En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 53 min 20 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 1 heure 16 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 3 heures 12 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 4 heures 23 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 7 heures 37 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 8 heures 51 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 1 heure 30 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 2 heures 40 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 3 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 5 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 11 heures 5 min
© Reuters
François Hollande en visite diplomatique avec Vladimir Poutine.
© Reuters
François Hollande en visite diplomatique avec Vladimir Poutine.
Editorial

Hausse catastrophique du nombre de chômeurs : François Hollande, ce va-t-en-guerre qui néglige trop le rôle de l’intendance

Publié le 27 novembre 2015
Le Président s'est concentré sur la formation de la coalition internationale conte l'Etat islamique, quitte à en oublier la problématique du chômage en France. Et les chiffres catastrophiques du mois d'octobre viennent de lui rappeler la dure réalité.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président s'est concentré sur la formation de la coalition internationale conte l'Etat islamique, quitte à en oublier la problématique du chômage en France. Et les chiffres catastrophiques du mois d'octobre viennent de lui rappeler la dure réalité.

Il y a du Dr Jekyll et Mr Hyde chez François Hollande. L’homme a un double visage. Il arbore aujourd’hui la tenue du chef de guerre, qui réussit le véritable tour de force de s’entretenir individuellement dans la même semaine avec les principaux responsables politiques de la planète avant d’organiser à Paris le plus grand rassemblement de dirigeants du monde au nom de la lutte contre le réchauffement climatique. Dans le conflit contre l'Etat islamique, il donne l’impression d’avoir brisé l’armure. Ses initiatives laissent aujourd’hui ses adversaires médusés, tandis que ses partisans s’associent à la manifestation patriotique en faveur des victimes des attentats récents en portant bien haut le drapeau tricolore que nombre d’entre eux vilipendaient pourtant il y a quelques mois encore.

Tant d’audace continue de surprendre, mais la brutale remontée du chômage vient mettre en lumière l’autre aspect du personnage, celui du Président qui a l‘habitude de briller par ses indécisions et son incapacité à prendre des décisions franches. A l’image d’un chef de guerre qui se tirerait une balle dans le pied, faute d’avoir pris les mesures suffisantes pour terrasser son adversaire. Emporté par le vertige de son offensive diplomatique et le soutien universel apporté à notre pays à la suite des attentats du 13 novembre, François Hollande en venait à oublier le lancinant problème du chômage, comme s’il avait décidé une fois pour toutes d’appliquer maladroitement le précepte gaullien selon lequel l’intendance suivrait.Il est cruellement rattrapé par les réalités.  

Avec 42 000 sans emplois supplémentaires, la France approche de la barre des quatre millions de chômeurs qui pourrait trouver une sanction sévère dans les élections régionales qui se dérouleront dans quelques jours. Car l’opinion ne pourra éternellement accepter les contradictions d’une politique où l’on témoigne d’un courage sur les fronts extérieurs, en envoyant les militaires en Afrique, le porte-avion Charles de Gaulle frapper les terroristes au cœur, tandis que parallèlement on se montre incapable de résoudre le problème qui touche le plus à cœur les Français.

La voie à suivre est pourtant bien connue : c’est un domaine où il n’est nullement besoin de se singulariser, de vouloir suivre une voie originale : il suffit - pour une fois - de s’inspirer de ce qui a été tenté et souvent réussi par nos partenaires, qui sont aussi, ne l’oublions pas, nos concurrents. Il conviendrait d’agir dans trois directions : la réforme du droit du travail, dont la rigidité est un frein à l’embauche, la simplification des règles administratives, alors qu’on continue de multiplier des lois qui se révèlent inapplicables en raison de leur complexité. Enfin, il faudrait revenir sur la taxation du capital, portée depuis deux ans à 62%, soit presque le double de la plupart des grands pays, ce qui empêche l’épargne de se tourner vers la bourse, pénalise l’investissement, condamnant les start-up qui réussissent à se tourner vers l’étranger pour se développer. Partout, il faudrait préconiser flexibilité et souplesse. Les difficultés rencontrées par le commerce depuis les attentats devraient amener à faciliter l’ouverture des magasins. Mais le carcan bureaucratique a  la vie dure. Il suffit de prendre l’exemple de la loi Macron : alors que celle-ci introduit seulement des réformettes, la quasi totalité des décrets d’application indispensables à son entrée en vigueur n’ont toujours pas vu le jour.

La France continue ainsi de prendre du retard alors que nos concurrents mettent les bouchées doubles, ce qui ne peut qu’affaiblir nos positions sur la scène internationale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 27/11/2015 - 23:15
Si, si, ils s'en rendent compte...
mais pour maintenir une technostructure pléthorique, rien de mieux qu'un pantin manipulable...vous allez voir qu'avant 2017, il va faire siennes nombre de propositions du front National, en matière de sécurité, d'immigration, de souveraineté...déjà, il ne respecte pas la CEDH, pour cause d'état d'urgence. Quant à Schengen, ce n'est plus qu'un paillasson sur lequel s'essuyant les Nations européennes. Les objectifs de réduction des déficits publics n'ont jamais été respectés, et le seront encore moins...Flamby se sert abusivement de la psychose europeiste anti-Front National pour faire une politique sécuritaire qui s'en rapproche...le patriotisme canada-dry!
Orchidee31
- 27/11/2015 - 19:08
Mauvaise foi contre mauvaise foi
En fait, l'hommage aux invalides d'aujourd'hui les arrange bien - comme ça aucun journaliste, aucune chaîne ne parle du chômage catastrophique mais ça il s'en fiche bien - par ailleurs, j'ai aperçu une photo où il est seul sur l'estrade assis sur sa chaise, il se prend pour le roi, j'ai trouvé qu'il avait vraiment l'air "c--" c'était d'un ridicule affligeant -
Il ne s'en rend même pas compte et ses communicants non plus apparemment -
J'accuse
- 27/11/2015 - 18:41
Il n'oublie pas le chômage : il voudrait qu'on l'oublie. Raté !
Un tour de force de rencontrer les autres dirigeants ? Il lui a juste suffi de demander, avec la mine défaite et qui inspire la pitié qu'il arbore depuis le 13 novembre. De l'audace ? Il ne fait que surfer sur des attentats qu'il n'a rien fait pour éviter, en reprenant les thématiques de l'opposition et en tournant sa stratégie à 180°. Il se dit que, puisque rien qui vient de la gauche ne marche, il va essayer les politiques de droite, pour la sécurité et la fibre patriotique, comme il tente de le faire -très mal- pour l'économie. Sa seule préoccupation reste la même : 2017; il change juste son fusil d'épaule en fonction des événements. Visiblement, certains adorent se faire enfumer, et c'est le seul domaine dans lequel il excelle.