En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Dalil Boubakeur et François Hollande à la Grande Mosquée de Paris.
C'est quoi la France ?
Quand Dalil Boubakeur se frotte aux pièges de l'emploi du mot "diversité"
Publié le 22 novembre 2015
Le recteur de la Grande mosquée de Paris est plein de bonnes intentions. Mais l'enfer en est pavé. Jean-Luc Mélenchon et François Baroin viennent à son secours, à grand renfort d'exorcisme inefficace.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le recteur de la Grande mosquée de Paris est plein de bonnes intentions. Mais l'enfer en est pavé. Jean-Luc Mélenchon et François Baroin viennent à son secours, à grand renfort d'exorcisme inefficace.

Dalil Boubakeur est un homme de bien. Sage et modéré. Il l'a prouvé en condamnant avec la plus extrême fermeté le carnage perpétré à Paris. Il a même fait plus, en conviant les fidèles musulmans à manifester vendredi contre les assassins de Daech. Il y a encore quelques temps, par exemple en janvier dernier, il était hors de question de demander aux musulmans de protester contre les tueurs. Car le dogme voulait qu'ils ne soient ni coupables, ni responsables, des horreurs commises en invoquant le nom d'Allah. Saluons cette incontestable avancée.

Mais un musulman, tout comme un Boubakeur, peut en cacher un autre. Il y a le Boubakeur qui dans son communiqué appelle à manifester contre le terrorisme. Le Boubakeur qui déclare son attachement à la France. C'est normal et c'est la moindre des choses. Mais il y a aussi un autre Boubakeur. Celui qui dans le même communiqué veut mobiliser les fidèles contre l'"amalgame". Celui qui aime la France et, c'est dit dans le même souffle, "sa diversité".

"Amalgame", "diversité"… Ces deux mots étaient-ils vraiment indispensables ? Un citoyen français – c'est ce qu'est le recteur de la Grande mosquée de Paris – pourrait se contenter de dire qu'il aime son pays et de rejeter l'horreur terroriste. On sait que dans la religion musulmane, le jésuitisme, synonyme d'une façon de façon particulièrement tordue, est supposé ne pas exister. Dalil Boubakeur a donc bien lu nos classiques.

On comprend bien que parler de "diversité" et d'"amalgame" s'inscrit dans une stratégie de communication visant à ramener le plus grand nombre de fidèles devant la Grande mosquée. Des êtres sensibles et complexes qui ne peuvent se satisfaire des mots "France" et "terrorisme". Fort heureusement pour Dalil Boubakeur, la préfecture de police a interdit ce rassemblement pour des raisons de sécurité. Ça tombe plutôt bien. Car il aurait été pathétique de compter les trois pelés et les quatre tondus (pardon, les quatre barbus et les trois voilées) qui auraient répondu présent.

Mais c'est évidemment la référence à la "diversité" qui pose problème. Ce mot est redoutable car à double tranchant. Que dirait en effet M. Boubakeur si on lui rappelait que les terroristes d'hier et d'avant-hier étaient tous issus de la "diversité" ? Le pauvre… Sans doute botterait-il en touche en répétant que "ce n'est pas l'islam".

Ne lui jetons pas la pierre. Il n'est pas tout seul, loin de là, à user de cet exorcisme par ailleurs totalement inefficace. Jean-Luc Mélenchon a dit de sa voix forte : "ça n'est pas l'islam". Il a été battu, distancé, par un ancien bébé-Chirac qui a pris de l'âge, ce qui ne se confond pas du tout avec une prise d'intelligence : François Baroin. Les médias, hélas, ne s'intéressent pas trop à lui. C'est dommage. Car en cette période tragique, un peu de comique ne peut faire que du bien.

Après avoir sacrifié au rite du "ça n'a rien à voir avec l'islam", François Baroin a explicité cette lumineuse pensée. "Les hommes de Daech sont drogués et avinés". "Avinés" ? Mais c'est l'évidence même ! Les djihadistes avaient certainement programmé leur séjour à Paris pour l'arrivée du beaujolais nouveau. Ils voulaient se bourrer la gueule afin de communier avec la France du pinard, c’est-à-dire la France éternelle. Ils se sont juste trompés de quelques jours. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
06.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
05.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
06.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REVERJOVIAL
- 30/11/2015 - 15:53
lesq gauchos font de l'exégése
Lamentable, pathétique entendre un ancien trotskiste faire l’exégèse d'une religion qu'il ne pratique pas, je parle du dénommé Mélenchon qui affirme que tout cela n'est pas l'islam !!!
tchoupette
- 24/11/2015 - 00:04
raccolage
J'ai juste failli louper mon virage en voiture quand j'ai entendu le titre de la manif des musulmans : contre le terrorisme et l'amalgame ! Y'a rien qui vous choque ? Contre le terrorisme, ok, on n'est pas d'accord avec des musulmans fanatisés qui tuent des civils juste parce qu'ils passent une bonne soirée. Mais, contre l'amalgame ? Qui accuse-t-on de faire des amalgames ? Nous, bien sûr , les petits français qui s'amusent au resto ou au concert le we. Donc, on nous met dans le même panier que les terroristes ! Boubaker organise juste une manif contre ceux qui viennent de se faire tirer dessus ! Habile stratagème pour obtenir l'adhésion des musulmans... on ne saura jamais combien de musulmans seraient venus manifester contre les français amalgameurs !!!
tchoupette
- 24/11/2015 - 00:03
raccolage
J'ai juste failli louper mon virage en voiture quand j'ai entendu le titre de la manif des musulmans : contre le terrorisme et l'amalgame ! Y'a rien qui vous choque ? Contre le terrorisme, ok, on n'est pas d'accord avec des musulmans fanatisés qui tuent des civils juste parce qu'ils passent une bonne soirée. Mais, contre l'amalgame ? Qui accuse-t-on de faire des amalgames ? Nous, bien sûr , les petits français qui s'amusent au resto ou au concert le we. Donc, on nous met dans le même panier que les terroristes ! Boubaker organise juste une manif contre ceux qui viennent de se faire tirer dessus ! Habile stratagème pour obtenir l'adhésion des musulmans... on ne saura jamais combien de musulmans seraient venus manifester contre les français amalgameurs !!!