En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

04.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

05.

Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience

06.

Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti

07.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

01.

30 Bleus pour les 6 Nations

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 3 min 47 sec
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 2 heures 18 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 17 heures 5 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 18 heures 13 min
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 19 heures 57 min
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 21 heures 18 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 22 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 55 min 20 sec
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 16 heures 59 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 17 heures 34 min
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 19 heures 24 min
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 20 heures 33 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 21 heures 43 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
The Man Who Sold The World

David Bowie n'était pas seulement un génie artistique, il était aussi un très bon businessman

Publié le 12 janvier 2016
On reconnaît tous le génie musical et créatif de David Bowie, décédé cette semaine. Mais cette créativité s'exprimait aussi par des aventures entrepreneuriales audacieuses...
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On reconnaît tous le génie musical et créatif de David Bowie, décédé cette semaine. Mais cette créativité s'exprimait aussi par des aventures entrepreneuriales audacieuses...

David Bowie, décédé cette semaine, laisse derrière lui une fortune estimée à 230 millions de dollars - un montant très important, même pour un artiste pop très connu. En effet, il avait montré une très grande créativité non seulement dans les domaines de la musique, de l'art, de la mode et du cinéma, mais aussi de l'entrepeneuriat. 

Voici comment il l'a résumé dans une interview à la BBC, attirée à notre attention par Leonid Bershidsky et Mark Gilbert de Bloomberg :

Je voulais qu'on pense à moi comme quelqu'un de très à la mode, mais pas une mode moi-même. Je ne voulais pas être une mode, je voulais être l'instigateur de nouvelles idées. Je voulais attirer les gens vers de nouvelles idées et de nouvelles perspectives. Et donc, il fallait que je contrôle tout autour de ça. Et donc je me suis centré, et j'ai décidé d'utiliser le moyen le plus facile pour lequel commencer, c'est-à-dire le rock and roll, et de rajouter des morceaux par-ci par-là au fil des années, jusqu'à ce qu'à la fin, j'étais mon propre média.

On voit donc que la vie et la carrière de Bowie procédait d'une véritable vision stratégique, qui prenait donc évidemment en compte les aspects économiques. Voici quelques exemples de ses innovations : 

  • En 1996, Bowie a été le premier artiste à lancer une chanson, "Telling Lies," exclusivement sur le web--et nulle part ailleurs. Ce qui fut une innovation majeure, et un succès, car "Telling Lies" a vendu plus de 300 000 exemplaires en ligne, un phénomène pour l'époque. Bowie a toujours été pionnier avec les nouvelles technologies : il fut un des premiers à vendre des CD-ROM multimédia avec sa musique, et en 1997 il a transmis un concert à Boston en direct sur le web, comme le rappelle Claire Brownell du Financial Post.

  • En 1997, Bowie a même été un innovateur financier, en lançant des "Bowie Bonds", plaçant des obligations sur le marché en échange de revenus futurs de son catalogue musical, afin de racheter les droits de sa musique, qui lui avaient été pris par un manager peu scrupuleux--à une époque où il s'intéressait plus à la cocaïne qu'au business... Il a ainsi anticipé la vague de la titrisation qui a tant fait parler d'elle en finance depuis les années 2000.

  • En 1998, Bowie a même lancé BowieNet, un fournisseur d'accès à Internet, qui donnait à tout le monde une adresse email en @davidbowie.com. Si le côté accès internet était un marqueur de la première bulle internet, BowieNet a d'autre manières anticipé la vague des réseaux sociaux, car les membres de BowieNet pouvaient construire leurs propres pages et échanger des forums, en plus d'avoir accès à de la musique et des interviews exclusives. Pour promouvoir BowieNet, Bowie a même lancé en 2000 Bowiebanc, une banque à son nom, qui n'a pas marché.

​Toute la carrière de Bowie a été marquée par sa capacité à anticiper et à créer les tendances. C'était vrai pour l'art, mais c'était également vrai pour le business. Il nous manquera énormément.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 13/01/2016 - 06:27
Est on obligé d'aimer Bowie ?
Les medias n'avaient plus grand chose à se mettre sous la dent, alors on nous sert du Bowie à longueur d'info. Désolé mais je n'ai pas compris ou se situait le " génie" de cette chose bizarre, si on veut bien m'expliquer, je n'affirme pas que mon opinion prévaut ce qui ne semble pas être le cas général, mais si on pouvait enfin passer à autre chose.....
pale rider
- 12/01/2016 - 23:22
Vous avez raison Bowie était un véritable
Créatif . Et oui il manquera énormément.
jurgio
- 12/01/2016 - 14:07
Il n'y a pas aujourd'hui de génie artistique
sans qu'il soit doublé d'un génie des affaires.