En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Le War President

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 11 min 16 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 31 min 5 sec
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 14 heures 43 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 15 heures 57 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 17 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 19 heures 56 sec
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 22 heures 51 sec
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 22 heures 13 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 24 min 23 sec
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombre les débats publics français

il y a 36 min 55 sec
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 15 heures 19 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 16 heures 36 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 17 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 21 heures 54 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 22 heures 43 min
© Capture d'écran / France 3 Grenoble
Jean-Yves Coquillat.
© Capture d'écran / France 3 Grenoble
Jean-Yves Coquillat.
Homme de droit

Emeutes de Moirans : le profil atypique de Jean-Yves Coquillat, le procureur de Grenoble qui mène l’enquête

Publié le 23 octobre 2015
La petite ville de Moirans dans l’Isère a été le témoin de scènes d’émeutes ahurissantes. Des voitures ont été détruites. Des barrages édifiés par des individus cagoulés. Dans le viseur de la justice : des gens du voyage et peut-être d’autres. Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, magistrat atypique, promet la fermeté. Portrait.
Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à L'Express, chargé de l'investigation.Il est l'auteur de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Gaetner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à L'Express, chargé de l'investigation.Il est l'auteur de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La petite ville de Moirans dans l’Isère a été le témoin de scènes d’émeutes ahurissantes. Des voitures ont été détruites. Des barrages édifiés par des individus cagoulés. Dans le viseur de la justice : des gens du voyage et peut-être d’autres. Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, magistrat atypique, promet la fermeté. Portrait.

Plutôt massif, cultivant une bonhommie qui cache une incontestable fermeté, tel est apparu hier sur les chaines de télévision, le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat. C'est lui qui dirige les investigations sur les émeutes qui ont enflammé la ville de Moirans (Isère) et provoqué la destruction de 35 voitures, l’incendie d’un restaurant, l’édification de barrages routiers par des individus cagoulés, et une détérioration des voies ferroviaires entrainant des perturbations importantes au niveau du trafic. Jamais, cette commune de l’Isère de 8 000 habitants - située à une vingtaine de kilomètres de Grenoble- n’avait connu pareil évènement dont l’origine se trouve dans le refus de la justice d’accorder à un détenu, membre de la communauté des gens du voyage, d’obtenir une permission de sortie pour se rendre aux obsèques de son frère mort trois jours plus tôt, dans un accident de voiture à la suite d’un cambriolage. Hier, mercredi 21 octobre, lors d’une conférence de presse, le procureur de Grenoble l’a dit et répété : la fermeté sera la règle, la justice passera pour ceux qui ont commis des actes répréhensibles…Et pour bien montrer qu’il n’agit pas en fonction d’impératifs politiques, il a martelé : "Les interpellations d’émeutiers ne sont pas décidées en fonction d’une volonté politique", avant de préciser : "toute précipitation et toute pression excessive peut nuire au résultat d’une enquête." Une façon de dire à la classe politique tout entière, de droite et de gauche. En substance : laissez la justice travailler et ne vous livrez pas à des commentaires hasardeux.

Tout en martelant, ce que l’on entend peu souvent chez les magistrats, que les peines doivent être effectuées dans leur totalité. Qui est donc ce procureur de la République que la France entière vient de découvrir ? Agé de 59 ans, après sa sortie de l’Ecole nationale de la magistrature en 1978, il effectue un parcours classique puisqu’il est successivement juge d’instruction à Mâcon avant de devenir tour à tour substitut à Mulhouse et Bourg-en-Bresse. En 1994, le voici promu, procureur adjoint à Lyon, puis procureur à Besançon en 2003 où il reste jusqu’à la fin 2011 date à laquelle il est appelé à diriger l’important parquet de Grenoble, où il ne s’est pas fait que des amis, -nous le verrons- notamment chez les avocats. Mais c’est dans la capitale de la Franche-Comté que le procureur Coquillat imprime sa marque. C’est ainsi qu’il bouscule les habitudes du tribunal afin que l’écart entre le prononcé de la peine et son exécution soit le plus court possible. Quand il arrive au tribunal de Besançon, il fallait un an et demi avant qu’un jugement ne soit exécuté. Lui, il décide que, dorénavant, les jugements seront tapés dans les trois semaines et les peines exécutées dans les trois semaines qui suivent. Et pourtant, déjà, phénomène récurrent, la juridiction manque de magistrats et de fonctionnaires. Par contre, s’il classe bon nombre de plaintes soit parce qu’elles ne sont pas poursuivables ou que l’auteur de l’infraction est inconnu, il se montre intraitable avec la délinquance des mineurs. Il ne classe pratiquement aucune plainte. A ses yeux, cette délinquance ne doit en aucun cas être ignorée. A l’époque, le procureur réclamera la création d’un centre de détention fermé pour mineurs. Mais qu’on ne s’y trompe pas : fermeté certes, mais pas tolérance zéro. Et il le dit fréquemment : "Ce n’est pas un signe de faiblesse que de donner sa chance à quelqu’un". Mais le procureur de Grenoble est pugnace. L’échec, il ne le supporte pas, quitte à désavouer ses substituts. C’est ainsi qu’il relancera l’affaire dite du Saut du Doubs. Il s’agissait d’un car transportant des handicapés qui était tombé dans un ravin et avait causé la mort d’une personne. Le substitut, considérant que la conductrice n’avait commis qu’une faute légère, avait, à la surprise des enquêteurs, abandonné les poursuites. Jean-Yves Coquillat, en désaccord avec la position de son substitut les avait réactivées. Quelques années plus tard à Grenoble, le magistrat fait à nouveau parler de lui. C’était en novembre 2012. A cette époque, il avait diligenté une enquête préliminaire visant une avocate, pour faux et production d’un certificat médical de complaisance. L’avocate en question avait sollicité un report d’audience pour raisons médicales la concernant. L’initiative du procureur avait déclenché une grève-qui dura trois jours- des avocats du Tribunal et suscité une lettre ouverte de protestation du président du conseil national des barreaux, Me Christian Charrière-Bournazel à l’intention de Jean-Yves Coquillat. La tension entre le procureur et les avocats s’avéra si forte qu’une demande de saisine du Conseil supérieur de la magistrature avait été faite auprès de la garde des Sceaux, Christiane Taubira. Impétueux Jean-Yves Coquillat ? Sans doute. Rugueux ? Sans doute. Mais aussi peu adepte de la langue de bois. Il l’a démontré, le 17 janvier dernier, lors de la rentrée solennelle du Tribunal lorsqu’il se montre partisan de la dépénalisation de la consommation du cannabis. La raison ? Tout simplement parce que depuis 40 ans, dit-il, la politique répressive dans ce domaine a totalement échoué. Chez les représentants des policiers et gendarmes présents ce jour-là, on tousse un peu… Beaucoup. Aujourd’hui, le procureur se retrouve sur le devant de la scène, pour des faits d’une grande gravité. Mais à ceux qui pensent qu’un magistrat pourrait rendre compte au pouvoir politique qui lui dirait ce qu’il a à faire, Jean-Yves Coquillat a répondu : "L’enquête [sur les événements de Moirans] est conduite sous ma seule responsabilité."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

01.

Le War President

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 22/10/2015 - 19:13
Fermeté ? Que c'est drôle
Peut-on raisonnablement attendre d'un "partisan de la dépénalisation de la consommation du cannabis (...) parce que depuis 40 ans, la politique répressive dans ce domaine a totalement échoué" que des personnes sur qui la politique répressive a totalement échoué, soit traitée avec fermeté. Oh, que j'en ai marre qu'on me prenne pour un con !!!!!!!!
alainb
- 22/10/2015 - 14:56
rien d'étonnant.

Les veaux ont voté pour la médiocratie , ils sont servis.
vangog
- 22/10/2015 - 11:29
Chantage syndical, chantage islamiste...
chantage des gitans, chantage des minorités...la gauche a toujours cédé, et elle cédera encore, sinon elle n'est plus la gauche..