En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Non, ce n’est pas le sauvetage du système financier en 2008 qui a endetté les États

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 1 heure 34 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 2 heures 49 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 4 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 7 heures 14 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 9 heures 24 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 12 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 13 heures 23 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 15 heures 7 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 16 heures 45 sec
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 2 heures 8 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 7 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 8 heures 42 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 11 heures 30 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 16 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Comment accueillir les mœurs musulmanes sans qu’elles ne prennent la place de la loi française

Publié le 26 octobre 2015
La laïcité comprise comme la neutralisation religieuse de la société n’est pas adaptée à une situation déterminée par le rôle croissant de l'islam, religion des mœurs, qui ne peut exister si ses mœurs ne sont pas reconnues. Au lieu de chercher à effacer les signes religieux, nous devons faire sa place à la religion. Mais à condition que chaque confession reçoive une reconnaissance égale. Extrait de "Situation de la France", des éditions Desclée de Brouwer, de Pierre Manent (1/2).
Normalien, agrégé de Philosophie (Hypokhâgne au Lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, enseignement de Louis Jugnet), il est depuis 1992 directeur d'études à l'EHESS et aujourd'hui au Centre de recherches politiques Raymond Aron et professeur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Manent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Normalien, agrégé de Philosophie (Hypokhâgne au Lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, enseignement de Louis Jugnet), il est depuis 1992 directeur d'études à l'EHESS et aujourd'hui au Centre de recherches politiques Raymond Aron et professeur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La laïcité comprise comme la neutralisation religieuse de la société n’est pas adaptée à une situation déterminée par le rôle croissant de l'islam, religion des mœurs, qui ne peut exister si ses mœurs ne sont pas reconnues. Au lieu de chercher à effacer les signes religieux, nous devons faire sa place à la religion. Mais à condition que chaque confession reçoive une reconnaissance égale. Extrait de "Situation de la France", des éditions Desclée de Brouwer, de Pierre Manent (1/2).

Si la brève analyse que j’ai proposée de nos deux formes de vie est valide, le problème qui se pose à nous est en pratique le suivant : comment accueillir les moeurs musulmanes en tant que moeurs de nos concitoyens musulmans, sans que ces moeurs finissent par se confondre avec la loi, ou sans qu’elles prennent au bout du compte la place de la loi ? Ici encore, ici spécialement, nous n’avons pas le loisir de réécrire l’histoire, ni d’imaginer un avenir entièrement inédit, il nous faut travailler au présent selon ce que nous voyons et en restant capables de voir ce que nous voyons. Les développements récents, que ce soit dans les pays de l’islam ou dans nos pays, n’indiquent pas que la religion musulmane soit en passe de changer de statut, et, au lieu de règle objective des moeurs, d’être désormais généralement comprise et vécue comme droit individuel et comme libre choix.

Certains, il est vrai, font remarquer que la décision de porter des signes religieux, ou de s’engager dans une démarche de « radicalisation », résulte d’un acte de liberté qui tend à faire du croyant par habitude ou inertie un individu autonome, de sorte que l’activisme islamique, aussi dommageables que soient le plus souvent ses effets immédiats, n’interdit pas d’espérer un progrès ultérieur vers l’émancipation. L’argument est soutenable, mais c’est accorder beaucoup à la psychologie individuelle et fort peu à la réalité collective. La libre adhésion à une communauté qui n’encourage pas la liberté, particulièrement à une modalité de cette communauté qui exclut la liberté, renforce cette communauté, ou cette modalité de la communauté, plus qu’elle ne favorise la liberté. Après tout, combien d’hommes ont choisi librement d’adhérer au communisme sans rendre ce mouvement plus favorable à la liberté ! En tout cas, s’il y a des évolutions dans ce sens, elles sont si lentes et si hésitantes qu’elles sont sans pertinence politique pour nous aujourd’hui. Nous n’avons pas le loisir d’attendre que l’histoire résolve les difficultés à notre place. La question pratique est donc bien la suivante : les régimes politiques européens peuvent-ils accueillir les moeurs musulmanes sans finir par leur donner ou laisser force de loi ou de quasi loi ? Ou plus précisément : les transformations impliquées par l’accueil des moeurs musulmanes dans nos pays sont-elles compatibles avec le maintien de notre régime politique et de notre forme de vie sociale dans leurs traits principaux ? Ici je rencontre une objection majeure, que je dois considérer avec soin car elle est à mes yeux le principal obstacle intellectuel et politique à une évaluation judicieuse de la situation. Elle se résume en un mot : laïcité.

>>>>>>>>>>>>> A lire également : Voile intégral et polygamie : ces deux seules mœurs musulmanes que la France ne doit pas tolérer

À la proposition que j’ai avancée, selon laquelle la présence de nombreux musulmans en Europe oblige les Européens à accueillir comme telle la forme de la vie commune musulmane qui consiste en un ensemble de moeurs contraignantes sinon obligatoires, on opposera immédiatement que le régime de laïcité permet d’accueillir des moeurs différentes non pas comme forme de vie commune mais comme résultat de l’exercice du droit égal de chaque citoyen à suivre les moeurs de son choix, droit que notre régime a pour mission et d’ailleurs pour fierté de garantir, sous réserve évidemment que son exercice n’entrave pas le droit égal des autres citoyens. Tels sont donc les termes du débat. Ceux qui invoquent la laïcité comme la solution de nos problèmes jugent que une reprise à la fois transformatrice et préservatrice, à une réforme par le régime des droits individuels, les citoyens musulmans exerçant désormais leur droit subjectif, garanti par l’État laïque, de suivre la conduite qu’ils tenaient jusque-là par obéissance à la règle objective et quasi obligatoire des moeurs. Je soutiens que cette réforme, qui consisterait en une sorte de transsubstantiation, est chose simplement impossible, moins parce que les moeurs musulmanes seraient irréformables, je n’en sais rien, que parce que l’instrument de la laïcité est particulièrement inadapté à cette fin. Le débat porte d’abord en effet sur les pouvoirs de la laïcité, sur ce que ce régime ou ce dispositif est susceptible d’accomplir. Il porte donc aussi, inséparablement, sur son sens même, sur la manière dont on doit comprendre cette notion. Il est clair en effet que l’on ne peut rien avancer sur les pouvoirs de la laïcité si l’on ne dispose pas d’une compréhension nette et sûre, c’est-à-dire complète, de la notion.

Extrait de "Situation de la France", des éditions Desclée de Brouwer, de Pierre Manent, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"

01.

Non, ce n’est pas le sauvetage du système financier en 2008 qui a endetté les États

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 25/10/2015 - 18:47
Merci à Atlantico
Ouvrir ses colonnes à des intellectuels tels que M.Manent et M.Roucaute est stimulant .Nous sortons des polémiques stériles et entrons dans un débat digne de notre démocratie si malmenée.
abracadarixelle
- 24/10/2015 - 19:48
Commentaire de Gré
Clair et net ! l'Islam " soumission" réclame la soumission des " infidèles" pour cesser de les considérer comme tels.
Les contorsions de Mr Manent masquent très mal son désir de se coucher tout de suite pour avoir la paix ! Je le propose pour être le Dhimmi d'honneur ou plutôt de deshonneur !
Gré
- 24/10/2015 - 11:44
La quadrature du cercle
Accueillir les moeurs musulmanes, c'est y adhérer. Toute autre interprétation du terme est ridicule aux yeux de l'islam. Il ne se sentira accueilli que lorsque vous vous y serez soumis.