En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

07.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 33 min 22 sec
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 4 heures 51 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 17 heures 26 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 19 heures 54 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 21 heures 21 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 1 heure 35 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 3 heures 37 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 4 heures 36 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 16 heures 53 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 19 heures 13 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 22 heures 34 min
© wikipédia
© wikipédia
La loi s'applique aussi aux morts

Cette disposition de la Loi Santé qui pénalisera désormais les veillées funéraires à domicile

Publié le 06 novembre 2015
500 000 familles par an sont touchées par le décès d'un de leur proche. Cet inéluctable événement par lequel nous achèverons tous notre vie terrestre est toujours vécu par la famille du défunt comme un moment douloureux et très intime. Et pourtant la loi s'apprête à s'immiscer dans cette intimité par le biais du projet de loi "Santé".
Christian de Cacqueray est le directeur du Service Catholique des funérailles qu’il a créé en 2000 à la demande du Cardinal Jean-Marie Lustiger.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian de Cacqueray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian de Cacqueray est le directeur du Service Catholique des funérailles qu’il a créé en 2000 à la demande du Cardinal Jean-Marie Lustiger.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
500 000 familles par an sont touchées par le décès d'un de leur proche. Cet inéluctable événement par lequel nous achèverons tous notre vie terrestre est toujours vécu par la famille du défunt comme un moment douloureux et très intime. Et pourtant la loi s'apprête à s'immiscer dans cette intimité par le biais du projet de loi "Santé".

Atlantico : Plus connu pour ses dispositions sur les paquets de tabac neutres ou l'extension du tiers payant à tous les assurés, le projet de loi "Santé" comprend pourtant un article qui risque fort d'être adopté sans que personne ne s'en rende compte. Vous êtes l'une des rares personnes à s'être dressée contre cet article : de quoi s'agit-il ?

Christian de Cacqueray : Il s’agit d’une mesure visant à interdire la pratique des soins de conservation sur le corps des défunts morts à leur domicile. Cette réforme aura pour conséquence de pénaliser la pratique de la veille du défunt à domicile, qui concerne environ 50 000 personnes par an. En effet, sous couvert d’encadrer cette activité, le gouvernement s’apprête à entraver une liberté essentielle, celle du choix des rites funéraires.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, nous assistons en France à un nivellement généralisé des pratiques funéraires au profit des lieux techniques d’hyperconcentration de la mort que son les funérariums et les crématoriums. Dans ce contexte, la veillée autour du défunt dans le cadre domestique constitue une richesse rituelle à préserver et non pas à entraver.

Pour quelles raisons le gouvernement a-t-il introduit une telle disposition dans ce projet de loi "Santé" et pour quelle raison n'en a-t-on pour l'instant pas entendu parler ?

À l'origine du projet  il y a le fait que certaines maladies virales entraînent, lorsque le défunt en a été atteint, l'interdiction de la pratique des soins en question. Cet interdit n'est pas justifié dans le cas du VIH et la revendication de le faire supprimer est justifié. Ce qui l'est moins c'est d'appliquer une mesure fortement contraignante à tous. Le gouvernement a imaginé un scénario qui ne résiste pas aux faits. Il dit que les corps devront être emmenés hors des domiciles pour être traités dans des lieux dédiés puis éventuellement ramenés dans les domiciles. Cette procédure est irréaliste. Outre qu'elle ferait au moins tripler les coûts pour les familles, elle entraînerait de forts traumatismes pour les proches.

Le peu de réactions à ce projet tient à l'indifférence qui entoure ces questions, jusqu'au jour où l'on est personnellement concerné. Étant présent sur le terrain auprès des familles, je devrais, si cette réforme était adoptée, en gérer les conséquences pour les personnes en deuil. C'est pourquoi je la combats aujourd'hui tant qu'il en est encore temps.

En quoi l'adoption de cet article s'inscrit-il dans une évolution – qu'on peut juger regrettable – du rapport de l'homme à la mort ?

Nous sommes tous conditionnés par un contexte social qui place la mort hors du champ social. Cette réalité anthropologique a des conséquences importantes sur les comportements : deuils difficiles, morbidité, conduite à risques chez certains jeunes pour qui la mort est plus une réalité virtuelle que réelle. Plus nous rejetons la mort, plus elle règne masquée comme une réalité obscène quant elle est en réalité intrinsèque à la vie.

Comment comptez-vous faire pour attirer l'attention autour de cette interdiction des soins de conservation funéraire au domicile des familles ?

En plaçant résolument ce qui pourrait passer pour une mesure sans importante, à sa vraie place, à savoir parmi les mesures qui, en s'additionnant dénaturent notre civilisation. Il ne s'agit pas pour moi de faire la promotion d'une technique de conservation des corps post mortem plutôt qu'une autre, mais de dire, en tant qu'accompagnant des obsèques, que le devoir des pouvoirs publics est de faciliter la pratique des rites funéraires et non de l'entraver.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

07.

Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 03/11/2015 - 10:08
La "démocratie" tyrannique
Dans le même genre, il y a eu la tentative (ratée pour le moment) d'interdire les feux de cheminée en région parisienne sous prétexte de pollution ! Par contre les camions et les usines qui crachent dans l'air leurs cochonneries restaient par contre tout à fait légales.En fait c'est une forme d'idéologie anti-familiale, vieille aberration du socialisme, qui est à l'oeuvre.
de20
- 01/11/2015 - 22:09
Cette gauche blafarde n aime
Cette gauche blafarde n aime apparemment uniquement conserver des reflexes d un autre age dont la figure de proue se trouve embaume dans ses balivernes sur la place Rouge.
Tito
- 01/11/2015 - 22:08
Qu'elle Honte !
Il ne savent plus quoi trouver pour épater la galerie
Mais seulement celle de l'élysee..
Toucher à ce qu'il ya de plus sacrée la vie et la mort qu'elle honte comme s'il nyavait pas des choses plus importante a faire...