En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REUTERS/Ints Kalnins
Secrets bien gardés
Dans la famille Poutine, je demande la fille : Ekaterina Tikhonova, la milliardaire aux multiples réseaux
Publié le 22 janvier 2016
L'autre fille du président russe, Maria Faseen, mariée à un riche homme d’affaires néerlandais, est en revanche bien plus discrète.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'autre fille du président russe, Maria Faseen, mariée à un riche homme d’affaires néerlandais, est en revanche bien plus discrète.

Vladimir Poutine a toujours mis un point d’honneur à protéger sa vie privée. Père de deux filles qu’il eut en 1985 et 1986 alors qu’il était encore officier au KGB, le principal service de renseignement de l’URSS, l’homme le plus puissant du monde (selon Forbes) n’a cessé de camoufler les moindres faits et gestes des deux prunelles de ses yeux au cours des dernières décennies. L’agence de presse Reuters a voulu percer le mystère et découvrir qui étaient vraiment Ekaterina Tikhonova et Maria Faseen, les deux filles du président russe.

Dans son article, Reuters indique que le peu d’informations disponibles sur Maria Faseen se résume à un cursus universitaire en médecine fondamentale réalisé à Moscou et à un mariage avec un riche homme d’affaires néerlandais. Aucune des institutions contactées n’a souhaité s’exprimer sur la jeune femme, qui travaillerait cependant à la faculté de Moscou en endocrinologie selon les rares documents accessibles au public.

Heureusement, la pêche aux infos fut plus prometteuse concernant Ekaterina Tikhonova. Celle qui utilise le nom de famille de sa grand-mère maternelle n’est pas aussi discrète que sa sœur. Danseuse sportive arrivée cinquième aux championnats du monde de 2013, chercheuse en sciences mécaniques à l’université d’Etat de Moscou et milliardaire issue d’une nouvelle branche d’aristocrates russes, celle qui a grandi dans les couloirs du Kremlin et qui a bénéficié de la surprotection de son papa-gâteau toute sa vie, sort peu à peu de l’ombre.

Diplômée en sciences mécaniques et mathématiques à la faculté d'Etat de Moscou, Ekaterina Tikhonova (29 ans) y a été nommée vice-rectrice en mars dernier et a publié un grand nombre d’articles scientifiques sur des sujets tels que les voyages dans l’espace ou la façon dont le corps humain réagit à l’absence de gravité, la plupart co-écrits avec le recteur de l'université Viktor Sadovnitchi. 

Répertoriée parmi les plus grands auteurs scientifiques russes, la fille de Vladimir Poutine est décrite comme "une chercheuse de talent" sur le site de l’Université de Moscou. Parallèlement à cela, cette dernière s’occupe avec son mari Kirill Shamalov (fils de Nikolai Shamalov, un vieil ami de Vladimir Poutine) de la gestion d’Innopraktika, un programme d’1,7 milliard de dollars qui vise à soutenir les jeunes scientifiques. Selon Reuters, les entreprises Sibur et Gazprombank, appartenant en partie à Kirill Shamalov et à son frère Iouri, ainsi que Vladimir Poutine, Nikolai Tokarev, Sergei Chemezov et Igor Sechin, sont actionnaires de cette initiative.

A en croire l’enquête de Reuters, Ekaterina et son époux seraient à la tête d’une fortune personnelle de 2 milliards de dollars, son beau-père étant l’un des principaux actionnaires de la banque Rossiya. De son côté, son mari Kirill Shamalov (33 ans) serait également propriétaire d’une demeure située en bord de mer à Biarritz, dont la valeur avoisinerait les 3,7 milliards de dollars. Sa richesse personnelle proviendrait surtout de sa récente acquisition de parts dans l’entreprise pétrochimique Sibur, appartenant à Gennady Timchenko, un autre proche de Vladimir Poutine. 

Comme le précise l’agence de presse, Ekaterina Tikhonova et Kirill Shamalov appartiennent à une nouvelle génération d’aristocrates russes, celle qui s’appuie sur la connexion et la fortune de ses parents. Selon Olga Kryshtanovskaya, sociologue et ancien membre du parti de Poutine, il n’est pas rare de voir ces enfants de la "nouvelle aristocratie" évoluer en politique et/ou à la direction des entreprises de l'Etat.

Dans le cercle des proches de Poutine, on retrouve beaucoup de dirigeants de la banque Rossiya : Boris Kovalchuk est par exemple le fils du plus grand actionnaire de la Rossiya et donc un ami proche de Vladimir Poutine. De même que Gleb Frank est le beau-fils de Gennady Timchenko (lui-même propriétaire de la société pétrochimique dont est actionnaire le gendre de Vladimir Poutine) et fils de l’ancien ministre des Transports russe, Sergei Frank. Igor Rotenberg lui, est le fils d’Arkady Rotenberg, l’ancien partenaire de judo du président russe et Sergei S. Ivanov est le fils du directeur de cabinet de Vladimir Poutine. Tous occupent d’importantes fonctions et semblent avoir bénéficié d’un coup de pouce non négligeable de la part du dirigeant russe.

Alexeï Navalny, un leader de l'opposition russe, a comparé ce phénomène à un "système néo-féodal" qui menace de dominer les bureaux de l'État et les grandes entreprises. "Aujourd'hui en Russie, il est tout à fait normal que les enfants de fonctionnaires ou des services de sécurité soient nommés aux conseils d'administration des banques d'État. Il s’agit d’une succession dynastique. Les enfants ne sont pas seulement des héritiers de leurs parents, ils ont aussi le droit de choisir le poste qu'ils imaginent. Le danger résulte dans le fait que très bientôt, toutes les ressources clés [de la Russie] finiront entre les mains de cinq à sept familles".

Et tous ses "amis" savent remercier le dirigeant russe. En effet, d'après certains experts, dont l'homme d'affaires et expert financier Bill Browder, le président russe serait l'homme le plus riche du monde, ni plus ni moins. Il estime sa fortune à 200 milliards de dollars, ce qui le placerait devant... Bill Gates (78,6 milliards de dollars). Selon lui, cet argent ne serait pas forcément propre et proviendrait en partie des caisses de l'Etat. Poutine posséderait également un palais sur les rives de la Mer Noire, payé en partie par le père de son gendre, Nikolai Shamalov. Vladimir Poutine a gagné 139.879 euros en 2014 contre 67.106 euros en 2013, selon les données officielles du Kremlin. Il disposerait également de deux appartements.

D'après son ex-femme Lyudmila, le chef d'Etat russe serait dingue de ses filles. "Tous les parents n'aiment pas leurs enfants comme lui. Il les a toujours beaucoup gâtées et j'étais celle qui devait les punir", lit-on sur le site du président. Pour rappel, Vladimir Poutine a divorcé après 29 ans de mariage. Depuis, on lui a prêté plusieurs relations, notamment celle avec la gymnaste Alina Kabaeva. Si l'on en croit les rumeurs persistantes, sa maîtresse serait la mère de ses deux enfants illégitimes. Mais ça, c'est un autre secret bien gardé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
de20
- 23/01/2016 - 19:06
Encore du Poutine '' bashing"
Encore du Poutine '' bashing"
Il serait également interessant de suivre la destiné méritocratique des chérubins de nos Politiciens.
alainb
- 23/01/2016 - 18:57
Journaliste soce !!!
Mais comment peut on écrire un tel article ????
Rouletabille
- 23/01/2016 - 18:34
Fortune de 200 milliards de Dollars
Comment peut-on écrire des inepties pareilles?
Remarquez, la presse du propriétaire de Reuters a bien écrit que saddam avait des armes de destruction massive, qu'il fallait faire la guerre à la Lybie pour des raisons humanitaires, que le printemps arabe répondait avait pour origine des soulèvements spontanés pour "plus de démocratie", que la veille des contrôleurs de l'ONU en Syrie Assad avait bombardé un village avec des gaz toxiques, que les rebelles du Dombass ont abattu l'avion MH13 plein de passagers civils, que....L'histoire de leurs mensonges est longue.