En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Inefficace
L’étude américaine qui montre l’effet contre-productif sur les fumeurs du message morbide des campagnes anti-tabac
Publié le 06 novembre 2015
Une étude américaine a révélé que le message des campagnes anti-tabac était inapproprié pour toucher les consommateurs et que le caractère morbide de cette propagande provoquait l'effet inverse chez les fumeurs.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude américaine a révélé que le message des campagnes anti-tabac était inapproprié pour toucher les consommateurs et que le caractère morbide de cette propagande provoquait l'effet inverse chez les fumeurs.

Les campagnes anti-tabac sont-elles réellement efficaces ? Face aux importants moyens mis en place pour sensibiliser les fumeurs sur les risques liés au tabagisme, les fumeurs semblent rester passifs et les chiffres d'affaires des buralistes ne pas faiblir. Rebecca J. Evans-Polce, chercheur à l'université d'État de Pennsylvanie (États-Unis) a tenté de comprendre d'où venait cette indifférence.

Selon elle, stigmatiser le consommateur dans une campagne anti-tabac pourrait provoquer l'effet inverse et l'amener à se sentir en colère ou même, à perdre confiance en lui. Pire il pourrait être sur la défensive et renoncer à arrêter de fumer. Selon les chercheurs qui ont publié leurs travaux dans dans la revue Social Science & Medicine, 30 à 40% des fumeurs ressentiraient une forte désapprobation de la part de leur famille et un isolement social. Près de 27% d'entre eux estimeraient être traités différemment à cause de leur tabagisme et 39% penseraient que l'on a une mauvaise opinion d'eux. "Ce sont surtout les parents qui sont stigmatisés", a précisé Rebecca Evans.



L'interpretation du message des campagnes anti-tabac : la frustration du consommateur

En ayant analysé près de 600 articles scientifiques sur l'auto-accablement des fumeurs, Rebecca Evans et sont équipe ont conclu que le sens des campagnes de sensibilisation devait être inversé : plutôt que de répandre l'idée que le tabac nuit à la santé et par déduction, que les fumeurs sont irresponsables, celles-ci devraient s'articuler autour des bienfaits que procurent une vie sans tabac. En outre, les chercheurs préconisent l'utilisation d'un langage à connotation positive qui servirait à vanter le fait de ne pas fumer, plutôt que des insinuations négatives incriminant le tabagisme et plaçant les fumeurs dans une position de frustration.

Pour autant, Gérard Dubois, président de la Commission Addictions à l’Académie nationale de médecine et co-auteur du rapport des "Cinq sages" au ministre des Affaires sociales sur la Santé Publique à l'origine de la loi Evin, indique en effet que le fumeur doit être aidé. "80% des fumeurs aimeraient arrêter de fumer", nous explique-t-il. Et de rassurer sur le but premier des campagnes anti-tabac : "Elles ne sont pas faites pour attaquer les fumeurs, mais les paquets et la fumée. Un fumeur sur deux décède à cause du tabagisme. L'éspérance de vie varie de 10 ans selon si une personne est fumeuse ou pas".



La promotion d'une vie meilleure plutôt que celle de la terreur

Selon les scientifiques, la tournure d'un message, quel qu'il soit, a une incidence réelle sur le mental du consommateur. Véhiculer l'idée que les fumeurs sont continuellement dans l'erreur, les stigmatiser en tant que personnes irresponsables ou faisant des choix dangereux, peut installer des idées reçues dans l'inconscient collectif qui mèneront les consommateurs à l'isolement social.

A l'inverse, orienter les arguments d'une campagne sur les avantages que constitue une vie sans tabac n'incrime pas le fumeur et lui laisse la liberté d'imaginer ce que serait la sienne s'il arrêtait de fumer. A titre d'exemple, une marque de vêtement n'orientera jamais sa publicité sur le fait qu'une jeune femme est moins séduisante si elle ne porte pas son dernier pull en cachemire, mais bien que ce vêtement la rendrait irrésistible si elle l'achetait.

Cette seule promesse d'être mise en valeur et donc par déduction, d'être séduisante et sûre d'elle, amène le consommatrice potentielle à s'ouvrir à la proposition en s'imaginant avec le produit. De la même façon, le Dr. Evans recommande la publicité positive mettant en avant tous les avantages pour le fumeur, plutôt que l'exploitation de la terreur. Pour se sentir concernée, une personne doit pouvoir tirer des avantages du message. Ainsi, sur son paquet de cigarettes, un fumeur se sentirait plus concerné si le message n'était pas "Fumer tue", mais "Ne pas fumer protège".

Gérard Dubois fait notamment le parallèle entre cette étude et le débat qui s'articule autour du paquet neutre, qui selon lui, consitue l'une des meilleures armes de prévention. "Le paquet neutre est un élement complémentaire de l'interdiction de publicité d'un produit qui tue la moitié de ses consommateurs. Des études ont démontré que le manque d'attractivité du paquet neutre décourageait les fumeurs".
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
07.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kuruzawa
- 07/11/2015 - 20:09
100% d'accord
J'ai arreté de fumer en 2011:je me suis concoctée une stratégie "sur mesure" en imaginant concrètement tous les gains que j'allais en tirer.Mon médecin traitant m'a proposé un médicament en soutien,qui agit sur le centre de la récompense.Bilan:arret en 15 jours.
Je ne pensais pas que ça pouvait etre aussi facile!
Une stratégie positive est gagnante.