En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Hygiène de la dignité
Polémique sur l’abattoir d’Alès : pourquoi les éleveurs réclament une commission d’enquête parlementaire
Publié le 17 octobre 2015
Une vidéo réalisée en caméra cachée de l'abattoir d'Alès, où des animaux sont abattus dans des conditions choquantes a beaucoup ému sur la toile. Cet événement ne peut pas rester sans lendemain, estime la sénatrice Sylvie Goy-Chavent, qui veut qu'une commission parlementaire soit saisie pour enquêter sur "la situation dans les abattoirs".
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une vidéo réalisée en caméra cachée de l'abattoir d'Alès, où des animaux sont abattus dans des conditions choquantes a beaucoup ému sur la toile. Cet événement ne peut pas rester sans lendemain, estime la sénatrice Sylvie Goy-Chavent, qui veut qu'une commission parlementaire soit saisie pour enquêter sur "la situation dans les abattoirs".

La vidéo a déjà fait le tour du web, en passant par la télévision. Réalisée en caméra cachée par l'association de défense des animaux L214, elle montre des bêtes qui ne sont pas étourdies avant l'abattage, blessées, estropiées, bref mourant dans des conditions que l'on peut qualifier d'horribles.

La sénatrice (UDI, Ain) Sylvie Goy-Chavent s'était déjà manifesté sur l’élevage et la consommation de viande durant l'été 2013, en étant rapporteur d'une mission commune d’information du Sénat sur la filière viande en France et en Europe (liens en fin d'article). Elle-même fille d'éleveur, elle inscrit son action pour soutenir les consommateurs, mais aussi les éleveurs dont la qualité des produits est remise en cause, et qui finissent par payer des erreurs commises par d'autres.

"Constater les problèmes et y remédier"

Aujourd'hui, forte de l'expérience de cette mission sénatoriale qui suivait le scandale du horsegate, elle souhaite aller plus loin pour une totale transparence dans les abattoirs, la même transparence que celle qui est demandée en amont de la filière, chez les éleveurs, fortement contrôlés. "Encore une fois, il faut un événement médiatique pour réagir, explique-t-elle à WikiAgri. On ne peut pas rester indifférents aux conditions d'abattage de ces bêtes à Alès. Il ne s'agit pas, derrière, de fermer tous les abattoirs, ni de favoriser les gros abattoirs face aux petits en estimant qu'ils ont davantage de moyens pour suivre les règles du bien-être animal et de l'hygiène. Cette commission d'enquête a pour vocation de dresser un état des lieux précis de la situation des abattoirs en France, gros et petits, pour constater les problèmes et donc y remédier."

"Tout le monde doit en parler à son sénateur"

Sylvie Goy-Chavent insiste sur "l'importance d'une telle enquête pour les éleveurs, déjà en crise, qui s'apprêtent à subir l'accord transatlantique, et qui en plus, on le voit, sont discrédités pour des pratiques qui ne sont pas les leurs". Au moins pour cette dernière partie, il est possible de relever officiellement les dysfonctionnements de cet important maillon de la chaîne alimentaire que sont les abattoirs.

Pour qu'une commission d'enquête soit effectivement activée au Sénat, "il faut une forte demande", précise Sylvie Goy-Chavent. Qui part donc en campagne pour que ses collègues sénateurs, déjà alertés par ses soins, aient envie de répondre positivement à cette requête. "Cela concerne tout le monde, les éleveurs, les consommateurs... Tout le monde doit en parler à son sénateur."

Une pétition en ligne

C'est pour sensibiliser l'opinion publique qu'elle a elle-même mis en ligne une pétition intitulée "Pour une commission d'enquête sur les méthodes d'abattage des animaux de boucherie" (lien en fin d'article). Plus il y aura de signatures, plus l'impact sur ses collègues sénateurs sera fort, et plus il y aura de signataires, parmi les sénateurs, de sa demande d'ouverture de la commission d'enquête.

Le texte qui figure sur la pétition est simple et explique bien la démarche : "En France, plus de 50 % des animaux de boucherie sont égorgés dans d'horribles souffrances sans être préalablement étourdis, comme l'exige pourtant la loi. La vidéo de l'horreur tournée dans l'abattoir d'Ales et largement diffusée sur internet ne doit pas nous laisser indifférent : chevaux martyrisés, vaches qui gigotent sur la chaîne d'abattage, animaux découpés encore vivants... Sécurité alimentaire, respect du bien-être animal, information du consommateur, on cache la vérité aux Français, dans l'indifférence des pouvoirs publics. Réagissons et exigeons la création d'une commission d'enquête parlementaire afin de faire toute la lumière sur ces pratiques."

Qui ne se sent pas concerné ?

En savoir plus : Pétition en ligne "pour une commission d'enquête sur les méthodes d'abattage des animaux de boucherie" ; l'enquête de l'association L214 à l'origine de la fermeture de l'abattoir d'Alès ; retrouvez nos précédents articles avec Sylvie Goy-Chavent, rédigés à l'été 2013 au moment où elle était rapporteur d'une mission sénatoriale d'information sur les viandes après le scandale du horsegate.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 23/10/2015 - 18:06
A plongeur
pour partie..... ( c'est officiel mais loin d'être sûr) . Il ne faut pas le dire pour ne pas "stigmatiser" ou pire être "islamophobe". Bienvenue en 2084.
jurgio
- 17/10/2015 - 19:37
En effet, c'est motus et mouche cousue
Le traitement de l'animal domestique émeut davantage que les décapitations halal.
Plongeur
- 17/10/2015 - 17:44
Hallal
Pourquoi ne dit on pas que l'abattoir d'Alès est pour partie un abattoir Hallal ?