En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

05.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 21 min 37 sec
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 44 min 42 sec
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 56 min 51 sec
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 1 heure 19 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 1 heure 45 min
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 18 heures 3 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 18 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 37 min 28 sec
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 50 min 19 sec
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 1 heure 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 1 heure 29 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 1 heure 45 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 18 heures 34 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 21 heures 43 min
© Reuters
La Chine mise sur les perspectives économiques de la Syrie d'après-guerre.
© Reuters
La Chine mise sur les perspectives économiques de la Syrie d'après-guerre.
The place to be

Ce que les Chinois voient en Syrie que nous ne voyons pas en décidant d’y investir des millions

Publié le 30 octobre 2015
Alors que la Russie joue son avenir géopolitique au Moyen-Orient avec son intervention militaire pour soutenir le régime de Bachar el-Assad, la Chine mise sur les perspectives économiques de la Syrie d'après-guerre. Et elle a déjà les premières bases d'une stratégie pour (re)construire les infrastructures.
Valérie Niquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie Niquet est Maître de recherche et responsable du pôle Asie à la FRS.  Elle est l'auteure du livre "La puissance chinoise en 100 questions" aux éditions Tallandier.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la Russie joue son avenir géopolitique au Moyen-Orient avec son intervention militaire pour soutenir le régime de Bachar el-Assad, la Chine mise sur les perspectives économiques de la Syrie d'après-guerre. Et elle a déjà les premières bases d'une stratégie pour (re)construire les infrastructures.
  • Huawei, l'une des sociétés les plus importantes de Chine et le plus grand fabricant de matériel de télécommunications ​au​ monde vient de signer un accord avec la Syrie, notamment ​pour y développer la construction d'un réseau téléphonie.
  • En 2011 déjà, la société avait signé un contrat pour installer des équipements téléphoniques en Iran. A travers son intention d'implanter une de ses grandes entreprises dans la région, les responsables du renseignement américains soupçonnent la Chine de chercher à ​contrôler la région en ​y ​installant un appareil de surveillance solide.

 

Atlantico : Quelles sont les intentions de la Chine ?

Valérie Niquet : La première de motivations de Huawei et de la Chine en signant cet accord est de conforter la présence chinoise - à la fois économique et stratégique - dans une région d’importance vitale pour Pékin ès aussi le monde occidental. La Chine - et ses grandes entreprises comme Huawei, adoptent une attitude très opportuniste pour pénétrer des marchés, sur des secteurs - construction d’infrastructures ou télécommunication - où Pékin a acquis une vraie compétence, fermés aux entreprises occidentales en raison des risques élevés.

Par ailleurs, la Chine peut également "vendre" aux régimes les plus autoritaires au Moyen-Orient ou en Afrique, son "savoir-faire" en matière de contrôle des communications.

​Quels sont les enjeux pour la Chine​ au Moyen Orient ? Un tel contrat est il susceptible de renforcer le pouvoir local de bachar Al-Assad ?

La Chine est moins engagée que la Russie en Syrie. Ses intérêts stratégiques et ses investissements y sont moins importants. Mais globalement, le Moyen-Orient occupe une place importante dans la stratégie chinoise, en raison notamment de la dépendance croissante de la Chine en hydrocarbures. Il s’agit également pour les entreprises chinoises d’occuper de nouveaux marchés moins concurrentiels et plus ouverts aux entreprises chinoises telles que Huawei.

Enfin, plus globalement, la stratégie de la Chine au Moyen-Orient s’inscrit également dans une stratégie plus large de rivalité avec l’Occident et plus particulièrement avec les Etats-Unis : il s’agit de consolider un "front-uni" contre un "camp occidental" accusé de vouloir favoriser les changements de régimes par la force.

Après avoir posé leur veto en ​2012 en faveur du pouvoir Syrien, Chine et Russie semblent ici partager un intérêt commun. Peut on d'ores déjà parler d'axe Sino-Russe au Moyen Orient ?

En dépit de positions communes hostiles à toute ingérence et d’un partenariat stratégique renforcé par l’isolement de la Russie sur la scène internationale, il n’est pas certain que l’on puisse véritablement parler d’un axe Pékin-Moscou. Si cet axe existe, il demeure fragile et la Russie cherche aussi à défendre ses propres intérêts face à une puissance chinoise dont les avancées en Asie centrale ou sur d’autres terrains peut inquiéter Moscou.

D’un autre côté, on s’aperçoit que si la Chine tire partie des circonstances au niveau économique, elle ne joue aucun rôle dans la gestion ou la résolution des crises telles que la crise syrienne contrairement à la Russie. Enfin, la Russie a démontre une capacité d’intervention militaire importante dont la Chine ne dispose pas encore. Pour Moscou, il s’agit peut-être aussi de démontrer à la Chine où se situe la véritable puissance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 30/10/2015 - 09:59
Chine et Proche Orient
La stratégie chinoise et particulièrement en télécommunications est vraisemblable, et intelligente. A nous de faire également preuve d'imagination plutôt que de seulement dénoncer , synonyme de soumission.