En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Exemple d’une droite qui gagne

Plein emploi, fin de la déflation, et retour de la croissance : le succès des Abenomics 3 ans après leur mise en place

Publié le 09 décembre 2015
Alors que les premières estimations faisaient état du retour de la récession au Japon, une révision des chiffres à la hausse permet au pays d’afficher des résultats inédits depuis 20 ans. Entre plein emploi, fin de la déflation, et retour de la croissance, les Abenomics prouvent leur efficacité.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les premières estimations faisaient état du retour de la récession au Japon, une révision des chiffres à la hausse permet au pays d’afficher des résultats inédits depuis 20 ans. Entre plein emploi, fin de la déflation, et retour de la croissance, les Abenomics prouvent leur efficacité.

Après une première estimation négative publiée à la mi-novembre, les derniers chiffres de la croissance japonaise sont finalement ressortis à la hausse, à +0.3% sur ce dernier trimestre, soit +1% en terme annuel, et +1.67% depuis le troisième trimestre 2014. Ainsi, suite à trois années d’une cure nommée Abenomics, du nom du premier ministre victorieux en décembre 2012 ; Shinzo Abe, le Japon semble afficher une santé économique retrouvée.

En effet, en mettant en place une politique reposant principalement sur une stratégie de relance monétaire, au travers d’une vigoureuse action menée par la Banque du Japon, Shinzo Abe a frappé directement la cause du mal qui frappait le pays, c’est-à-dire une situation de déflation. Les critiques des membres de l’orthodoxie continuent de pleuvoir, mais les résultats macroéconomiques suffisent à valider le choix fait par l’exécutif japonais.

Ainsi, pour le gouvernement de Shinzo Abe, l’objectif prioritaire était de briser la tendance déflationniste qui tenait le pays à la gorge depuis 20 ans. La simple observation du déflateur du PIB révèle la réussite de cette entreprise, sous les coups de la création monétaire en provenance de la Bank of Japan :

Japon. Déflateur du PIB. 1994-2015. Source Ministry of internal affairs and communications

Cliquez pour agrandir

Et cette stratégie s’est avérée payante pour l’économie du pays. En premier lieu, du point de vue de la croissance. Car en raison de la déflation, la stagnation économique a duré près de 15 ans, pour finir par un écroulement total dans les années 2008 et 2009. Puis, par sa lutte anti-déflation, le gouvernement est parvenu à lever les barrières à la croissance, et celle-ci s’est précisément accélérée à partir de l’élection de Shinzo Abe, c’est-à-dire depuis la fin de l’année 2012.

PIB à prix courants. Japon. 1994-2015. Source Ministry of internal affairs and communications

En prenant en compte l’ensemble des trimestres écoulés depuis l’arrivée de Shinzo Abe, il apparaît que le rythme de croisière atteint aujourd’hui par l’économie japonaise est inédit depuis près de 20 ans :

Croissance glissante du PIB sur 12 trimestres. Prix courants. Japon. Source Ministry of internal affairs and communications

En second lieu, l’emploi. Le scepticisme développé autour de la relance monétaire a longtemps fait état de son incapacité à faire baisser le taux de chômage, mais les chiffres démontrent l’inverse. Grâce à ce renouveau de croissance économique, les entreprises ont repris le chemin de l’embauche, ce qui a permis la création de plus de 1.4 million d’emplois depuis décembre 2012, soit la plus forte dynamique connue dans le pays depuis 1993.

Nombre total de personnes employées au Japon. En dizaine de milliers Source Ministry of internal affairs and communications

Dès lors, si la lutte anti déflation a permis la relance de la croissance et de la création d’emplois, tout naturellement, la baisse du chômage a suivi le mouvement. Désormais, le taux de chômage du pays atteint 3.1%, c’est-à-dire le plein emploi.

Taux de chômage 2013-2015. Source Ministry of internal affairs and communications

D’autres indices permettent encore de confirmer cette nouvelle tendance japonaise. Pendant que les salaires réels ont profité d’une hausse de 0.7% au cours de cette dernière année, les profits des entreprises battent record sur record, à 17.5 milliards de yen pour l’année 2015 pour les 195 plus grandes entreprises japonaises, pour finir par la hausse de 50% de la balance commerciale du pays, à 8.7 milliards de Yen (entre janvier et septembre).

Malgré ces résultats, l’approche hétérodoxe de Shinzo Abe suscite encore la méfiance. Pourtant, c’est grâce à cette révolution intellectuelle du parti libéral démocrate japonais, que le premier ministre est également parvenu à briser une autre tendance japonaise, celle d’une instabilité gouvernementale totale. Shinzo Abe est aujourd’hui au pouvoir depuis 3 ans, une première depuis ​​Jun'ichirō Koizumi, qui avait tenu les rênes du pays entre 2001 et 2006.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Les épargnants français, bipolaires ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MONEO98
- 09/12/2015 - 15:20
A chacun son interprétation
http://www.voltairenet.org/article189105.html
jybro
- 09/12/2015 - 10:44
Graphiques oui, econométrie fondamentale :mieux
La politique monétaire expansive type Friedmann, Croissance M1,M2,
M3, Taux de prise en pension et taux de réserve négatif : a permis
de rendre le demande globale ( entreprises,menages, extérieur) de plus en plus solvable. D= In(Ca+W)+Cm+g)+(X>M)en valeur. Les prix suivent
le Pib en valeur suit, mais ou se trouve votre graphique du Pib en volume?