En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
(Petite) guerre ?

Sites miroir : la guerre (sans espoir) du gouvernement contre l’internet français continu

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Fibre sociale ?

Boris Johnson, l’homme qui voulait rendre une fibre sociale aux Conservateurs

il y a 2 heures 31 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
IA : pourquoi nous devrions songer à restreindre sérieusement les techniques de détection des émotions
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Politique
Toxique ?

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

il y a 3 heures 37 min
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 6 heures 42 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 8 heures 15 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 11 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Media
On va où là ?

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Economie
Bonne année !

Jerome Powell à la Fed et Christine Lagarde à la BCE nous souhaitent une bonne année 2020. Et voilà comment ils comptent nous la garantir

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Santé
App santé

Grève : si vous marchez jusqu’au bureau, attention, vous pourriez devenir addicts au sport

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Politique
A court ou long terme ?

Grèves : la semaine du tournant sur les retraites ?

il y a 3 heures 36 min
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 6 heures 5 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 7 heures 18 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 20 heures 11 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 21 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Bloquages multiples

Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui avait abandonné la gestion du ministère de la Justice

Publié le 28 janvier 2016
Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire…
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire…

Atlantico : Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de décisions qui n'ont pas été prises en raison des problèmes d'organisation et des tensions au sein de la Chancellerie?

Philippe Bilger : D'abord je n'étais pas un familier de la Chancellerie, mais j'ai lu comme tout le monde qu'elle était très mal organisée, débordée par l'organisation qu'elle avait elle-même mise en place, et que beaucoup de directeurs de cabinet sont partis. On a aussi entendu dire que la ministre mettait un temps fou à signer les documents. Elle n'était objectivement pas une gestionnaire remarquable. Sur ce plan-là, la Chancellerie n'a sans doute pas donné une bonne image de la justice.

Je constate qu'au bout de quatre ans, l'icône incarnée par Christiane Taubira, qu'on ne cesse de vanter, était largement ébréchée puisque la droite comme la gauche, bien que pour des motifs différents, étaient ouvertement hostiles à sa politique - ou à son absence de politique. Et ce aussi bien sur le plan pénitencier que sur le plan du fonctionnement et des moyens des juridictions, que sur le plan de sa propre politique.

Son bilan se résume à deux lois et un projet de loi : celle du "Mariage pour tous", et celle concernant la contrainte pénale ; et un projet de loi pour réformer la justice des mineurs qu'elle ne pourra pas assumer à moins qu'elle ne soit présentée au Parlement. Pour le reste, c'était du verbe, une certaine arrogance, un mépris de l'adversaire… Je note que depuis l'annonce de son départ, ni ses adversaires, ni ses soutiens n'évoquent le bilan de Christiane Taubira, comme si son activité de ministre avait été réduite à presque rien. On parle beaucoup de sa personnalité, de sa capacité et de son aptitude orale, des rapports de force au sein du gouvernement, mais personne n'a défendu son bilan ou parler du bilan lui-même. Tout le monde à l'air de s'accorder sur le fait que cette ministre de la Justice, dans le registre qu'on lui a donné, a été inconsistante : rien de substantiel n'ayant été fait. 

Cette mauvaise organisation de la Chancellerie a sans doute rendu encore plus perverse une politique pénale réduite à presque rien à cause d'un dogmatisme et d'une vision doctrinaire. Cette vision a écarté  le peuple réel au bénéfice d'un peuple fantasmé qui avait les grands avantages de s'accorder avec l'image que s'en faisait Christiane Taubira. Mais il est clair qu'un ministre qui n'est pas capable de gérer un ministère est rarement lui-même un bon ministre. 

Quelles étaient les relations de Christiane Taubira avec ses directeurs de cabinet ?

Si on les compte bien, elle en a eu quatre. A l'évidence, elle n'était pas un ministre facile, et les directeurs de cabinet avaient du mal à travailler avec elle. Il n'est pas tout à fait normal que dans un ministère régalien, avec un ministre digne de ce nom, les directeurs de cabinet ne sont bien sûr pas affectés à ces postes à perpétuité, mais tout de même ils circulent moins rapidement que ceux de Christiane Taubira ne l'ont fait. Et je crois savoir que le premier, un directeur de cabinet tout à fait remarquable, Christian Vigouroux a laissé dire par la suite que c'était un enfer… Il n'y a pas non plus de mystère dans le fait que dans une Chancellerie en état de déconfiture sur le plan de la gestion, avec la ministre qu'elle était, que des directeurs de cabinet ont du s'exaspérer à cause de leur impuissance à mettre un peu d'ordre et de cohérence dans un univers dont elle était la seule maîtresse…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin

02.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

03.

Affaire Zemmour : le CSA prend-il ses consignes auprès du CCIF ?

04.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

05.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron ont voulu une réforme de gauche mais acceptable par la droite. Pour l’instant, ils n’ont satisfait personne

06.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

07.

Les relations de travail toxiques ou la vraie raison de l’allergie des Français au recul de l’âge de départ en retraite

01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

01.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

02.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/01/2016 - 22:40
"C'était un enfer"
Pas seulement pour les directeurs de cabinets...pour nous aussi, les sans-dents!
Texas
- 28/01/2016 - 21:29
Si les Cubains...
...en veulent bien , ce sera avec un plaisir non dissimulé !
tubixray
- 28/01/2016 - 18:01
En conclusion
Elle était aussi nuisible à la chancellerie que pour la sécurité des honnêtes citoyens français .... Hollande l'avait nommé, il devra en rendre compte.