En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Beaucoup de bruit pour rien

Accent d'Eva Joly: Pauvre France, qui perd son sens de l'humour et de la liberté

Publié le 06 décembre 2011
"Une attaque raciste". C’est ainsi qu’Eva Joly a qualifié la chronique de Patrick Besson dans Le Point de cette semaine. L’écrivain moquait entre autres son accent norvégien. Une polémique absurde et ridicule ?
Gaspard Koenig dirige le think-tank GenerationLibre. Dernier ouvrage paru : Le révolutionnaire, l’expert et le geek (Plon).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig dirige le think-tank GenerationLibre. Dernier ouvrage paru : Le révolutionnaire, l’expert et le geek (Plon).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Une attaque raciste". C’est ainsi qu’Eva Joly a qualifié la chronique de Patrick Besson dans Le Point de cette semaine. L’écrivain moquait entre autres son accent norvégien. Une polémique absurde et ridicule ?

Je n’ai jamais aimé les chroniques de Patrick Besson, que je trouve littérairement pauvres, politiquement hasardeuses et moralement ennuyeuses. Comme beaucoup de lecteurs hypocrites, je les lis néanmoins avec assiduité, pour avoir le plaisir de pester chaque semaine.

Et ce jeudi, surprise ! Besson m’a fait rire avec son billet sur Eva Joly. Il imagine une Eva élue par défaut, seule survivante d’accidents en série, et imposant au pays le pire de l’idéologie écolo-compassionnelle. Elle gouverne depuis une petite maison de bois - une fiction plutôt fondée quand on se rappelle qu’Eva Joly annonçait fièrement, en introduction de l’un de ses ouvrages [1] : "J'écris ce livre dans une maison enrondins, dans la montagne"… Et le ministère du végétarisme, pendant EELV du ministère de l’identité nationale voulu par l’UMP, est une bonne trouvaille de potache professionnel. Il serait un peu vain de chercher le "fond" de l’article, qui reste une simple caricature, réussie à mon goût. Si toutefois on voulait – généreusement - prêter une pensée à l’auteur, on pourrait y entrevoir une critique de l’idée de décroissance, encore aujourd’hui en arrière-plan du discours écologiste.

Il se trouve, chacun a pu le remarquer, qu’Eva Joly a un accent ; donc quand Patrick Besson cherche à l’imiter à la première personne, il imite également, en écrivain consciencieux, son accent. C’est un procédé littéraire au moins aussi vieux que Balzac qui, de La Maison Nucingen aux Splendeurs et misères des courtisanes en passant par Les illusions perdues, assomme le lecteur de l’accent alsacien du baron de Nucingen, portant le texte aux confins de l’illisible. Un exemple, bien approprié au contexte actuel : "Fus fus êdes mogué te moi !" pour "vous vous êtes moqué de moi"...Plus tard, Proust n’hésitera pas, dans Sodome et Gomorrhe, à remplacer les "r" par les "l" pour faire parler sa princesse russe. J’imagine qu’il ne vient à personne l’idée de les traiter de racistes.

Si le style devient un crime...

La violence et l’absurdité de la vindicte dont est l’objet Patrick Besson font froid dans le dos. En Angleterre, où la pensée et l’expression restent libres, une telle polémique serait rigoureusement impossible. La France a visiblement perdu le sens de l’humour et le goût de la liberté. Si Eva Joly s’est épargné le ridicule en refusant de porter "l’affaire" devant les tribunaux, d’autres, dans le climat actuel où chacun fait un procès à chacun, n’auraient pas hésité. Qu’aurons-nous le droit d’écrire et de dire demain, si non seulement les idées, mais même le style deviennent un crime ? Cette censure idiote – et son ombre terrible : l’auto-censure – vont-elles finir par transformer nos journaux et nos livres en recueils de jurisprudence ?

N’est-ce pas pourtant un Français, Voltaire, qui écrivait en défendant la liberté d’imprimer : "Il est de droit naturel de se servir de sa plume comme de sa langue, à ses périls, risques et fortune. Un livre vous déplaît-il, réfutez-le ; vous ennuie-t-il, ne le lisez pas". Alors refermez Le Point si Besson vous déplaît, comme il m’arrive si souvent, mais cessez vos autodafés.

[1]Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ? (ed Les Arènes, 2003)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (75)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Carcajou
- 07/12/2011 - 06:57
Thérapie
@alain jugnon

Il vous faut arrêter de lire des auteurs que vous assimilez mal. Revenez à Martine à la plage, Martine à l'école, vous vous sentirez mieux.
Évitez Martine maire de Lille ou Martine au PS, vous risquez la rechute.

Soyez poli avec les infirmiers, ils œuvrent pour votre bien.
Takezo
- 06/12/2011 - 22:04
alain jugnon représente
véritablement ce qui me fait peur en France. Cette haine farouche qui transforme un débat politique en guerre de religion. Cette intolérance vis à vis de ceux qui ne parlent pas ce politiquement correct servi par la plupart des médias. Je suis ravi de voir qu'ici au moins certains comme moi essaient de penser plus librement.
Il y a une haine légitimée par la plupart des médias. C'est terrifiant !
Takezo
- 06/12/2011 - 21:58
@chrile
Vous n'êtes pas drôle non plus. Il faudrait vous virer du site ?