En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Le phreaking, c'est pas chic
Alerte aux téléphones piratés
Publié le 13 décembre 2011
Après le fishing, le phreaking ! Les professionnels et la police tirent la sonnette d'alarme sur le piratage des lignes téléphoniques, notamment celles des entreprises. Une nouvelle arnaque qui génère des millions d'euros de perte chaque année en France.
Silvano Trotta est président de la Fédération Interprofessionnelle de la Communication d'Entreprise (Ficome). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Silvano Trotta
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Silvano Trotta est président de la Fédération Interprofessionnelle de la Communication d'Entreprise (Ficome). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le fishing, le phreaking ! Les professionnels et la police tirent la sonnette d'alarme sur le piratage des lignes téléphoniques, notamment celles des entreprises. Une nouvelle arnaque qui génère des millions d'euros de perte chaque année en France.

Atlantico : Votre syndicat réunit l'essentiel des mille installateurs téléphoniques en France. Vous tirez la sonnette d'alarme car des milliers d'entreprises font état de piratage de leur lignes téléphoniques et de pertes de dizaines, voire de centaines de milliers d'euros. Pourriez vous nous dire comment ces lignes sont détournées ? 

Sylvano Trotta: On tire la sonnette d’alarme car il y va de l’économie de nos entreprises. Les pertes sont abyssales. Les fraudeurs détournent les lignes IP chez les entreprises équipées de la dernière génération de téléphone Internet au profit d’opérateurs étrangers qui revendent ces destinations. Ou ils détournent une ligne en renvoyant tout simplement un poste vers un lieu exotique.


Vous voulez dire que ne pas changer le code d'accès par défaut de sa messagerie (0000 ou 1234 étant les plus courants) peut en un week-end, coûter des dizaines de milliers d'euros à une entreprise ?

Oui. Si je connais le numéro direct d’une entreprise (très facile à trouver) il est fort probable (plus de 75%) que son utilisateur protège son accès par deux codes simplissimes : « 0000 » ou « 1234 ». On pénètre alors dans le menu et on « renvoie » cette ligne vers par exemple un serveur vocal surtaxé à l’étranger.

 

A qui profite cette opération ?

Cela profite tout d’abord aux pirates qui se font payer cette prestation, ensuite à des mafias locales qui installent des serveurs surtaxés et enfin à des opérateurs alternatifs étrangers qui augmentent ainsi leurs marges en achetant des minutes à petits prix.

 

Comment peut-on préserver sa ligne de toute intrusion ?

Les moyens les plus simples de se protéger est de faire un bilan de ses communications avec son intégrateur en téléphonie. A-t-on vraiment besoin de laisser la possibilité à tous les postes d’une entreprise d’appeler la Corée du Nord, l’Erythrée, Cuba ou la Somalie ? Ne vaut-il pas mieux interdire ces destinations. Ensuite en mettant en place une politique de sécurité comme on le fait pour l’informatique en demandant aux utilisateurs de changer leurs mots de passe. Enfin pour ceux qui sont équipés de téléphonie internet, de faire un audit sécurité comme pour son informatique.

 

Comment savoir si sa ligne est piratée ?

On peut savoir si sa ligne est piratée en la faisant tester par SOS-Piratage et en analysant finement le détail de sa facture téléphonique.

 

En quoi votre syndicat est-il partie prenante dans cette arnaque ?

Un syndicat défend ses adhérents : les nôtres sont les Société de Services en Téléphonie et Réseaux. C’est eux qui se trouvent au milieu entre le client final piraté et l’opérateur qui facture, via la machine installée par un constructeur de taille mondial. C’est le maillon faible qu’il faut protéger. Et c’est notre rôle. On est de plus, le seul syndicat à se préoccuper de ce problème et on essaye de travailler main dans la main avec la Brigade d’Enquête sur les Fraudes aux Technologies de l’Information (BEFTI). On estime à 1,5 milliard d’euros les pertes liées à ces actes de pirateries pour les entreprises françaises.


Que fait la police ? Où peut-on porter plainte ?

La Police reçoit les plaintes, en gendarmerie, ou dans un commissariat. Les enquêtes sont difficiles, on ne découvre que les piratages qui restent sur le territoire français, mais dès que cela transite dans les pays que nous avons cité tout à l’heure il est presque impossible de remonter la chaîne. Pour contrer cela, ils font beaucoup d’informations et alertent dès qu’ils le peuvent dans des congrès, des salons, des réunions les patrons. On a besoin massivement de la presse pour alerter. Dans cette période de crise, il est important que cet argent reste en France et ne soit pas dilapidé.

 

Propos recueillis par Antoine de Tournemire

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
07.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires