En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 35 min 26 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 31 min
pépites > Justice
Riposte judiciaire
Alexandre Benalla a décidé de porter plainte contre X dans l'affaire de l'enregistrement clandestin diffusé par Mediapart
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le délicieux malheur français" de Denis Olivennes : la mélodie du malheur, notre berceuse préférée

il y a 4 heures 43 min
pépite vidéo > Défense
Futures missions à mener
Opération Barkhane : Emmanuel Macron va réunir le G5 Sahel à Pau
il y a 6 heures 7 min
pépites > Social
"Le mur du 5 décembre"
Première journée de mobilisation à travers le pays contre la réforme des retraites
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Santé
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

il y a 8 heures 21 min
décryptage > International
Sommet sous tension

Otan : Emmanuel Macron et Donald Trump, convergences dans l'incohérence

il y a 9 heures 14 min
décryptage > International
Daphne Caruana Galizia

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

il y a 9 heures 47 min
décryptage > France
Mobilisation gouvernementale

Agiter la menace des casseurs ou la stratégie gouvernementale du parti de l’ordre

il y a 10 heures 41 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 53 min 24 sec
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Prince Igor"d'Alexandre Borodine : Le Prince Igor rentre au répertoire de l'Opéra National de Paris

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Léonard de Vinci" au Louvre : ode à Léonard

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Politique
Ça va faire des vagues...

La tempête sociale du 5 décembre : Macron nous invite "à prendre la mer"

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Economie
Campagne mouvementée ?

Pourquoi la présidentielle complique la guerre commerciale sino-américaine (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe)

il y a 8 heures 4 min
décryptage > France
Economie française

La solution à la récession ? L’optimisme

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Environnement
Pas grand chose à voir avec l'environnement

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

il y a 9 heures 31 min
décryptage > France
Décision

Un office national de lutte contre la haine ou le dernier exemple en date du renoncement politique face à la montée de la violence

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

il y a 10 heures 52 min
© Reuters
© Reuters
François, c’est plus fort que toi

Grande primaire des gauches et des écologistes : l’offensive qui pourrait bien se retourner à l’avantage de François Hollande

Publié le 12 janvier 2016
Des dizaines de politiques et de représentants de la société civile ont réclamé ce lundi la mise en place d'une primaire élargie à gauche en vue de la présidentielle de 2017. Une situation délicate à gérer pour François Hollande, mais qui pourrait bien tourner à son avantage.
Joseph Macé-Scaron est un journaliste, essayiste et romancier français. Il est directeur de l'hebdomadaire Marianne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Julliard est journaliste, essayiste, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est éditorialiste à Marianne, et l'auteur de "La Gauche et le peuple" aux éditions Flammarion.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Macé-Scaron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Macé-Scaron est un journaliste, essayiste et romancier français. Il est directeur de l'hebdomadaire Marianne.
Voir la bio
Jacques Julliard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Julliard est journaliste, essayiste, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est éditorialiste à Marianne, et l'auteur de "La Gauche et le peuple" aux éditions Flammarion.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des dizaines de politiques et de représentants de la société civile ont réclamé ce lundi la mise en place d'une primaire élargie à gauche en vue de la présidentielle de 2017. Une situation délicate à gérer pour François Hollande, mais qui pourrait bien tourner à son avantage.

Atlantico : La tribune publiée dans Libération et appelant à une primaire élargie à gauche en vue de 2017 est davantage issu de la société civile que du monde politique, même si certains parlementaires sont signataires. Est-ce que François Hollande doit vraiment craindre cette forme de pression ?

Jacques Julliard : Pas du tout. En aucun cas. Je dirais le contraire, si cela émanait effectivement de la société civile. Mais on ne parle pas ici de société civile. Ce sont essentiellement des intellectuels dont le poids sur l'opinion est à peu près nul.

Cette proposition n'était pas forcément attendue par François Hollande, mais est-ce vraiment une mauvaise nouvelle pour lui ?

Joseph Macé-Scaron : Je ne sais pas si c'était inattendu pour François Hollande, mais c'était en tout cas quelque chose qu'il avait promis. Pendant la campagne présidentielle, en 2011, il avait été interrogé sur cette question. Lui Président, est-ce que la primaire élargie au-delà du seul Parti socialiste avait un sens ? Il avait très clairement répondu que oui. Ce n'est que depuis six, sept ou huit mois que son entourage, des ministres proches comme Stéphane Le Foll ou le cercle restreint des hollandistes disent qu'un Président sortant ne peut pas passer par la case primaire. On peut comprendre que cette question ait été écartée quand la primaire était encore lointaine. Mais maintenant qu'on se rapproche de l'élection présidentielle, et qu'en plus de cela il y a également la primaire chez Les Républicains, il paraît de plus en plus difficile et intenable, en-dehors de toute position présidentielle, de ne pas organiser cette primaire.

Est-ce un avantage ou pas pour François Hollande ? Tout dépend évidemment le sens que l'on donne à cette primaire. Oui, si c'est une primaire totalement élargie et que toutes les familles de la gauche y participent. Mais parle-t-on de la gauche de gouvernement ou de la gauche alternative ? Cette question n'a pas encore été tranchée. Et si on parle de la gauche alternative, est-ce que les Verts y sont inclus ? Il y a une partition chez eux. Si c'est la gauche de gouvernement qui y participe, le Parti socialiste dispose d'une majorité écrasante, avec des partis satellites autour (radicaux de gauche, MRC, Front démocrate et écologistes emmenés par François de Rugy et Jean-Vincent Placé) qui sont davantage des formations d'appoint que des formations centrales. Pour l'instant, nous ne sommes pas vraiment dans une situation de gauche plurielle. La gauche plurielle, c'est un Parti socialiste fort mais accompagné de forces politiques fortes. Or, en ce moment nous sommes plus dans la gauche "plus rien" que dans la gauche plurielle. Si François Hollande se présentait dans le cadre de cet extrême morcellement avec le soutien d'une grande partie des sympathisants socialistes, c'est quelque chose qui, loin de l'handicaper, peut l'aider à redonner un élan et un coup de fouet à sa candidature.

Du point de vue de la légitimité, François Hollande a donc tout intérêt à accepter une telle primaire ?

Joseph Macé-Scaron : À partir du moment où vous avez perdu toutes les élections intermédiaires, où vous avez refusé d'avoir recours au référendum contrairement à ce que vous aviez promis, où vous êtes contesté jusque dans votre propre camp sur des choix importants comme celui sur la déchéance de nationalité, il est normal de penser à un ressourcement. Il y a nécessité de retrouver une légitimité, non pas pour terminer son mandat puisqu'il a été légitimement élu pour cinq ans, mais pour présenter une nouvelle candidature. Et il n'y a que les primaires qui peuvent lui donner cette légitimité-là.

En cas de primaire élargie, quelle serait la plus grande menace pour lui ? L'aile gauche du PS ? Les Verts ? Le Front de gauche ?

Joseph Macé-Scaron : Dans le cas de figure où cette élection avait lieu, son premier adversaire serait lui-même. C'est une situation qui est extrêmement difficile à gérer. Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing n'y sont d'ailleurs pas parvenus. Dans nos institutions, vous ne pouvez pas être Président et candidat. Vous êtes forcément dans une situation de schizophrénie politique. Par exemple, lorsque le CSA devra faire la répartition des temps de paroles des candidats, comment s'y prendra-t-il ? Nous avons déjà vu toutes les difficultés du temps de Nicolas Sarkozy. La situation était très différente pour François Mitterrand. Celui-ci connaissait très bien les institutions pour les avoir combattues, et estimait que l'élection présidentielle était d'abord un rapport entre un homme et les Français. Il ne pouvait pas être contesté puisqu'il sortait d'une cohabitation lors de laquelle il a incarné à la fois le Président de la République et l'opposition ! Même chose pour Jacques Chirac en 2002, par ailleurs.

Quelqu'un comme Jean-Luc Mélenchon peut-il participer à cette primaire ?

Joseph Macé-Scaron : Honnêtement, non je ne pense pas. Pour lui, il est clair qu'il se situe dans l'opposition au quinquennat qui est en train de se dérouler. Cela n'a pas grand sens pour lui, cela relève plus des manœuvres d'appareil. Pas simplement Jean-Luc Mélenchon, mais tout candidat qui pourrait être issu du Front de gauche, si tant est que le Front de gauche existe encore. Et je rappelle que c'est aussi quelque chose de difficile et délicat pour une fraction des Verts. Aujourd'hui, personne ne sait si Cécile Duflot pourrait se sentir engagée par cette primaire.

Au-delà du caractère opportun ou non pour François Hollande de saisir cette occasion, est-ce que cette primaire a des chances de voir le jour, alors que Jean-Christophe Cambadélis lui-même l'a jugée "peu probable" ? Quel est l'intérêt pour les partis politiques de gauche autres que le PS d'y participer ?

Jacques Julliard : Une telle primaire n'est possible que s'il y a un minimum d'accord possible entre les deux principaux candidats de la gauche si l'on se réfère à la dernière présidentielle, à savoir François Hollande et Jean-Luc Mélenchon. Le reste n'est pas très important : Cécile Duflot est crédité de 3%, le reste existe encore moins. Lancer cette idée sans s'assurer que la règle du jeu est acceptable pour Hollande et Mélenchon n'a aucune portée. Ni l'un ni l'autre n'acceptera de ce débat car ils ont des positions beaucoup trop opposées. Le principal opposant à François Hollande aujourd'hui n'est ni Sarkozy ni Juppé, c'est Jean-Luc Mélenchon. Je ne vois pas bien comment cette primaire pourrait se tenir. Toutes les primaires qui ont eu lieu étaient des primaires organisées à l'intérieur d'un parti, avec des gens qui éditaient des règles du jeu communes. C'est un texte plein d'idées qui, par ailleurs, attaquent violemment François Hollande. La tenue de cette primaire est très improbable car les principaux intéressés ne me paraissent pas de nature à accepter la règle du jeu.

Joseph Macé-Scaron : Les leaders de ces partis ont tout intérêt à y participer, pour se faire connaître. Je vais parler d'une manière très directe, mais pour eux c'est la présidentielle du pauvre ! Pour leurs formations, ce n'est pas si important, mais pour eux... Ils ont un intérêt évident. Ils vont même y courir, ce seront les premiers à y aller ! Ils n'auront jamais les 500 signatures pour faire cavalier seul. Une campagne est coûteuse si vous ne faites pas un score de 5%... C'est pour cela que vous pouvez très bien imaginer une primaire avec François Hollande, Christiane Taubira, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Martine Aubry, peut-être Manuel Valls, pourquoi pas Emmanuel Macron... Regardez Jean-Michel Baylet. Il est allé au bout de la dernière primaire, pour faire finalement un score très faible... C'est une aubaine énorme pour eux, ils seront tous pour. C'est d'ailleurs là où le Parti socialiste peut rencontrer des échos favorables à cette proposition. Et Jean-Christophe Cambadélis le sait très bien.

Alors que le risque d'une élimination dès le premier tour de la présidentielle de 2017 est réel pour le PS, un rassemblement de la gauche est-il indispensable pour François Hollande aujourd'hui ?

Joseph Macé-Scaron : Je pense très franchement que cela ne changera rien. Ce sont des calculs d'apothicaire. Même s'il y a l'alliance la plus large qui soit, si la gauche de gouvernement part sans projet clair, en cabotage politique et électoral permanent et sans aucune clarté dans les lignes, que se passera-t-il ? Il se passera que, mathématiquement, celui qui aura les idées claires soit à la gauche du PS soit à sa droite, mettra à mal cette gauche de gouvernement. Ce qui risque de se passer, c'est que sans clarté politique, le candidat désigné sera plus dans le score d'un Gaston Defferre que dans celui d'un François Mitterrand...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Retraites : le gouvernement prêt à tenir mais sur quelle réforme ?

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 13/01/2016 - 09:56
@tous les internautes
D'accord avec vos commentaires. Gageons qu'Atlantico les a invités pour qu'ils puissent exercer un droit de réponse...
Mike Desmots
- 13/01/2016 - 09:23
@Septentrionale , j'aime bien l'image du radeau des médusés...!
Nous sommes pas encore vraiment tomber ...nous somme en suspension ....entre les vraies contre-vérité et les mensonges d'état ....!
Septentrionale
- 13/01/2016 - 08:26
blablablas et gesticulations des gauches
Ces gauches accrochées à l'argent public et Hollande sur le même radeau...l'Imposteur 'auto-préocupé' par sa planque de ne le sait que trop bien. Et ce grand titre bien trouvé.
Et pendant ce temps la Liberté est mise en concurrence avec la pensée aseptisée, un Universitaire est mis en examen pour avoir osé ironiser sur des propos de Valls la Führer-à-fleur-de-peau. Mais où sommes-nous tombés? En socialie.