En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

05.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Pompiers VS policiers
Manifestation nationale à Paris: de violents incidents ont éclaté entre pompiers et policiers
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 28 janvier 2020 en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 48 min
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 6 heures 18 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 8 heures 27 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 21 heures 58 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 1 jour 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 1 jour 4 heures
pépite vidéo > Politique
Municipales 2020
"Je ne fais pas de combine" : Rachida Dati se défend sur sa candidature
il y a 3 heures 55 min
décryptage > International
Un accord de paix

Ce plan Trump pour la paix dont les Palestiniens ne sauront pas plus saisir que des précédents

il y a 5 heures 54 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 6 heures 38 min
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 7 heures 32 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

il y a 8 heures 46 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 22 heures 47 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 1 jour 4 heures
© REUTERS/Wissm al-Okili
© REUTERS/Wissm al-Okili
En marge de la lutte contre l’EI

Turcs et Kurdes irakiens : les raisons d’une étrange alliance

Publié le 10 décembre 2015
Alors que le gouvernement d'Erdogan a envoyé plus d'une centaine d'hommes pour entraîner des combattants kurdes, le gouvernement irakien proteste vivement contre ce qu'elle qualifie d'atteinte à sa souveraineté.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le gouvernement d'Erdogan a envoyé plus d'une centaine d'hommes pour entraîner des combattants kurdes, le gouvernement irakien proteste vivement contre ce qu'elle qualifie d'atteinte à sa souveraineté.

Atlantico : après avoir abattu un avion Russe, la Turquie envoie des troupes dans le nord de l'Irak. Peut-on dire que la Turquie suit ses intérêts sans se soucier de ce qui l'entoure ? N'est-elle pas en train de se brouiller avec ses voisins ?

Alain Rodier : il convient de ne rien exagérer. Si le signe est fort, la Turquie avait déjà des troupes dans le nord de l'Irak et personne n'y voyait rien à redire. Je parle de différentes bases situées à une trentaine de kilomètres de la frontière turque dans la région de Dohuk. Elles regroupent en permanence quelques 2 000 hommes et des chars de bataille. De plus, régulièrement, l'armée turque effectue des incursions au Kurdistan Irakien pour y pourchasser le PKK mettant en avant un "droit de poursuite". Le renforcement qui a été à l'origine de la protestation de Bagdad ne comportait que 500 militaires, certes équipés de chars de bataille, ce qui fait toujours un peu de bruit.

Ce qui irrite profondément Bagdad, c'est que le camp de Bashiqa qui a été renforcé (et où étaient déjà présents des instructeurs des forces spéciales turques) est un soutien direct à Atheel Al-Nujaifi, l'ancien gouverneur de Mossoul démis de ses fonctions par le pouvoir Irakien. De plus, si l'Irak a effectivement demandé une assistance internationale pour lutter contre Daesh, une partie des conseillers rejoignant les peshmergas kurdes, il n'a jamais été question de faire appel aux Turcs qui sont venus "à leur initiative". Il est vrai que cela s'est fait avec l'accord plus ou moins tacite du gouvernement régional du Kurdistan dont le président est Massoud Barzani. L'autonomie, pour ne pas dire l'indépendance de ton irrite au plus haut point Bagdad qui voit une partie de son territoire lui échapper. Mais, regardons les choses en face : la réalité d'un "État" irakien centralisé a disparu depuis la première guerre du Golfe en 1991. Le pays est, de fait, coupé en deux (en trois aujourd'hui si l'on prend les zones sunnites). Tout retour en arrière est impossible. Bien sûr, tout cela pourra faire l'objet de négociations où la fiction d'un "État fédéral" sera avancée.

Il y a-t-il des intérêts pétroliers ou territoriaux pour la Turquie au nord de l'Irak ?

Oui et non. Les puits de pétrole sont bien situés au Kurdistan irakien, particulièrement dans la région d'Erbil. Mais je pense que les Turcs ont renoncé depuis longtemps à occuper cette région pour en récupérer l'exploitation des hydrocarbures. Ils préfèrent laisser cela aux Kurdes irakiens et se contenter d'assurer son acheminement vers le Golfe d'Iskenderun tout en prélevant un juteux pourcentage.

Quel est la première préoccupation de la Turquie ? Combattre l'EI ou s'assurer la maîtrise du problème Kurde ?

La préoccupation principale et prioritaire de la Turquie est de tenter de maîtriser le problème kurde. Ankara a été contraint, depuis la première guerre du Golfe en 1991, d'accepter une zone autonome kurde en Irak du Nord. Sa hantise est qu'une pareille chose soit pérennisée en Syrie du Nord, ce qui est d'ailleurs en train de se faire.

Le problème kurde n'est pas limité à la Turquie et à l'Irak.

Quand nous parlons "du problème kurde", il serait plus juste de parler "des problèmes kurdes". Pour faire simple, les Kurdes sont répartis sur quatre États, la Turquie, la Syrie, l'Irak et l'Iran. A tour de rôle, chaque pays a joué les Kurdes contre les intérêts de ses voisins. Par contre, tous les quatre refusaient systématiquement la création d'un "État" kurde situé à cheval sur les frontières. Depuis le début de la révolte en Syrie en 2011, Damas semble être moins à cheval sur ce principe n'ayant d'ailleurs plus les moyens d'intervenir au nord du pays. Je rappelle que les Kurdes syriens ne se sont pas opposés directement au régime de Damas. C'est ce dernier qui a retiré volontairement ses forces pour les consacrer à d'autres fronts jugés plus vitaux pour la survie du régime.

Les Kurdes eux-même ne sont pas unis. Rien qu'en Irak, il y a le Parti Démocratique du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani, mais aussi l'Union Patriotique du Kurdistan (UPK) de Jalal Talabani. Le président irakien, Fouad Massoum appartient à l'UPK. Ce dernier mouvement entretient les meilleures relations avec Téhéran alors que le PDK est plutôt tourné vers Ankara (et vers le Kurdistan syrien dit le Rojava). Enfin, il y a les marxistes léninistes du PKK (le parti des travailleurs du Kurdistan), même si l'idéologie initiale s'est fortement amoindrie au profit d'un nationalisme plus marqué. Ils ont des alliés en Iran (le PJAK) et en Syrie (le PYD). Globalement considéré comme un mouvement terroriste par la communauté internationale, le PKK vole de leurs propres ailes se faisant parfois "gronder" par le PDK et l'UPK. En fait, il intervient directement en Syrie et en Irak avec l'assentiment plus ou moins assumé des Occidentaux (mais pas des Turcs). Il n'en reste pas moins que leurs bases arrières se trouvent toujours implantées sur les contreforts du mont Qandil situé en Irak du Nord à proximité des frontières iranienne et turque. Cette situation géographique privilégiée fait qu'ils sont bombardés alternativement par les Turcs et les Iraniens.

Aujourd'hui, le grand espoir du PKK via le PYD, est de constituer une entité unie le long de la frontière syro-turque. Les cantons de Cizre et de Kobané à l'est sont déjà jointifs. Il faut maintenant assurer la liaison avec celui d'Efrin. Ankara s'y refuse obstinément et affirme que le franchissement de l'Euphrate (depuis Kobané) vers l'ouest constituerait un casus Belli. 

Le président du gouvernement régional irakien du Kurdistan, Massoud Barzani, est en visite en Turquie. Quels sont les enjeux de cette rencontre ?

En tant que vieil ami de la Turquie, Massoud Barzani va tenter de calmer les choses à la mode diplomatique. Il va faire l'intermédiaire avec Bagdad, assurer Ankara que le PKK n'a pas droit de cité (du moins officiellement) en Irak du Nord et vérifier que son pétrole continue à transiter normalement par la Turquie. Attention, il ne s'agit pas là de trafics mais d'un commerce tout à fait officiel même si le gouvernement de Bagdad voit avec peine cette manne lui échapper.

La recomposition du Proche-Orient est en marche. C'est pour l'instant une catastrophe pour tous les pays de la zone et pour les populations qui sont en première ligne. Les seuls qui parviennent à en tirer des bénéfices pour l'instant, ce sont les Kurdes. Encore faudrait-il qu'ils parviennent à mieux s'entendre entre eux. Il ne faut pas non plus oublier que certains d'entre eux, même s'ils sont très minoritaires, servent sous la bannière noire des salafistes djihadistes! Enfin, ne nous faisons pas trop d'illusions: les Kurdes combattent (très bien) pour la défense de leurs intérêts. Mais il est hors de question pour eux de s'engager en dehors de leurs zones de peuplement en Syrie comme en Irak.

Enfin et pour conclure, il n'est pas impossible que le PYD ne reçoive dans les mois à venir un coup de pouce de la part des Russes. La seule chose qui bloque, c'est que le PYD ne peut accepter officiellement l'aide simultanément de Washington et de Moscou. Les Américains risqueraient de se vexer et de couper les ponts.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

05.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires