En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 18 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 32 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 4 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 11 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 35 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 4 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 6 heures 48 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 14 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 21 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 33 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 7 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 22 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 5 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 23 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 8 heures 34 min
© Reuters
© Reuters
Mauvais timing

Pourquoi le calendrier de la primaire à droite est bien parti pour devenir une machine infernale à produire un 2e tour Hollande-Le Pen en 2017

Publié le 11 décembre 2015
Au lendemain du 1er tour des élections régionales, les constats s’imposent, près de 54% des français inscrits sur les listes électorales ne se sont pas déplacés ou ont voté blanc ou nul ; le vote FN est en tête de plus de la moitié des communes de France, la gauche non socialiste s’effondre, le parti socialiste limite la casse mais ne rassemble plus que moins d’un quart des votants et retire des listes.
Xavier Chinaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au lendemain du 1er tour des élections régionales, les constats s’imposent, près de 54% des français inscrits sur les listes électorales ne se sont pas déplacés ou ont voté blanc ou nul ; le vote FN est en tête de plus de la moitié des communes de France, la gauche non socialiste s’effondre, le parti socialiste limite la casse mais ne rassemble plus que moins d’un quart des votants et retire des listes.

Dans cet entre deux tours, la droite qui ne mobilise sur ses listes, avec l’apport du centre, qu’un peu moins d’un tiers des votants, réaffirme, mais pouvait elle faire autre chose, son refus de retrait ou de fusion, tentant de maintenir encore quelques jours son apparente unité.

Dimanche prochain, sitôt l’annonce des résultats du 2 ème tour, la primaire présidentielle à droite passera de la sourdine aux mégaphones. En attendant de savoir si le FN présidera une ou plusieurs régions, silence dans les rangs, « soutien » sur le terrain aux candidats qui ne le demandent plus, gagner coute que coute le maximum de régions pour ne pas être humilié  entre un exécutif passagèrement regonflé et une extrême droite over- boostée, pour tenter de justifier une ligne politique qui a échoué depuis des années. Peu importe si dans telle région la victoire ne se peut qu’avec l’addition des voix de la gauche, alors que dans telle autre c’est en rassemblant les électeurs les plus à droite, peu importe que le plus emblématique des candidats LR du 2me tour,  en Nord Pas de Calais Picardie, Xavier Bertrand, déclare « n’avoir rien à faire des états majors parisiens », ceux-ci vont continuer comme si il ne s’était rien passé ?

Après dimanche, le calendrier de la primaire prévoit 11 mois,  de compétitions, de divergences, sur le positionnement, sur le passé, sur le futur, mais sans leadership clair, sans être d’avantage audible auprès des français qu’avant ce 1er tour des régionales.

11 mois de calculs et de manœuvres qui trouveront d’avantage d’espaces médiatiques que les propositions ou les ébauches de visions ; 11 mois d’une course à l’échalote pour figurer au 2eme tour de 2017 au risque de mutuellement s’en éliminer, d’un scénario noir dont sortirait un duel présidentiel final entre F. Hollande et M. Le Pen… dont l’issue vue d’aujourd’hui rendrait l’élection de cette dernière possible.

Dans les colonnes d’Atlantico en septembre dernier, nous évoquions le retard que prenait l’organisation des primaires de l’opposition et les risques de dérapages qu’il pouvait induire ; aujourd’hui c’est leur calendrier qui représente un réel danger. La droite et le centre peuvent ils perdre  11 mois encore avant de se rassembler et de proposer une vision fondée sur des convictions, des projets de réformes courageux, susceptibles de convaincre les français ? N’est il pas évident qu’au 1er tour des régionales un pourcentage important d’électeurs de N. Sarkozy en 2012 ont voté FN dès le 1er tour ? n’est il pas évident qu’un pourcentage plus important encore d’électeurs de F. Bayrou n’ont pas voté pour les listes LR/UDI/Modem dimanche dernier ? Par quel aveuglement refuse t’on d’accepter que lors de ces régionales comme hier dans tant d’autres scrutins, ce sont les électeurs qui ont exprimé un jugement négatif sur leurs dirigeants d’hier et d’aujourd’hui, qu’ils n’attendent pas d’eux de répéter « avoir compris le message de colère », mais une vraie offre politique qui les retiennent de s’exclure définitivement du jeu démocratique ? Que ce qu’ils réclament passe par la pédagogie, la participation et le changement ?

Dans un contexte de guerre, de peurs, de crise, attendre 11 mois pour se mettre en situation d’incarner et de porter une candidature capable de convaincre, de rassembler et de l’emporter est un pari fou. L’absence de diagnostic et de débat depuis 2012 sur la ligne politique, comme le suivi effréné de l’opinion plutôt que de la conduire ; l’opposition systématique comme l’inaudibilité des discours; le sentiment d’impuissance comme celui d’inefficacité doit être comblé sans délai si l’opposition de la droite et du centre veut devenir une alternative crédible face à un Président sortant et un FN refuge.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (33)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ERVEFEL
- 09/12/2015 - 12:24
@C3H5.NO3.3 - 08/12/2015 - 20:46
J'aimerais bien avoir tord, mais quand je vois qu'entre les départementales et les régionales le FN n'a pris que 3 petits points au regard de la dégradation de la situation économique et sécuritaire (attentats de janvier et novembre), de la mise en évidence de la dégradation de la police, justice, armée, renseignements, politique extérieure et soutien au terrorisme qu'ils qualifiaient de "modéré", et j'en passe et des meilleurs, je me dis que la marche est trop haute pour gagner les présidentielles au regard de ces 3 malheureux petits points. La France est encore ensommeillée par les berceuses de la gauche et le réveil est débranché par la presse stipendiée tandis que la droite n'ose crier de peur d'être qualifié d'alliance avec le diable. Hollande est remonté dans les sondages et c'est la médaille du meilleur pompier donnée au pyromane. Le réveil sera long et pas à l'heure de 2017 à moins qu'il n'y ait un sérieux coup de tocsin, mais là on rentre dans le domaine de l'imprévisible. De toutes les façons la gauche est déjà out et le restera mais le prestidigitateur menteur sera là une fois de plus pour conter de belles histoires et comme les français aiment ça plutôt que la réalité..
Frédéric Bastiat
- 09/12/2015 - 08:29
Un coup de pied au cul mérité
J’ai voté FN au 1er tour parce que je pense que LR avait besoin d’un solide coup de pied au cul. Je voudrais entendre des choses simples sur la cohabitation avec des français qui sont de nationalité française mais pas de culture française : la nécessité pour eux de respecter nos valeurs dont les politiciens parlent toujours sans les expliciter : l’égalité en droits de l’homme et de la femme, la liberté de conscience qui inclut le droit de ne pas avoir de religion et d’en changer, la liberté d’expression qui exclut le délit de blasphème et la laïcité qui exige la prééminence de la loi civile sur la loi religieuse.
Je ne vois pas ce que le traitre Fillon et le filet d’eau tiède Juppé-Bayrou, chantres de l’immigration heureuse viendront faire dans une primaire à droite.
Et dimanche prochain je vote Wauquiez à condition qu’il ne répète pas trop souvent qu’il ne veut pas de Sarkozy dans ses meetings.
C3H5.NO3.3
- 08/12/2015 - 20:46
@ERFEVEL
Vous vous trompez. En cas de second tour Guy Mollo - MLP, MLP passe.

TOUT SAUF LA GAUCHE.