En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 32 min 30 sec
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 2 heures 11 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 3 heures 29 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 5 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 6 heures 24 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 8 heures 57 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 10 heures 58 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 1 heure 38 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 2 heures 34 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 8 heures 41 sec
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 10 heures 45 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 22 heures 39 min
© Reuters
© Reuters
Islam vs islamisme

Pourquoi il est urgent de soutenir les musulmans qui se battent contre l’islamisme dans les pays musulmans

Publié le 28 novembre 2015
Le Pew Research Center a récemment publié un article témoignant du rejet de l'EI dans les pays à forte population musulmane. Les musulmans de pays musulmans pourraient être en première ligne contre l'Etat islamique.
Haoues Seniguer est maître de conférences en science politique à l'Institut d'Études Politiques de Lyon (IEP)Il est aussi chercheur au Triangle, UMR 5206, Action, Discours, Pensée politique et économique à Lyon et chercheur associé à l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haoues Seniguer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haoues Seniguer est maître de conférences en science politique à l'Institut d'Études Politiques de Lyon (IEP)Il est aussi chercheur au Triangle, UMR 5206, Action, Discours, Pensée politique et économique à Lyon et chercheur associé à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Pew Research Center a récemment publié un article témoignant du rejet de l'EI dans les pays à forte population musulmane. Les musulmans de pays musulmans pourraient être en première ligne contre l'Etat islamique.

Atlantico : A la suite des différents attentats organisés par l'organisation Etat Islamique à Paris, Beyrouth,  ou dans le Sinaï, le monde musulman est projeté sur le devant de la scène. Le Pew Research Center a récemment publié un article témoignant du rejet de l'EI dans les pays à forte population musulmane. Pourquoi est-il primordial de soutenir ces populations modérées qui critiquent un islamisme plus radical ?

Haoues Seniguer : L’étude américaine que vous mentionnez est matière à nous convaincre d’une chose absolument cruciale pour nos sociétés, au premier chef pour la nôtre : Daech est une organisation radicale dont l’idéologie et l’action sont amplement rejetées par la population musulmane qui ne s’y reconnaît nullement. On pourrait dire que les membres de l’EI sont des marginaux de l’islam avec néanmoins une puissance de nuisance colossale, ce qui les met ainsi au centre du jeu et de l’attention tant médiatique que politique ; ce qu’ils recherchent d’ailleurs éperdument dans leurs stratégies de communication.

À mon sens, il est important de soutenir, surtout d’entendre et mieux encore d’écouter, les voix musulmanes – et elles sont fort nombreuses - qui dénoncent sans ménagement la conception d’un islam perçu comme profondément dévoyé dans l’idéologie de Daech.

L'Occident apporte déjà une réponse militaire à la menace que peut représenter, pour l’intégrité territoriale l'EI. En dépit de résultats apparemment peu voyants, faut-il abandonner ce genre de solution ? Que faudrait-il vraiment mettre en place pour endiguer (voire stopper) la progression de l'idéologie djihadiste ?

La réponse militaire, notamment de la France, est compréhensible du point de vue de ses dirigeants ayant en charge la sécurité des Français et souhaitant répondre à l’attaque en plein cœur de Paris, vendredi 13 novembre 2015. Néanmoins, l’option militaire peut se révéler un miroir aux alouettes, car si guerre il y a, celle-ci est d’ordre asymétrique, dans la mesure où l’EI n’est pas à proprement parler un État, avec des frontières reconnues, doté qui plus est d’une armée régulière. Celui-ci prospère et progresse au contraire sous la forme de métastases en convainquant, par une idéologie radicale transnationale confectionnée par des idéologues rompus aux méthodes de recrutement, des individus localisés en des espaces différents et multiples, capables d’agir de façon concertée ou autonome, sur la base d’instructions générales générées par la matrice syro-irakienne. Tant qu’il n’y aura pas de réflexion profonde sur les mobiles à la fois religieux et politiques qui nourrissent l’État islamique et crédibilisent sa propagande, la réponse strictement militaire sera comparable à un coup d’épée dans l’eau !

Comment peut-on expliquer ce rejet de l'Etat Islamique dans des populations à fort pourcentage musulman ? Ne devraient-ils pas être plus sensibles au message porté par l'EI ?

Si les populations à majorité musulmane rejettent Daech, c’est tout simplement parce que son offre idéologique ne répond pas du tout à leurs aspirations. Il faut donc s’en réjouir. À cet égard, cela vient en quelque sorte atténuer l’idée défendue par un certain nombre de politistes français, consistant à focaliser excessivement sur la variable politique pour expliquer l’attrait exercé par l’EI auprès des musulmans ; en somme, pour ces derniers, les bombardements à répétition de la coalition contre les positions de Daech en Syrie et en Irak, dégâts collatéraux ou non, seraient un élément explicatif clé. Or peut-on précisément lire, dans le rejet d’une majorité de la population musulmane des actions menées par l’EI, un refus ferme au nom de l’islam précisément…Chassée par la porte, la raison religieuse revient par la fenêtre. Par ailleurs, les musulmans vivant en terre d’islam majoritaire devraient, en principe ou intuitivement, se sentir beaucoup plus concernés par les affres que connaît le Moyen-Orient, beaucoup plus en tout cas que les musulmans évoluant en Europe. Cela ne signifie pas pour autant que la solidarité devrait être uniquement islamo-islamique ou arabo-arabe ; ce n’est pas du tout ce que je soutiens car je m’oppose à toute forme de culturalisme ; il s’agit simplement de permettre un débat contradictoire. Enfin, si tout n’était explicable que par la ou le politique, pourquoi n’y a-t-il pas plus de non-musulmans dans les troupes de Daech ? Je pense très sincèrement que l’éviction de la variable religieuse dans l’analyse du phénomène EI constitue assurément une faiblesse épistémique. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 29/11/2015 - 16:24
mea culpa ! :-(
quel(lle) résultat !
Gordion
- 29/11/2015 - 14:58
@zouk
Gardons Gilles Kepel dans votre liste en pole position. Les autre pourquoi pas, de grâce enlevez Boubakeur....qui représente exactement le contraire d'un musulman indépendant, et faisant de la surenchère auprès de ses concurrents radicaux quand il faut. N'a-t-il pas déclaré que les églises pourraient être cédées aux croyants pour pallier au manque de mosquées? Savez-vous quelles influences étrangères se cachent derrière ce triste individu (l'Algérie)? L'islam de France pour les musulmans français doit faire l'objet d'un concordat avec l'Etat, dans un encadrement strict et devra s'engager à respecter les valeurs de la République et la Constitution.

Boubakeur représente le courant algérien, comme d'autres représentent les Frères Musulmans, la Turquie, les salafistes, les hanbalites, et autre malékites. C'est exactement le problème qiue le concordat doit régler.
zouk
- 29/11/2015 - 08:52
Opinions musulmanes contre Daech
Comment les aider? Et surtout pas par des interventions toujours malheureuses, car nous, pays d'Occident, ne comprenons pas leur culture te encore moins leurs réactions présentes. Qui sont les voix musulmanes que nous devrions écouter?, non seulement en France où nous négligeons les réactions des Tarik Roubrou, Imam de Bordeaux, Hassan Chalgoumi, Imam de Drancy, Dalil Boubakeur, Recteur de la Mosquée de Paris, Azzedine Gaci, Recteur de la Mosquée de Villeurbanne, Ghaleb Bencheikh et son frère Imam de Marseille, Rachid Benzine et surtout Gilles Kepel, un de nos trop rares islamologues.