En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 6 heures 38 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

La Révolution et l’Empire dans le cinéma français : plusieurs bons films pour cette période historique agitée ! Humour et délectation

il y a 9 heures 58 min
light > Science
Cratère de Chicxulub
L'astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures aurait suivi la trajectoire la plus dangereuse possible
il y a 11 heures 56 min
décryptage > Société
Lutte contre le virus

StopCovid : les dangers d’un mirage

il y a 13 heures 11 min
pépites > Justice
Justice
Fraude fiscale : Patrick Balkany est condamné en appel à cinq ans de prison, son épouse Isabelle à quatre ans d’emprisonnement
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Economie
Plan de relance

Le gouvernement contaminé par le virus du micro-management

il y a 17 heures 18 sec
décryptage > Economie
Soutien face à la crise

(Enième ) plan de sauvetage de l’industrie automobile française : une obsession politique contre-productive

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Economie
Crise économique

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

il y a 18 heures 36 min
décryptage > France
Polarisation du débat

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

il y a 19 heures 18 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Autre qu’on adorait" de Catherine Cusset : superbe graine de Prix

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Economie
Leçons du confinement

Dépendance et pertes d’exploitation : les assureurs battus sur tous les fronts face à la crise du coronavirus…

il y a 11 heures 44 min
pépites > Politique
Soutien
Deuil après la mort d’un enfant : l’Assemblée nationale approuve enfin et à l’unanimité le congé de 15 jours
il y a 13 heures 9 min
pépites > Europe
Solidarité
Covid-19 : la Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d'euros pour sortir de la crise
il y a 13 heures 55 min
pépite vidéo > Science
Bond de géant pour l’humanité
Plus que quelques heures avant le premier vol habité de SpaceX
il y a 14 heures 51 min
décryptage > France
Hexagone

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Société
Univers cauchemardesques

Pourquoi les oeuvres dystopiques déprimantes attirent tant de gens par temps de pandémie ?

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Politique
Des hommes, des vrais !

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron se réinvente en ministre de l’Industrie très gaullien… dans un environnement concurrentiel totalement différent

il y a 19 heures 36 min
Eva Joly est sans doute plus norvégienne qu’elle ne le pense.
Eva Joly est sans doute plus norvégienne qu’elle ne le pense.
Accent aigu

Eva Joly a-t-elle vraiment des raisons de se plaindre de l'accueil qui lui est fait en France ?

Publié le 13 décembre 2011
Pour Manuela Ramin-Osmundsen, la Française qui avait fait le chemin inverse d'Eva Joly en devenant ministre en Norvège, le parcours et la chute furent dures, racisme inclus... Même moqueuse avec les accents, la France est-elle si mauvaise fille ?
Marc Auchet est professeur émérite au Département d'Études nordiques de l'université Paris-Sorbonne (Paris IV).Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs, parmi lesquels (Re)lire Andersen - Modernité de l'oeuvre, aux éditions Klincksieck (2007).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Auchet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Auchet est professeur émérite au Département d'Études nordiques de l'université Paris-Sorbonne (Paris IV).Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs, parmi lesquels (Re)lire Andersen - Modernité de l'oeuvre, aux éditions Klincksieck (2007).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Manuela Ramin-Osmundsen, la Française qui avait fait le chemin inverse d'Eva Joly en devenant ministre en Norvège, le parcours et la chute furent dures, racisme inclus... Même moqueuse avec les accents, la France est-elle si mauvaise fille ?

Eva Joly est sans doute plus norvégienne qu’elle ne le pense. Le clip vidéo qu’elle a utilisé pour répondre aux critiques de Patrick Besson le prouve. Celle qui a changé son prénom d’origine (Gro) en Eva sait pourtant parfaitement que les Français sont – malheureusement – réticents par rapport aux langues étrangères et aux accents « exotiques ». Les accents régionaux ne sont pas non plus très bien perçus. Il fut un temps où les Méridionaux qui « montaient » à Paris s’empressaient de perdre leur accent d’origine, et je crains que cette tendance n’ait pas complètement disparu.

Il en va tout à fait différemment en Norvège. Il faut savoir que ce pays a deux langues officielles – norvégiennes l’une et l’autre ! – et une multitude de parlers régionaux très vivants. Un habitant de Bergen, deuxième ville de Norvège, située sur la côte Ouest, est très fier de son accent nettement différent de celui de la Norvège de l’Est, et il ne se donnera pas la peine de « normaliser » son langage lors d’interviews ou d’interventions dans les médias oraux. C’est aux auditeurs et aux téléspectateurs de faire l’effort nécessaire pour comprendre ce qu’il dit.

Ce qui est vrai en Norvège ne l’est pas nécessairement en France. Je me souviens vaguement de l’accent rocailleux de Vincent Auriol, président de la République de 1947 à 1954, originaire de la Haute-Garonne, mais tous ceux qui lui ont succédé, pourtant souvent fortement ancrés dans un terroir, ont parlé le français avec un accent neutre dans lequel on avait du mal à identifier leurs origines. En choisissant une candidate à la magistrature suprême à l’accent étranger aussi prononcé, le parti EELV se heurte à une tradition très forte. On peut le déplorer, mais c’est ainsi.

En tout état de cause, les combats d’Eva Joly méritent d’être respectés. Elle est Française et nous fait l’honneur d’apprécier notre langue et notre culture, mais ses racines norvégiennes l’entraînent sans doute parfois à des erreurs de jugement surprenants, comme lorsqu’elle a proposé de remplacer notre défilé militaire du 14 juillet par un défilé « citoyen » auxquels participeraient les enfants des écoles, etc. Il y a fort à parier qu’elle pensait alors plus ou moins consciemment à la façon dont les Norvégiens célèbrent leur fête nationale, le 17 mai. En Norvège, cette journée n’a strictement rien de martial. Elle donne lieu à d’interminables cortèges accompagnés par de petites fanfares, dans une atmosphère débonnaire, et c’est effectivement une journée où les enfants sont mis à l’honneur dans tout le pays.

Qu’en est-il des discriminations ethniques dont se plaint la candidate du parti écologiste ? La comparaison est, là aussi, éclairante. Dans l’histoire norvégienne récente, il n’y a pas d’exemple d’un homme ou d’une femme politique qui, bien que d’origine étrangère, ait brigué les plus hautes fonctions. A défaut de cela, le cas de Manuela Ramin-Osmundsen, ministre dans un gouvernement de centre-gauche d’octobre 2007 à février 2008, nous servira de référence. Mariée à un Norvégien, cette Française d’origine martiniquaise vit en Norvège depuis 1991. Mis à part une immigrée danoise, qui fut ministre de 1981 à 1986, c’était la première fois qu’une personne d’origine étrangère, de couleur de surcroît, devenait ministre en Norvège.

Le premier ministre de l’époque, qui était déjà Jens Stoltenberg, l’avait justement choisie pour sa valeur symbolique. Il estimait que le temps était venu de nommer ministre une femme issue de l’immigration. Membre du parti social-démocrate, elle obtint la nationalité norvégienne au terme d’une procédure accélérée, à peine deux semaines avant sa nomination en tant que ministre de l’Enfance et de la Parité. Elle s’était déjà attiré de véhémentes critiques en 2006 lorsqu’elle dirigeait l’Office national de l’immigration (UDI), et qu’on l’avait accusée de ne pas avoir respecté les instructions officielles dans une affaire de permis de séjour accordés à des Kurdes irakiens. Mais sa nomination rencontra une forte opposition, en particulier de la part du parti populiste de droite, le parti du Progrès, partisan d’une politique d’immigration très restrictive.

Peu après ses débuts comme ministre, elle commit une maladresse dans une procédure de recrutement, qui déclencha une campagne médiatique d’une rare violence. Peu habituée au contact avec les médias, elle fut broyée par toute cette affaire. Elle cacha d’abord une partie de la vérité, mais fut ensuite obligée de reconnaître qu’elle avait joué un rôle – mineur – dans la nomination d’une candidate à un poste de médiateur, et finit par démissionner. De nombreux commentateurs lui reprochèrent son manque d’honnêteté et de professionnalisme, mais son passage au gouvernement cristallisa aussi des réactions nettement racistes.

Le parti du Progrès – deuxième formation politique au parlement norvégien – dispose aujourd’hui de 41 sièges sur 169, et il représente un fort courant d’opinion. Le « politiquement correct » continue à plaider pour une société multiculturelle, mais nombreux sont ceux qui s’inquiètent de la forte proportion d’immigrés (12, 2 % dans tout le pays et 28 % à Oslo), et des problèmes pratiques qui en découlent. La folie meurtrière d’Anders Behring Breivik était justement inspirée par la haine de l’étranger. Tout n’est donc pas pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais l’actuel gouvernement de centre-gauche, avec son Premier ministre social-démocrate, tient un discours qui vise à favoriser l’intégration. Les médias du monde entier ont fait écho au formidable élan de solidarité qui a animé les Norvégiens de souche et les immigrés, lors de l’attentat du mois de juillet.

Eva Joly connaît tout cela parfaitement. Et pour cause. En bonne Norvégienne, elle aime se ressourcer de temps à autre dans la nature grandiose et sauvage de son beau pays. On la comprend. En matière de xénophobie et de préjugés ethniques, il n’est toutefois pas sûr qu’elle soit beaucoup plus à l’aise au pays des fjords que chez nous.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

02.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

03.

Emmanuel Macron a téléphoné à Jean-Marie Bigard. Et après il appellera Yassine Belattar, un autre humoriste ?

04.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

05.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

06.

Tsunami de licenciements en vue : quel destin pour les chômeurs du Covid-19 ?

07.

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 14/12/2011 - 22:29
Pas de raison...
Joly n'a aucune raison de se plaindre : ailleurs on l'aurait déjà enduite de goudron et de plumes !
Aie
- 14/12/2011 - 01:34
se plaindre ne la fera pas
se plaindre ne la fera pas gagner
les politiques qui pleurent ne font pas crédible
quesako
- 13/12/2011 - 21:03
Eva n'a pas compris qu'elle a la chance de venir du nord !
Certes on la charrie sur son accent, mais on l'aime bien. Et si elle connaissait la France elle saurait que si son accent venait du sud, elle verrait que les "critiques" seraient beaucoup plus feutrées, mais avec un fond de racisme renfermé !
En France c'est l'assimilation centralisatrice : que de gascons à l'accent "à couper au couteau" ont tout fait pour parler sans accent !