En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 7 heures 37 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 9 heures 39 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 11 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 35 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 8 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 15 heures 56 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 17 heures 41 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 47 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 17 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 11 heures 59 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 14 heures 57 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 16 heures 40 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 17 heures 45 min
© Reuters
Newt Gingrich souffre d’une personnalité complexe et parfois instable.
© Reuters
Newt Gingrich souffre d’une personnalité complexe et parfois instable.
Gingrincheux, pas simplet

Newt Gingrich : l'intellectuel iconoclaste qui pourrait affronter Obama

Publié le 13 décembre 2011
Après la chute dans les sondages de Rick Perry et le retrait d’Hermain Cain, la ferveur du parti républicain s’est reportée sur Newt Gingrich, un vieux routier de la vie politique américaine, dont la candidature n'est pourtant pas exempte de lourds défauts
Guillaume Lagane
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Lagane est spécialiste des questions de défense.Il est également maître de conférences à Science-Po Paris. Il est l'auteur de  Questions internationales en fiches (Ellipses, 2013 (deuxième édition)) et de Premiers pas en géopolitique ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la chute dans les sondages de Rick Perry et le retrait d’Hermain Cain, la ferveur du parti républicain s’est reportée sur Newt Gingrich, un vieux routier de la vie politique américaine, dont la candidature n'est pourtant pas exempte de lourds défauts

Le premier défaut de Gingrich est d’être un véritable intellectuel, une rareté sur la scène politique américaine. Diplômé d’histoire, spécialiste de l’Europe, il a visité Verdun et consacré sa thèse au sujet peu connu de la politique éducative du Congo belge. Il a ensuite enseigné l’histoire dans une modeste université de Géorgie avant de se lancer en politique à la fin des années 1970. Il est depuis l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont certains de fictions historiques, ce qui tranche avec le côté terre à terre des autres candidats. Dans un pays qui aime peu les hiérarchies sociales, les politiciens américains prennent grand soin de paraître plus sots qu’ils ne sont vraiment. L’ancien président Georges W. Bush rappelait plaisamment, en parlant de son condisciple de Yale, le théoricien conservateur William F. Buckley : « il a écrit un livre pendant sa scolarité à l’université et moi j’en ai lu un ». Gingrich a, au contraire, un côté Pic de la Mirandole, n’hésitant pas à ensevelir les auditeurs sous ses connaissances historiques.

Il connaît trop bien Washington... et a pactisé avec Bill Clinton

Son second défaut, aux yeux des électeurs du Grand Old Party (GOP), est de trop bien connaître Washington. Elu de Géorgie, il fut à l’origine de la victoire républicaine de 1994. Président (speaker) de la Chambre, il a signé le Contrat avec l’Amérique, le programme de l’époque du parti qui prévoyait une forte diminution des dépenses publiques. Gingrich est un professionnel de la politique avec des qualités d’insider, de connaisseur des arcanes de Washington, qui affaiblissent son discours de rupture avec la politique de Barack Obama.  

Certes, à la différence de Mitt Romney, il n’a jamais varié dans son soutien aux idées conservatrices. Sous sa direction, les républicains ont fait barrage au projet de créer une assurance maladie obligatoire et publique aux Etats-Unis. Un projet porté par Hillary Clinton, qu’Obama fera finalement voter… après que Romney l’a introduit, comme gouverneur, dans son Etat du Massachusetts ! Mais Newt Gingrich sait aussi faire preuve de souplesse. En collaborant avec le président démocrate Bill Clinton, il a fait voter, en 1998, le premier budget des Etats-Unis à l’équilibre depuis 1969.

Catholique dans un monde de protestants

Enfin, Newt Gingrich souffre d’une personnalité complexe et parfois instable. Fils de parents divorcés, adopté par le nouveau mari de sa mère, le jeune Newton a épousé, à dix-neuf ans, son professeur de mathématiques, de sept années son aînée. Il quitte la mère de ses deux filles au début des années 1980, alors qu’elle ait atteinte d’un cancer. Son second mariage sombre aux débuts des années 1990 : en pleine affaire Lewinski, Newt a une liaison avec une jeune (23 ans de moins que lui…) attachée parlementaire. Remarié une troisième fois, il pourrait lasser la patience des électeurs sensibles aux questions morales.

Par ailleurs, né luthérien, Gingrich est devenu baptiste dans sa jeunesse avant de se convertir au catholicisme sous l’influence de sa troisième épouse. Le catholicisme est aujourd’hui à la mode dans les milieux conservateurs américains mais la majorité des électeurs républicains restent d’obédience protestante. Tout cela est-il rédhibitoire ? Pas si sûr : en 1980, c’est Ronald Reagan, un acteur de série B, qui plus est divorcé, qui est rentré à la Maison Blanche... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
FLNQA46
- 14/12/2011 - 06:30
On sait comme cela va finir
L'Amerique etant l'Amerique, le plus riche va gagner a la fin. Donc va pour Mitt Romney !
LeBreton66
- 13/12/2011 - 13:48
Et Ron Paul?
Pourquoi ne parle-t'on jamais de Ron Paul qui monte en puissance. Il dérange à ce point tous les médias? Ron Paul est un libertarien, le seul à même de sauver les Etats-Unis de la crise de les faire revenir aux idéaux des pères fondateurs.