En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 3 heures 57 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 4 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 5 heures 53 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 7 heures 4 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 8 heures 55 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 10 heures 18 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 11 heures 32 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 12 heures 29 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 4 heures 11 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 5 heures 21 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 6 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 7 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 9 heures 35 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 12 heures 47 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 13 heures 46 min
© Wolfgang Rattay/ Reuters
La Chine envisage la reconstruction de la Route de la soie.
© Wolfgang Rattay/ Reuters
La Chine envisage la reconstruction de la Route de la soie.
Vers la pérennité

Du Tibet à la mer : quand la Chine décide d’investir des milliards pour recréer la route de la soie à travers les montagnes pakistanaises

Publié le 29 octobre 2015
Un budget total de 57 milliards d'euros avait été annoncé pour la restauration des 6 000 kilomètres de routes que constitue l'ancien réseau commercial emprunté par les commerçants pendant 600 ans avant le XVe siècle. L'emprunter à nouveau permettra à la Chine de réduire le temps de transport de certains de ses marchés les plus porteurs au monde et au Pakistan de développer son économie.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un budget total de 57 milliards d'euros avait été annoncé pour la restauration des 6 000 kilomètres de routes que constitue l'ancien réseau commercial emprunté par les commerçants pendant 600 ans avant le XVe siècle. L'emprunter à nouveau permettra à la Chine de réduire le temps de transport de certains de ses marchés les plus porteurs au monde et au Pakistan de développer son économie.

Les efforts fournis par la Chine pour reconstruire sa Route de la soie lui permettront bientôt d'élargir ses axes commerciaux jusqu'à l'Asie centrale et du sud, ainsi que vers le Moyen-Orient en traversant le Pakistan. Un budget total de 62 milliards de dollars (57 milliards d'euros) avait été annoncé en avril dernier, pour restaurer les 6000 kilomètres de routes que constitue l'ancien réseau commercial emprunté par les commerçants pendant  600 ans avant le XVe siècle et qui reliait la côte pacifique chinoise à l'actuelleTurquie.

Aujourd'hui, la Chine a mandaté des centaines d'ingénieurs pour arpenter les montagnes et les artères sinueuses de la région afin de les rendre plus sûres en construisant des ponts, des tunnels et en installant des structures capables d'éviter les éboulements de roches. Car si l'abandon de l'utilisation de cette route (à partir du XVe siècle) avait conduit au développement des techniques de transport maritime, la réemprunter aujourd'hui, permettra à la Chine de réduire le temps de transport de certains de ses marchés les plus porteurs au monde, ainsi que les émissions de pollution de ses grandes villes.

La Route de la soie, l'aubaine du Pakistan

En plus de dynamiser le réseau commercial de la Chine, la Route de la soie profitera à l'économie du Pakistan, qui pourra également développer ses marchés (d'herbes médicinales, de textiles, de pierres précieuses et viande) vers l'est de l'Asie. Au total, la Chine a débloqué 46 milliards de dollars (43 milliards d'euros) pour le Pakistan, dont environ un quart de cette somme servira à la construction d'infrastructures sur l'axe qui reliera l'ouest de la Chine au port pakistanais de Gwadar sur la mer d'Arabie. De cette façon, la deuxième puissance économique mondiale s'offre un accès direct à l'Océan Indien. 

"Un partenariat stratégique a été transformé en partenariat économique", a déclaré Ahsan Iqbal, le ministre pakistanais du Développement. "La Chine a une vision et le Pakistan peut être le couloir d'un nouveau bloc régional, comprenant les moteurs de la croissance mondiale, où 3 milliards de personnes vivent", a-t-il ajouté. Surnommé le "corridor économique", cet axe Chine - Pakistan est déjà visible dans le nord du Pakistan où une route sinueuse en forme de serpent se dessine peu à peu autour des montagnes et des vallées. "Une longue route traversant de vastes terres reliant un point stratégique à un autre ne sera pas un corridor économique", a cependant estimé Sakib Sherani, un économiste pakistanais. "Mais si elle relie aussi les hommes d'affaires et commerçants pakistanais aux marchés en Chine, ce serait énorme", a-t-il précisé.

L'éviction du terrorisme et l'installation de l'électricité au prix de la prospérité

Plusieurs problèmes sont également à régler pour faire du Pakistan le nouveau gros consommateur de produits chinois. Car si le pays souhaite atteindre son potentiel économique, il devra surmonter la menace que représente le Mouvement islamique du Turkestan oriental (ETIM), un groupe séparatiste musulman qui tente de créer un Etat indépendant dans la partie occidentale du pays et que la Chine accuse de perpétrer des violences dans la province du Xinjiang.

De même qu'une grande pénurie d'électricité augmente considérablement le coût et les difficultés de faire des travaux dans cette région. Pour remédier à cela, la Chine a promis une vingtaine de nouveaux projets d'énergie, comprenant l'installation de 9 centrales électriques alimentées au charbon, 5 parcs éoliens, 3 barrages hydroélectriques et 1 parc solaire. Une fois terminé, ce projet pharaonique devrait apporter 16 600 mégawatts supplémentaires au réseau électrique national du Pakistan, faisant plus que compenser la pénurie d'électricité. 

La question environnementale

Si la construction de ce "corridor économique" représente une avancée majeure sur le plan économique pour le Pakistan, quelques doutes subsistent pourtant chez les habitants de Gilgit-Baltistan, une région administrative située au nord du Pakistan. En effet, ces derniers redoutent les émissions de pollution et tout autre problème lié à la circulation dans cette région sauvage où sont dressées 14 des plus hautes montagnes du monde. "Il y aura un grand nombre de questions environnementales dans un avenir proche", a expliqué Sahib Noor, un agriculteur de Karimabad, l'une des villes de la vallée de Hunza. "Et si nous ne disons rien, nos enfants seront juste bons à ramasser les ordures et les déchets des camions", a-t-il ajouté selon The Washington Post.

Pour cette communauté qui a vu les ressources naturelles de sa région (pierres précieuses et bois) pillées par des entreprises et des hommes d'affaires, ce changement est difficile à accepter. Pour d'autres en revanche, le développement de cette région signifie l'installation d'une meilleure couverture téléphonique et même la possibilité d'utiliser la 3G. Si certains pensent que seuls les investisseurs fortunés tireront profit de la Route de la soie, d'autres Pakistanais éspèrent eux, péréniser leurs affaires. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires