bonne image de la justice.

Je constate qu'au bout de quatre ans, l'icône incarnée par Christiane Taubira, qu'on ne cesse de vanter, était largement ébréchée puisque la droite comme la gauche, bien que pour des motifs différents, étaient ouvertement hostiles à sa politique - ou à son absence de politique. Et ce aussi bien sur le plan pénitencier que sur le plan du fonctionnement et des moyens des juridictions, que sur le plan de sa propre politique.

Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", et celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs qu'elle ne pourra pas assumer à moins qu'elle ne soit présentée au Parlement. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire… Je note que depuis l'annonce de son départ, ni ses adversaires, ni ses soutiens n'évoquent le bilan de Christiane Taubira, comme si son activité de ministre avait été réduite à presque rien. On parle beaucoup de sa personnalité, de sa capacité et de son aptitude orale, des rapports de force au sein du gouvernement, mais personne n'a défendu son bilan ou parler du bilan lui-même. Tout le monde à l'air de s'accorder sur le fait que cette ministre de la Justice, dans le registre qu'on lui a donné, a été inconsistante : rien de substantiel n'ayant été fait. 

Cette mauvaise organisation de la Chancellerie a sans doute rendu encore plus perverse une politique pénale réduite à presque rien à cause d'un dogmatisme et d'une vision doctrinaire. Cette vision a écarté  le peuple réel au bénéfice d'un peuple fantasmé qui avait les grands avantages de s'accorder avec l'image que s'en faisait Christiane Taubira. Mais il est clair qu'un ministre qui n'est pas capable de gérer un ministère est rarement lui-même un bon ministre. 

Quelles étaient les relations de Christiane Taubira avec ses directeurs de cabinet ?

Si on les compte bien, elle en a eu quatre. A l'évidence, elle n'était pas un ministre facile, et les directeurs de cabinet avaient du mal à travailler avec elle. Il n'est pas tout à fait normal que dans un ministère régalien, avec un ministre digne de ce nom, les directeurs de cabinet ne sont bien sûr pas affectés à ces postes à perpétuité, mais tout de même ils circulent moins rapidement que ceux de Christiane Taubira ne l'ont fait. Et je crois savoir que le premier, un directeur de cabinet tout à fait remarquable, Christian Vigouroux a laissé dire par la suite que c'était un enfer… Il n'y a pas non plus de mystère dans le fait que dans une Chancellerie en état de déconfiture sur le plan de la gestion, avec la ministre qu'elle était, que des directeurs de cabinet ont du s'exaspérer à cause de leur impuissance à mettre un peu d'ordre et de cohérence dans un univers dont elle était la seule maîtresse…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/01/2016 - 22:40
"C'était un enfer"
Pas seulement pour les directeurs de cabinets...pour nous aussi, les sans-dents!
Texas
- 28/01/2016 - 21:29
Si les Cubains...
...en veulent bien , ce sera avec un plaisir non dissimulé !
tubixray
- 28/01/2016 - 18:01
En conclusion
Elle était aussi nuisible à la chancellerie que pour la sécurité des honnêtes citoyens français .... Hollande l'avait nommé, il devra en rendre compte.