En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La France, impossible à réformer ? Voilà la vilaine cause trop souvent oubliée des blocages français

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 7 min 1 sec
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 50 min 49 sec
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 3 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 18 heures 51 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 19 heures 56 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 21 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 23 heures 31 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Trois leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 23 min 9 sec
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 50 min 54 sec
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 18 heures 27 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 19 heures 29 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 20 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 21 heures 11 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 22 heures 55 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 1 jour 2 min
© Reuters
Myriam El Khomri doit présenter ses propositions de pistes de réformes pour le marché du travail.
© Reuters
Myriam El Khomri doit présenter ses propositions de pistes de réformes pour le marché du travail.
CDI anxiogène ?

Réforme du marché du travail : trois choses qui rendraient le contrat de travail plus efficace (et pas seulement pour les employeurs)

Publié le 04 novembre 2015
Le 4 novembre, la ministre du Travail Myriam El Khomri doit présenter ses idées et ses propositions dans le cadre de la refonte du marché du travail. L'occasion de revenir sur un contrat de travail jugé angoissant par les patrons et pas forcément assez protecteur par les employés.
Yannick L’Horty est Professeur à l’Université Paris-Est, directeur de la fédération de recherche « Travail, Emploi et Politiques Publiques » du CNRS.Il est spécialiste du marché du travail et de l’évaluation des politiques publiques dans le domaine de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yannick L’Horty
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yannick L’Horty est Professeur à l’Université Paris-Est, directeur de la fédération de recherche « Travail, Emploi et Politiques Publiques » du CNRS.Il est spécialiste du marché du travail et de l’évaluation des politiques publiques dans le domaine de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 4 novembre, la ministre du Travail Myriam El Khomri doit présenter ses idées et ses propositions dans le cadre de la refonte du marché du travail. L'occasion de revenir sur un contrat de travail jugé angoissant par les patrons et pas forcément assez protecteur par les employés.

Atlantico : Ce mercredi 4 novembre, Myriam El Khomri doit présenter ses propositions de pistes de réformes pour le marché du travail. Dans un contexte où le contrat de travail est jugé "angoissant" par Pierre Gattaz, quelles sont les trois choses qu'il faut améliorer pour jouir d'un meilleur contrat de travail ?

Yannick L’Horty : S’il fallait isoler trois éléments pour améliorer le contrat de travail, j’en retiendrai un pour chacun des acteurs de cette discussion.

  • Du point de vue des employeurs, représentés par Pierre Gattaz, le problème des CDI est que l’on ne sait jamais combien ça coûte, en fin de compte. Si l’activité de l’entreprise change et qu’il devient nécessaire de se séparer d’un salarié en CDI, le coût qui sera finalement supporté par l’entreprise ne peut être connu à l’avance par l’employeur. Cette incertitude constitue un frein à l’embauche.

  • Du point de vue de l’Etat, exprimé Myriam El Khomri, la seule priorité est l’emploi, à la fois sur un plan quantitatif, pour lutter contre le chômage, et sur un plan qualitatif, pour favoriser la création d’emplois durables qui offrent des perspectives satisfaisantes aux salariés qui les occupent.

  • Et du point de vue des salariés, le contrat protège la relation de travail. Il a une fonction d’assurance ce qui implique un certain nombre de garanties qui font d’ailleurs l’objet d’un encadrement juridique à la fois national et européen. Ces trois points de vue ne sont pas antinomiques, ce qui laisse un espace pour la négociation.

Outre l'aspect théorique d'un contrat idéal, qui correspond aux attentes des trois acteurs principaux (étatique, employeurs et salariés), comment peut-on concrètement retravailler le contrat de travail en France ? Les négociations, le dialogue social... tout cela marche-t-il encore, après une dégradation continue du marché du travail depuis 2008 ?

Nous n’avons jamais connu une dégradation du marché du travail aussi forte sur une période de temps aussi longue. Nous sommes maintenant à sept ans de hausse continue du chômage depuis mi 2008.  Dans ce contexte, personne ne peut se satisfaire de l’organisation actuelle du marché du travail et de celle des politiques de l’emploi, qui n’ont pas démontré leur efficacité, à l’évidence. Il est temps d’ouvrir des discussions sur ce qui doit et sur ce qui peut être changé. Je dirai au contraire que la situation du marché du travail justifie plus que jamais une refonte profonde de son organisation.

Pierre Gattaz et le MEDEF pronent un contrat de travail qui ressemblerait plus à un contrat de mariage, où l'on discute dès l'entrée les conditions de sortie. Cela vous semble-t-il être une idée judicieuse ? Va-t-on se diriger vers un modèle similaire ?

Le parallèle est à la fois intéressant et paradoxal. Il existe plusieurs types de contrats de mariage, la communauté réduite aux acquêts, la séparation, la participation,….  et il existe aussi plusieurs types de contrats de travail, si l’on considère les contrats aidés et les contrats d’alternance, qui se déclinent en plusieurs formules. Beaucoup pensent qu’en réduisant cette diversité de contrats de travail on va réduire le chômage. C’est tout sauf évident. Il me semble au contraire souhaitable d’avoir une diversité de contrats pour répondre à la diversité des situations. Quoi qu’il en soit, il semble pertinent d’adapter les formats de contrats de mariage à l’évolution de la famille, de même qu’il paraît souhaitable d’adapter les contrats de travail au contexte du marché de l’emploi. Ces nécessaires adaptations sont l’objet des négociations à venir entre les partenaires sociaux.

Le code du travail est régulièrement jugé trop compliqué, à gauche comme à droite. Comment le réformer ?

Toutes les simplifications ne riment pas toujours avec des améliorations. Pour autant, le code du travail n'est pas un monolithe intouchable. Il a fait et fait toujours l'objet de nombreuses réformes. La version actuelle du code du travail sédimente de multiples changements  au cours de décennies de négociations et de réformes. C'est un objet vivant qui évolue avec la société. Il est donc susceptible d'évoluer encore et toujours en fonction des normes sociales et des exigences du contexte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas

06.

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

07.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La France, impossible à réformer ? Voilà la vilaine cause trop souvent oubliée des blocages français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires