En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Audible ou pas ?

Soldats de l'anti-austérité : Varoufakis-Montebourg, ceux qui misaient sur l'Europe pour mieux revenir chez eux ?

Publié le 18 janvier 2016
Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances en Grèce lance son mouvement européen anti-austérité, rejoint par l'ancien ministre des Finances français, Arnaud Montebourg. Si le message porté par sa nouvelle formation politique peut être audible en Europe aujourd'hui, ce n'est pas le cas en France.
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances en Grèce lance son mouvement européen anti-austérité, rejoint par l'ancien ministre des Finances français, Arnaud Montebourg. Si le message porté par sa nouvelle formation politique peut être audible en Europe aujourd'hui, ce n'est pas le cas en France.

Atlantico : Arnaud Montebourg et Varoufakis lance ensemble un mouvement européen anti-austérité. Le message porté par ce mouvement est-il audible à l’échelle européenne ?

Eddy Fougier : Je crois effectivement, qu’il y a une tendance européenne à ce que les discours anti-austérité soient particulièrement audibles en ce moment. Nous avons pu le constater récemment avec Podémos en Espagne, Siriza en Grèce, et puis le parti travailliste en Grande-Bretagne.

Les voies anti-austérité se font entendre partout dans les différents pays européens et y compris chez les frondeurs. Une vraie dynamique entreprise il y a quelques années offre une place à prendre sur ce terrain. En outre, ces discours sont bien repris par les médias. A travers ce mouvement, Varoufakis montre vraiment sa volonté de concrétiser le capital politique qu’il a su faire fructifier depuis qu’il a été nommé ministre de l’économie, et puis à fortiori, depuis sa démission. 

Il critique le système. C’est un économiste très bon client pour les médias. De fait son mouvement peut être particulièrement audible.

Et à l’échelle française ?

Arnaud Montebourg est dans la même logique que Varoufakis, mais version française. Il se présente comme le chantre de l’anti-austérité. Savoir si le message porté par ce mouvement est crédible à l’échelle de la France est une grande question. A l’échelle européenne, nous voyons Podémos, Siriza, la Grande-Bretagne, mais lorsque nous analysons en France, les résultats des départementales, des européennes, des régionales… nous voyons que les voix du Front de gauche, additionnées à celles d’EEVL ne donnent pas un résultat conséquent.

Le message porté par ce mouvement, comme quoi le gouvernement ne serait pas suffisamment à gauche et serait trop austéritaire ne prend pas en France pour différentes raisons.

Nous pouvons observer ailleurs des circonstances singulières : l’Espagne et la Grèce sont des états qui ont été beaucoup plus touchés par la crise que la France. Quoique nous puissions dire, la France n’est pas dans une situation de crise aussi profonde. Concernant la Grande Bretagne, il s’agit d’un retour de balance historique par rapport blairisme. Ces raisons sont propres à des circonstances singulières que nous ne retrouvons donc pas en France. Au delà de la critique de l’austérité, ce mouvement traduit également une critique du système. Or, en France aujourd’hui, la contestation du système est un message qui marche mieux à l’extrême droite - comme au FN - qu’à l’extrême gauche.

C’est une réalité nette et connue.

Tous ces éléments font que le message porté par ce mouvement peut être audible à l’échelle de l’Europe mais pas en la France.

En quoi les résultats des élections de 2017 peuvent-ils changer la donne ? Est-ce un moyen pour Arnaud Montebourg de retrouver une place crédible en politique?

Tout à fait. Si François Hollande perd les élections présidentielles, cela pourrait totalement changer la donne. Il pourrait y avoir des règlements de compte à gauche, et de fait engendrer une montée en puissance des messages anti-austérité. D’ici là, je ne pense pas qu’Arnaud Montebourg soit une menace pour deux raisons :

  • sa trajectoire politique n’est pas très claire. 
  • c’est un personnage isolé. Il n’a pas de clan, ni de cercle. C’est un homme seul.

Il peut néanmoins à plus long terme avoir un avenir politique et être entendu, car il a une certaine image et une notoriété. Si le mouvement de Varoufakis se projette à moyen long terme, il a besoin d’alliés comme Montebourg. Récemment, un sondage l’annonçait devant François Hollande, néanmoins je ne pense pas qu’il en soit là. Arnaud Montebourg est le roi de la gesticulation. Honnêtement j’ai du mal à comprendre quel est son objectif et son ambition. D’un côté, il arrête la politique, de l’autre, il en fait sans en faire … J’ai du mal à comprendre l’animal politique caché derrière lui. Le point commun entre Arnaud Montebourg et Varoufakis est qu’ils aiment la lumière et être sous les projecteurs des médias.

Que Varoufakis monte un mouvement, cela ne m’étonne pas nécessairement vu la visibilité médiatique qu’il a cherché à avoir après sa démission assez spectaculaire du poste de ministre de l’économie en Grèce. Il a publié plusieurs ouvrages, maintenant il monte son mouvement…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 18/01/2016 - 20:17
Au Secours
Article complètement crétin ! L'Austérité n'existe plus nulle part en Europe, ni dans le monde ! Depuis que la Banque Centrale Européenne s'est lancée dans ''l'Assouplissement Quantitatif'', rejoignant ainsi les autres nations, à commencer par les USA, la politique stupide qu'a imposé Angela Merkel pendant dix ans est engloutie, disparue, oubliée sous un océan de billets de banque. Et nous en sommes même maintenant au point où cette bulle spéculative est sur le point d'exploser !
Quant à prétendre que Marine Le Pen est une fidèle du ''Capitalisme Libéral'', ou, en tout cas ne lui réserver qu'une place accessoire dans votre analyse, alors que c'est le premier parti de France, il suffit de lire les jérémiades d'innombrables commentateurs sur Atlantico... Si ce monsieur croit vraiment à ce qu'il écrit, il faut l'enfermer dans un asile pour débiles mentaux, s'il se fout de notre gueule, à défaut de le mettre en prison, débarrassez-nous de lui !
Mike Desmots
- 18/01/2016 - 15:36
Ca suffit la pub pour les nuls marxo/socialistes...
Enfin un peu de sérieux...! Montebourg inventeur du Ministère du Redressement Productif...! qui n'a jamais rien redressé ..ni produit...! même qu'a ce jour, l'on ne sait pas combien ca coute à nos impôts...et voilà qu'il faudrait parler de Montebourg et de son pote grecque marxo/socialistes aussi, le tout sans lui demander des comptes...?