En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

La Tunisie a-t-elle échangé la France contre la Turquie ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 14 min 49 sec
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 59 min 3 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 8 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 4 heures 21 sec
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 5 heures 10 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 32 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 23 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 jour 14 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 43 min 57 sec
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 3 heures 36 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 5 heures 59 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 22 heures 16 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 23 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 1 jour 18 min
© Reuters
© Reuters
Anarchy in the UK

Brexit : la grenade que David Cameron a dégoupillée sans être capable d’en maîtriser les effets

Publié le 23 décembre 2015
A Bruxelles, David Cameron défend ses demandes de réformes de l'UE. Pour lui, elles seules peuvent convaincre les Britanniques à rester membre. Mais les eurosceptiques britanniques demandent toujours plus au Premier ministre qui se retrouve en position délicate face à ses partenaires européens et ses électeurs.
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Bernard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anciennement Arthur Young.Ancien conseiller politique à l'Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, Bruno Bernard est aujourd'hui directeur-adjoint de cabinet à la mairie du IXème arrondissement de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A Bruxelles, David Cameron défend ses demandes de réformes de l'UE. Pour lui, elles seules peuvent convaincre les Britanniques à rester membre. Mais les eurosceptiques britanniques demandent toujours plus au Premier ministre qui se retrouve en position délicate face à ses partenaires européens et ses électeurs.

Atlantico : En plaçant la question du maintien ou non de la Grande-Bretagne au centre du débat politique, David Cameron pensait pouvoir garder la main pour imposer à l'UE ses volontés. Mais débordé par les plus eurosceptiques, le Premier ministre britannique donne l'impression de jouer avec son avenir politique et surtout celui de son pays. Ne s'est-il pas enfermé dans un piège, sous la pression des eurosceptiques britanniques alors que ses partenaires européens semblent prêts à de nombreuses concessions ?

Bruno Bernard : Il faut d'abord prendre en considération que la puissance de David Cameron est relative en dépit de son succès électoral aux dernières élections. Déjà en 2010, sa prise de pouvoir était le fruit d'un marché passé avec les Eurosceptiques. Au final, il a toujours été obligé de jouer avec eux, et ce jusque dans son propre parti.

Jusqu'ici, il avait réussi à calmer un peu les choses, principalement durant son premier mandat du fait qu'il n'avait pas de majorité absolue. Aujourd'hui, il est obligé de se lancer dans ce qu'il avait promis, c’est-à-dire, l'organisation d'un référendum. Cela le met dans une position d'équilibriste car il veut défendre le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne alors qu'une partie de l'opinion dans son parti se prononce pour une sortie. Cameron évolue donc sur un fil, entre les deux options tout en sachant que ses idéaux sur la question ne sont plus majoritaire dans son propre parti. C'est une position difficilement tenable, et qui va lui poser problème à terme car plus nous allons avancer vers la date fatidique du référendum, plus les Eurosceptiques seront exigeants, et il y a de forte chances pour que ces derniers gagnent des soutiens, à moins d'un changement radical au sein de l'Union européenne.

Pour David Cameron, comment parvenir à ménager ses partenaires européens tout en composant avec les différentes sensibilités britanniques ?

La seule solution pour David Cameron est simple : pour rester au pouvoir, il devra remporter le référendum avec le maintien comme résultat. Ce serait donc aller contre l'avis dominant au sein de son parti, et cela implique de convaincre les Britanniques de rester au sein de l'UE. Il sera donc obligé d'aller défier ses propres amis parmi les plus conservateurs et de jouer l'opinion publique britannique contre son parti. Pour lui, c'est la seule solution politique envisageable.

C'est quitte ou double. Soit il gagne et il reste. Soit il perd et il doit partir. Il l'a d'ailleurs lui-même dit. De toute façon, il a déclaré qu'il arrêtait la politique en 2020, c'est-à-dire à la fin de ce mandat. Dans ce contexte, il travaille déjà sa sortie.

Dans le cas d'un Brexit, quel type de relation pourrait entretenir le Royaume-Uni avec l'UE?

Je pense que cela ne changerait pas énormément les relations qu'entretient le Royaume-Uni avec les autre pays de l'UE. L'influence du Royaume-Uni au sein de l'Europe serait toutefois un peu affaiblie par définition mais il faut voir que ce pays est déjà en dehors de la zone euro et de l'espace Schengen. De plus, le Royaume-Uni et la France sont liés par un partenariat bilatéral pour une coopération en matière de défense qui n'a rien à avoir avec l'UE. Donc l'UE resterait un partenaire économique important et inversement. Il est probable qu'il n'y ait pas un impact aussi fort qu'on le pense, une fois le choc de la sortie passé. Il n'y aura pas besoin de visa pour voyager, ni de droits de douane remis des deux côtés de la Manche.

Cela pourrait en revanche légèrement bouleverser la stratégie transatlantique. Barack Obama a clairement dit aux Britanniques qu'une sortie de leur pays de l'UE serait une immense perte. Cela pourrait affaiblir le lien transatlantique du fait que les USA perdraient leur meilleur relais au sein de l'UE. L'Allemagne est un bon relais mais un peu récalcitrant. Ce serait alors une mauvaise chose pour les USA de voir sortir le Royaume-Uni de l'UE.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

La Tunisie a-t-elle échangé la France contre la Turquie ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REVERJOVIAL
- 23/12/2015 - 16:32
Les anglais dehors
Ils sont dans l'Europe uniquement par intérêt et sont comme des passagers clandestins profitant du système sans subir les inconvénients et en plus ils manipulent les lois et noyautent la commission en imposant encore plus de libéralisme au profit de la City.