En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

05.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

06.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

07.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 13 min 28 sec
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 1 heure 36 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 1 heure 57 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 2 heures 29 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 4 heures 40 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 5 heures 14 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 56 min 47 sec
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 1 heure 41 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 2 heures 12 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 2 heures 36 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 3 heures 11 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 3 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 4 heures 16 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 4 heures 58 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 5 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Tous d'accord

Les Républicains voteront finalement la déchéance de nationalité : les dessous du bureau politique où tout s'est joué

Publié le 06 janvier 2016
Après plus d'une heure de débat, Nicolas Sarkozy a soumis au vote un texte consensuel approuvé par 51 membres du bureau politique. Les LR voteront la réforme de la Constitution mais demandent à ce que certains points soient précisés.
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après plus d'une heure de débat, Nicolas Sarkozy a soumis au vote un texte consensuel approuvé par 51 membres du bureau politique. Les LR voteront la réforme de la Constitution mais demandent à ce que certains points soient précisés.

C'est un Nicolas Sarkozy en grande forme, reposé et passionné, qui a ouvert ce matin, au siège des Républicains, le premier bureau politique de l'année. Un Nicolas Sarkozy sans doute soulagé d'avoir trouvé une parade au piège tendu par François Hollande lors de son discours devant le Congrès. Après des semaines de tergiversations autour du thème " votera/ votera pas" la déchéance de nationalité, l'ancien chef de l'Etat a fini par trancher: votera! La déclaration du Bureau politique rappelle: "Soucieux de cohérence, les Républicains rappellent qu'ils se sont engagés à soutenir tout texte de nature à renforcer la sécurité des français et qu'ils ont été les premiers à proposer et à défendre la déchéance de nationalité pour les Français binationaux".

La mise sous condition envisagée un temps par l'ancien chef de l'Etat a été finalement levée. Prudemment certes, mais levée quand même. Le texte voté dit explicitement: "les Républicains sont disposés à voter la Réforme de la Constitution" et demandent simplement que soit examinés un certain nombre de points. Ils souhaitent notamment que l'application de la déchéance de nationalité prenne effet dès le prononcé de la peine et permette l'expulsion définitive et effective à l'issue de celle-ci. Mais ils n'en font pas une condition sine qua non.

Pendant plus d'une heure se sont succédés les intervenants. Bruno Le Maire a souligné que la déchéance de nationalité était le problème de la gauche et pas de la droite. Il a souhaité que les LR la vote mais a rappelé que la préoccupation première des Français restait l'emploi et qu'il fallait, sur ce sujet, dénoncer les échecs de François Hollande. Jean-François Copé est  intervenu pour mettre en garde contre l'extension de la mesure aux délits et a souligné que la déchéance ne pouvait être étendue aux non binationaux sous peine de créer des apatrides, un point de vue partagé par Nicolas Sarkozy. A l'opposé, Nadine Morano, elle, s'est dit favorable à l'extension de la mesure à tous les français. Laurent Wauquiez a rappelé qu'il fallait avant tout remettre la Nation et la République au centre du débat, quant à NKM elle a dénoncé une mesure discriminatoire envers les binationaux.

Au total, 51 membres du bureau politique, parmi lesquels Alain Juppé et Bruno Le Maire ou encore Nadine Morano, se sont prononcés dans le même sens que l’ancien chef de l’Etat. Cinq dirigeants ont voté contre : Nathalie Kosciusko-Morizet, Edouard Philippe, Benoist Apparu, Hervé Mariton et Patrick Devedjian. Enfin, deux se sont abstenus : Rachida Dati et Gérard Longuet. François Fillon, étant absent, a exprimé son opinion dans Le Point, expliquant "ce qui doit être sanctionné, c'est l'acte terroriste pas le lieu de naissance de son auteur ou de ses parents. Je ne me satisfais pas de cette réforme bancale qui marque une forme d'impuissance".

En résistant à la tentation de s'opposer à François Hollande coûte que coûte, les Républicains ont  trouvé une porte de sortie relativement consensuelle, évitant de se couper de leur base majoritairement favorable à la déchéance et limitant les divisions entre eux. C'est finalement au PS que les déchirements promettent d'être les plus sanglants. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 07/01/2016 - 23:54
Naïveté ? J'agrée.
Un côté fleur bleue ? @Pierre de Robien : je suis attristé par la vision manichéenne qui semble souvent prévaloir. Ne pourrait-on pas, ici, dans ce cas, au lieu de ne voir qu'une manœuvre machiavélique, chercher si la Raison n'est pas, pour une fois, partagée de la même façon des deux côtés ? Que FH en tire avantage, je ne peux le nier, mais je ne lui en fais pas grief. Si la France en tire avantage, c'est elle qui m'importe, pas ma personnalité dans l'opposition. Soyez rassuré : je le crédite d'un bon point, mais le solde est par trop négatif. Merci de m'avoir donné la réplique !
pierre de robion
- 07/01/2016 - 15:18
@Gorille:coquilles
Avec mes excuses
pierre de robion
- 07/01/2016 - 15:16
Naïveté coupable?
Mon cher @Gorille, je vous trouve bien optimiste sinon naïf, car quand o na affaire à un Hollande, il faut, comme avec diable, se munir d'une longue fourchette!
Mais après tout, s'il y voit son intérêt, le président candidat sera prêt à tous les compromis, voire les compromissions pour affaire en "sauveur de la Nation"!
Mais dans ce cas aussi, je crains que LR ne se fasse empapaouté!
Je vous salue bien!