En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 1 heure 47 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 6 heures 12 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 6 heures 20 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 21 heures 58 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 5 heures 9 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 5 heures 29 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 6 heures 1 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 6 heures 14 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 22 heures 18 min
Dominique de Villepin est candidat pour 2012. Et s'il gênait davantage François Bayrou que Nicolas Sarkozy ?
Dominique de Villepin est candidat pour 2012. Et s'il gênait davantage François Bayrou que Nicolas Sarkozy ?
Je vous ai compris

Dominique de Villepin est-il une arme anti-Bayrou ?

Publié le 13 décembre 2011
La candidature de l'ancien Premier ministre a surpris alors qu'on le disait entré dans des relations pacifiées avec le Président. Et si elle ratissait davantage sur l'électorat du candidat Modem que sur celle de Nicolas Sarkozy ?
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La candidature de l'ancien Premier ministre a surpris alors qu'on le disait entré dans des relations pacifiées avec le Président. Et si elle ratissait davantage sur l'électorat du candidat Modem que sur celle de Nicolas Sarkozy ?

L’annonce, par Dominique de Villepin, de sa candidature à l’élection présidentielle a plutôt surpris les commentateurs. Ayant, selon ses propres termes, « pardonné » à Nicolas Sarkozy, l’on s’attendait plutôt de sa part à un ralliement boudeur, voire hautain, au nom de la sacro-sainte union nationale face à la crise. Cette solution aurait offert à l’ex-ennemi intime l’occasion de revenir progressivement dans le giron de la majorité présidentielle avant, pourquoi pas, d’intégrer, un jour, le gouvernement d’un Nicolas Sarkozy réélu. 

Sans préjuger des intentions, ce chemin, pourtant tout tracé, ne sera pas celui emprunté par Dominique de Villepin. La démarche a de quoi dérouter. Isolé dans son propre camp, lâché par ses rares soutiens, nombreux sont ceux qui se demandent comment l’ancien premier de Jacques Chirac entend mener une campagne présidentielle sans argent, sans troupe et sans structure. Quelques optimistes continuent de penser que la récente envolée de François Bayrou dans les sondages indique qu’il reste encore de la place par un candidat anti-sarkozyste de centre-droit ou « républicain ». Cependant, même si les sondages ne font pas l’élection, le Président du Modem semble désormais solidement installé dans l’opinion. Et ce n’est pas Hervé Morin, dont la candidature peine à décoller, qui dira le contraire.

C’est là qu’une autre hypothèse s’impose à l’esprit. Et si cette candidature surprise n’était, en réalité, que le premier acte de la réconciliation entre Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin ? En maintenant sa candidature, l’ancien premier ministre reste fidèle à son image d’homme sans compromission : on ne peut pas avoir été le principal opposant de l’intérieur à Nicolas Sarkozy et se rallier à lui au premier signe d’apaisement. Par ailleurs, en se positionnant au centre de l’échiquier politique, il ruine définitivement les espoirs d’Hervé Morin et ralentit la progression de François Bayrou. À force de se focaliser sur un possible duel « Hollande / Le Pen », les observateurs oublient que François Bayrou peut très bien, lui-aussi, créer la surprise en devenant le candidat de la droite « par substitution » ou « par effraction » face à François Hollande.

Les prochaines semaines permettront aux stratèges de l’Elysée d’évaluer le bilan « coût / avantage » d’une candidature de Dominique de Villepin. Si, avec le recul, celle-ci devait s’avérer pénalisante pour le Président de la République, il serait encore possible d’empêcher l’ancien Premier ministre d’obtenir ses cinq cent parrainages. Il ne resterait plus qu’à l’éternelle victime de crier au complot avant de pardonner avec panache, au nom de…l’union nationale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Thierry5635
- 14/12/2011 - 13:16
La cuisine franchouillarde, elle vaut bien un burger cheese...
prétentieux mais sans odeur ni saveur. En outre, voir un défenseur de Vil Pain, l’ami de Chirac, l’anti-américain viscéral, dénigrer l’impact de Nicolas Sarkozy aux US, c’est ridicule et tordant, surtout après son intervention conjointe avec Obama. Aussi crédible qu’un Vil pain qui n’aurait rien su dans l’affaire Clearstream et qu’un Chirac soudain maboul au moment d’affronter ses juges en fait.
sam84
- 14/12/2011 - 12:09
Il se protege
La candidature de Galouzeau avait et a pour objectif de se protéger des affaires ...Clearstream d'abord et cela lui a bien réussi et maintenant le voila dans une nouvelle affaire ou il risque d'avoir a rendre des comptes et évidement il va une nouvelles foi se victimiser
Face_Sud
- 13/12/2011 - 21:11
Que d'humour dans les commentaires... La classe +++
Vu des USA, votre cuisine franchouillarde me pleurer.
Que de haine dans les commentaires, aucune classe, on critique, on s'essaye au calembour, mais on reste au niveau du nain qui nous gouverne. Je suis bien content de ne plus vivre dans ce pays.
DdV en rend beaucoup jaloux, c'est qu'il aurait pu être un bon président, dommage !
Aux USA Sarko passe pour le plus nul de tous les présidents français.