En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 4 heures 42 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 6 heures 44 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 8 heures 56 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 33 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 7 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 7 heures 35 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 5 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 7 min
© Capture écran/Daily Mail
© Capture écran/Daily Mail
Angle de vue

La France vue par l'Etat islamique

Publié le 29 novembre 2015
Dans la logique salafiste, les pays du monde se classent en différentes catégories : d'abord les pays des apostats, comme l'Iran chiite, ceux composés de mécréants, où se trouve la France, et les terres régies par la charia islamique.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la logique salafiste, les pays du monde se classent en différentes catégories : d'abord les pays des apostats, comme l'Iran chiite, ceux composés de mécréants, où se trouve la France, et les terres régies par la charia islamique.

Atlantico : Comment l’Etat islamique voit-il la France ? Quelle vision cherche-t-il à en donner à ses affiliés ?

Alain Rodier : La France a le privilège d'être l'ennemi "numéro deux" de Daesh, voire désormais de "numéro un". En effet, pour l'idéologie salafiste-djihadiste qui est basée sur un retour aux valeurs initiales de l'islam vues à travers le Coran, les Hadiths et le récit de la vie de Mahomet, la France est un pays de "Dar al-harb" ou "Dar al-kufr" qui veut dire "demeure de la mécréance" ou "de la guerre" par opposition au "Dar al-islam", la "demeure de l'islam" qui est régie par la loi islamique, la charia. En plus, la France a un côté inacceptable pour Daesh : la grande majorité de sa population de religion musulmane se sent française. Cela constitue un affront inacceptable. D'où le piège qui est aujourd'hui tendu : diviser la société française en montant les communautés les unes contre les autres.

Pourquoi cultive-t-il une vision si biaisée ? La rhétorique de leur triste communiqué du 14 novembre par exemple, oscillait entre une caricature de discours moral (la France, présentée comme un pays "d’abomination, de perversion" ou encore "d’idôlatrie") et un goût outrancier pour la provocation (les rues "malodorantes" de Paris, le Président qualifié "d’imbécile") ?

Sur le plan moral, les choses sont simples pour les salafistes-djihadistes: tous les ressortissants de pays de "Dar al-harb" sont des mécréants. Il y a une distinction dans la détestation entre les "dhimmi" qui appartiennent à la religion du Livre (le Coran) dont font partie les juifs et les chrétiens, et les autres. Une mention particulière est faite pour les chiites qui sont considérés comme des "apostats", donc des traîtres à l'islam. Si les premiers méritent de vivre dans la mesure où ils se convertissent ou, au moins, payent une taxe, la "jizya", les deuxièmes doivent être exterminés.

A noter qu'en dehors du berceau syro-irakien, les salafistes-djihadistes de Daesh considèrent que toutes les terres musulmanes doivent être reconquises pour y établir leur vision particulière de l'islam, les dirigeants actuels de ces pays -en particulier la famille royale saoudienne- étant aussi considérés comme des traîtres et des vendus coupables d'apostasie.

Les termes employés répondent aux vrais sentiments que les salafistes-djihadistes qui n'ont jamais mis les pieds en France éprouvent à notre égard. A savoir que l'Occident en général et la France en particulier sont des civilisations "amorales" et en voie de perdition (l'effondrement de l'Empire romain leur sert parfois d'exemple). Pour les citoyens français ou européens partis mener le djihad, c'est bien différent. Au fond, leur foi en l'islam est secondaire (souvent, ils n'en connaissent pas grand-chose), seule leur révolte nihiliste leur importe. Les manipulateurs savent parfaitement utiliser cet état de faits (comme l'attrait des jeunes occidentaux vers les spectacles hollywoodiens).

L’EI partage-il la même vision qu’Al Qaeda ? On remarque par exemple une forte inflexion dans les méthodes de l’EI: aux longs prêches de Ben Laden ont succédé des clips quasi cinématographiques. Sur quelles caractéristiques particulières de la France insistent ces différentes postures ?

La doctrine -le salafisme-djihadisme- est rigoureusement la même. Le but des deux mouvements (Daesh n'est qu'une excroissance d'Al-Qaida "canal historique" qui a rompu avec al-Zawahiri pour une question d'ego de son chef, al-Baghdadi) est l'établissement du califat mondial. Même les tactiques sont proches. Elles font référence aux mêmes textes dont l'un des plus connus est "l'appel à la résistance islamique mondiale" d'Abou Moussab al-Souri dont on n'a plus de nouvelles depuis qu'il a été libéré des geôles syriennes en 2011.

Toutefois, Al-Qaida "canal historique" est plus sélectif dans ses cibles. On a pu le constater lors des attentats de janvier à Paris perpétrés sur ordre de sa filiale yéménite, Al-Qaida dans la Péninsule Arabique (AQPA), le "Service Action" extérieur de la nébuleuse initiée par Oussama Ben Laden. Les activistes ont visé les journalistes qui avaient représenté le prophète, des policiers et des juifs. Le 13 novembre, Daesh a tiré sans distinction sur tout ce qui bougeait sans distinction de sexe, de race et de religion. Cela dit, Al-Qaida n'avait pas fait de détail le 11 septembre 2001. Si un musulman est tué, il est accepté comme une perte collatérale. Dans l'esprit de certains activistes, si la victime est un "bon" musulman, il va directement au paradis, si c'est un "mauvais" musulman, il n'a eu que ce qu'il méritait.

Dans leur détestation générale et manichéenne du monde, font-ils un classement du pire ? Le Maghreb a-t-il la même place par exemple que l’Europe ? Et l’Europe, des États-Unis ?

Le Maghreb est musulman et ses dirigeants sont donc des "apostats". Il convient donc, pour Daesh et Al-Qaida "canal historique", de les chasser. Les États-Unis sont "le grand Satan" que rêvent de frapper les deux mouvements, mais Al-Qaida "canal historique" en fait une cause encore plus personnelle. En effet, Al-Zawahiri ne rêve que de reproduire un 11 septembre. Aucune de ces organisations ne se sont encore attaqué directement à l'Amérique latine, pourtant très majoritairement chrétienne...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/12/2015 - 01:02
Marrant le terme "amoral" des islamistes...
Par une confusion bien compréhensible par ceux qui n'ont pas connu les lettres latines, et croient que l'empire romain s'est effondré d'un coup, sans laisser un héritage immense qui a inspiré la moitié du monde, les islamistes méconnaissent l'immoralité et la remplacent par l'amoralité (a-privatif)...or, s'il est une a-moralité, c'est bien celle des nihilistes qu'ils manipulent allègrement pour les envoyer mitrailler à-tout-va ou se faire sauter au milieu de notre civilisation trop morale pour s'en défendre! Et par une inversion typiquement arabe du sens des mots, ils taxent abusivement d'immoralité cet excès de moralité, théorisé grâce à nos médias dégoulinants de bons sentiments, par nos bisounours boboisés et autres catho-gauchistes qui tendraient une troisième joue, s'ils la possédaient...les gauchistes partagent avec les islamistes ce goût pour l'inversion sémantique...étonnant, non?
Gordion
- 30/11/2015 - 07:08
@Rodier
Merci pour ces informations, et commentaires. Au plaisir de vous lire.
RODIER
- 30/11/2015 - 06:59
Rodier à Gordon (et à ceux qui s'intéressent à l'islam).
Je recommande l'ouvrage de Jean Lafontaine : "l'islam de France (et d'Europe). Un message de paix ?" aux éditions 7écrit.
A l'époque, Al-Souri a été libéré (mais ce n'est pas sûr qu'il soit allé bien loin) aussi pour tenter de "calmer" les islamistes syriens.
Le Commandeur des Croyants est considéré par Al-Baghdadi comme un "apostat" car il ne veut pas lui faire allégeance. De plus, il lui reproche ses liens avec les gouvernants "impies" (les Occidentaux)..