En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Diagnostics percutants, conclusions pratiques vaporeuses : le paradoxe Macron

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 2 heures 10 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 3 heures 6 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 4 heures 27 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 7 heures 33 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 10 heures 46 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 11 heures 23 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 2 heures 42 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 4 heures 9 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 5 heures
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 6 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 7 heures 26 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 9 heures 38 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 11 heures 10 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 11 heures 29 min
The Big Bank

La Grande-Bretagne plus exposée que la France sur la faillite de ses banques

Publié le 13 décembre 2011
A l'heure de la dégradation du triple A pour de nombreuses banques européennes, l’interaction entre crise souveraine et bancaire pose la question d'une possible faillite généralisée. Les banques françaises, structurellement moins exposées, auraient toutefois moins de souci à se faire que leurs voisines britanniques.
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'heure de la dégradation du triple A pour de nombreuses banques européennes, l’interaction entre crise souveraine et bancaire pose la question d'une possible faillite généralisée. Les banques françaises, structurellement moins exposées, auraient toutefois moins de souci à se faire que leurs voisines britanniques.

Le parallèle avec la France développé par la presse anglo-saxonne est une erreur grossière. Notre industrie financière, Banque et gestionnaires d’épargne (Mutuelles, Assurances, Gérants de fonds), n’est en rien comparable au poids de la City de Londres. Certes, les services financiers, le service de la dette, l’immobilier, les activités liées à la finance (avocats, consultants) font de la France comme de l’ensemble des pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) des pays à dominance de service. Cette tendance, qui a démarré après la deuxième guerre mondiale, ne cesse de s’amplifier.

Le poids de la City dans le PIB du Royaume-Uni dépasse les 10%, et concerne plus d’un million d’emplois. C’est une hypertrophie de la City, qui condamne aujourd’hui le Premier ministre David Cameron à faire cavalier seul. Il est l’ambassadeur de la City, comme l’était le Duc de Wellington (Arthur Wellesley) au congrès de Vienne : celui-ci avait compris qu’il fallait une France forte, afin de résister à la toute puissance Austro-hongroise… La City d’alors, essentiellement maritime, avait besoin de paix sur le continent. Aujourd’hui encore les lobbies de la City règnent en maître sur la presse anglaise.

La différence la plus importante entre l’Angleterre et la France réside dans la qualité de son système bancaire. En France comme en Angleterre, la finance s’est développée au XIXe siècle autour du concept démocrate-chrétien de la banque mutualiste : c’étaient les fameuses Building Society en Angleterre, et les caisses d’épargne régionales de l’autre coté de la Manche. L’internationalisation du commerce a amené en parallèle la naissance de géants bancaires, soit des banques cotées en bourse comme la BNP Paribas en France, ou Barclays en Angleterre.

Le « Big Bang » orchestré par Margaret Thatcher, et la transformation de l’ensemble de la finance mutualiste en Sociétés Anonymes ultra libérales, ont marqué une scission très profonde entre l’Angleterre et le « Big Bang » Français organisé par Édouard Balladur. Les buildings societies ont pratiquement disparu en Angleterre. La dernière en date Northern Rock, créée en 1865 et transformée en banque dans les années 1980, a fait faillite en 2007. Elle doit sa survie au sauvetage du gouvernement. Aujourd’hui, les banques anglaises - exception faite d'HSBC et Barclays - sont toutes étatisées et maintenues sous perfusion par la Banque d’Angleterre : la RBC ; Lloyds, Northern Rock, etc.

Parallèlement le monde bancaire Français n’a pas transformé son organisation mutualiste, et n’a pas sombré dans l’ultra-libéralisme à l’anglo-saxonne. Les puissants groupes bancaires français comme le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel-CIC, les Caisses d’Epargne, les Banques populaires ont conservé cette structure mutualiste, où l’attribution des profits est essentiellement consacré au développement du groupe, et n’obéit pas à la logique terrible de la rémunération des actionnaires selon les principes anglo-saxons.

Certes comme l'Angleterre, la France peut s’enorgueillir de disposer de grandes banques, sociétés cotées en bourse comme BNP Paribas, une des plus grandes banques mondiales, ou encore la Société Générale. Mais soyons conscients que les trois quarts du système bancaire français obéit à une logique différente.

Même si le système français est plus stable et plus solide, il n’est pas épargné par la grave crise financière que nous traversons. Toutes les banques de l’OCDE ont besoin de capitaux propres supplémentaires, doivent continuer de financer l’économie et subissent des pertes importantes à l’issue de la crise grecque. Les économies occidentales vont être confrontées à un ralentissement important , et un ajustement drastique sera nécessaire.

Les banques françaises mutualistes, contrairement aux banques anglaises, pourront faire appel à leurs sociétaires. Quant aux autres, elles disposent d’un bilan solide, où de nombreuses provisions ont déjà été comptabilisées. Les banques anglaises, elles, étatisées en majorité, ne seront que plus fragilisées...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

05.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

07.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Diagnostics percutants, conclusions pratiques vaporeuses : le paradoxe Macron

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 13/12/2011 - 09:33
bof
A vrai dire, quand je vois le mot ultra-liberal dans un article je cesse de lire, c'est en effet le signe de la déficience intellectuelle de ceux qui ne prennent pas la peine de s'enquérir de ce dont ils parlent.
Lepongiste
- 13/12/2011 - 08:46
Enfin un article qui apporte un autre éclairage
sur le système bancaire outre Manche ...par comparaison avec
celui de la France..