En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 48 min 21 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 1 heure 37 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 3 heures 6 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 4 heures 24 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 44 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 53 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 50 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 53 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 1 heure 12 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 2 heures 23 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 43 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 6 heures 7 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 8 heures 19 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 25 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 11 heures 5 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 57 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

L'islam au feu rouge : imams incertains et halal certifié

Publié le 03 novembre 2015
"Alors que la course planétaire entre la barbarie et les Lumières bat son plein, l’islam de France stationne au feu rouge. La faute à l’irresponsabilité des responsables du culte musulman. La faute à la paresse bienveillante des pouvoirs publics." Extrait de "L'islam au feu rouge", de Camille Desmoulins, publié aux éditions du Cerf (1/2).
est un pseudonyme, l'auteur souhaitant rester anonyme.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Camille Desmoulins
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est un pseudonyme, l'auteur souhaitant rester anonyme.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Alors que la course planétaire entre la barbarie et les Lumières bat son plein, l’islam de France stationne au feu rouge. La faute à l’irresponsabilité des responsables du culte musulman. La faute à la paresse bienveillante des pouvoirs publics." Extrait de "L'islam au feu rouge", de Camille Desmoulins, publié aux éditions du Cerf (1/2).

Il en va de même pour cette question essentielle qui s’apparente néanmoins à un serpent de mer et qui n’est autre que la formation des imams. Jamais les différentes composantes du CFCM n’ont réussi à s’accorder sur des principes, des critères et un programme communs, encore moins sur la fondation d’une école aux enseignements partagés, voire de plusieurs écoles se reconnaissant mutuellement. Jusqu’à la délivrance d’un certificat d’exercer qui serait propre à l’autorité cultuelle, comme cela se fait pour les rabbins consistoriaux, n’a pu faire consensus.

C’est que la pratique la plus priseé est celle des imams importés et rémunérés par les pays dits d’« origine », Maroc, Alge´ rie, Turquie. On en dénombre plusieurs centaines qui ont été ainsi réquisitionnés pour subvenir à un système dont le résultat patent est qu’il déresponsabilise les associations gestionnaires des lieux de culte. Car si l’imam est payé par d’autres, à quoi bon s’interroger sur la prise en charge de son salaire par les fidèles ? Et si les fidèles laissent faire, à quoi bon questionner leur manque d’autonomie ?

>>>>>>>>>>>>> L'islam au feu rouge : le ressort idéologique profond du basculement terroriste de jeunes musulmans

Ce système, l’Etat ne fait pas que le tolérer, il l’encourage en renouvelant incessamment les conventions qui le lient auxdits « pays d’origine » de crainte de les froisser. Néanmoins, ces conventions concourent au marasme, en ce qu’elles représentent à leur tour un frein majeur à tout projet d’école dédiée. Car si les principales mosquées de l’Hexagone gardent la possibilité de se fournir gratuitement en imams formeés ou supposés tels, à quoi bon vouloir les inciter à financer leur formation ?

L’exemple de la déresponsabilisation et de la facilité vient là encore du sommet, c’est-à-dire des lieux de culte musulman les plus riches de France. La grande mosquée de Paris, la grande mosquée d’Evry-Courcouronnes se font payer volontiers leurs imams par les Etats algérien ou marocain. Leurs dirigeants s’en arrangent d’autant mieux que leur pouvoir s’en trouve consolidé, au moins à court terme. Ce qui n’empêche pas les mêmes de se lamenter quant à l’absence d’alternative dans laquelle les plongerait l’inexistence d’un statut propre de l’imam.

Or, ce statut existe. Il est le même statut que celui dont jouissent tous les autres ministres de tous les autres cultes. On accède à ce statut sans difficulté dès lors que la personne désignée prêtre, pasteur, rabbin, ou... imam est régulièrement affiliée, par son employeur, au régime de protection sociale et de retraite approprié, à savoir la Caisse d’assurance vieillesse invalidité et maladie des cultes ou CAVIMAC. Mais encore faut-il que les rémunérations soient déclarées et que les associations qui embauchent acceptent de verser leur part de cotisations patronales.

On en aura déduit qu’un tel statut de l’imam est incompatible avec la rémunération de la main à la main. Non sans observer que les rares imams inscrits à cette caisse sont ceux de La Réunion où, loin de toute influence étrangère, vit un islam de France qui s’épanouit autour de la mosquée de Saint-Denis inaugurée en 1901.

Quant aux rentes du halal ou du pèlerinage, il est inutile même de les évoquer. Les intérêts financiers sont tels que la simple suggestion d’utiliser une partie des bénéfices afférents pour financer l’organisation du culte ne manque pas de provoquer des réactions d’une rare violence. Les grandes mosquées de Paris, Lyon, Evry peuvent ainsi, sans crainte, perpétuer le monopole de la désignation des sacrificateurs halal que leur confère la réglementation et poursuivre l’exportation dans les pays du Golfe de produits divers, du poulet à l’eau minérale (sic), en vertu du label certifié qui leur est incidemment octroyé .

Hormis les aumôneries, le seul dossier qui ait avancé est celui des carrés musulmans dans les cimetières. Ils se multiplient d’autant plus facilement que le développement de la crémation libère des emprises foncires tandis que de nombreuses concessions anciennes arrivent à leur terme. Au coeur de ses murailles arborées, le cimetière parisien de Thiais contient ainsi le plus grand carré musulman d’Europe occidentale, dont les sections sont distribuées par nuances confessionnelles : ici les sunnites, là les chiites, plus loin les divers mouvements du souscontinent indien, etc. Force est encore de noter que ce dossier a avancé non pas à cause de l’insistance du CFCM, mais grâce au volontarisme des maires.

Extrait de "L'islam au feu rouge", de Camille Desmoulins, publié aux éditions du Cerf, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 31/10/2015 - 11:13
Imams
Un triste exemple de plus des paresses de nos gouvernants. Le problème est réel, mais difficile, la solution? Il n'y a pas de question difficile que l'absence de décision ne finisse par résoudre, le plus souvent très mal. Le CFCM aurait peut être pu apporter une solution, il a été abandonné à lui même à la naissance.
vangog
- 31/10/2015 - 10:57
Il va falloir faire le ménage dans ce merdier!
Fort heureusement, arrivent les patriotes: fin de la construction des mosquées, expulsion des semeurs de troubles, imams salafistes et autres collabos-dhimmis, délinquants étrangers et clandestins financés par les associations gauchistes...après, on verra plus clair dans un "islam dans la République"! Et s'ils ne sont pas contents, la Turquie, le Maroc, l'Algerie leurs tendent les bras...