En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 30 min 33 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 1 heure 49 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 12 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 7 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 7 heures 38 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 1 heure 57 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 11 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 26 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 21 heures 44 min
© Reuters
Des hackers "anymous" luttent sur le terrain virtuel contre la propagande djihadiste.
© Reuters
Des hackers "anymous" luttent sur le terrain virtuel contre la propagande djihadiste.
Guerre virtuelle

Anonymous contre Daech : ces cyber-activistes qui veulent mettre à genoux l'Etat islamique

Publié le 14 octobre 2015
Répartis dans le monde entier, des hackers luttent sur le terrain virtuel contre la propagande djihadiste, même si leurs méthodes restent obscures.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Répartis dans le monde entier, des hackers luttent sur le terrain virtuel contre la propagande djihadiste, même si leurs méthodes restent obscures.

Les bombes, vestiges d'une autre époque ? En 1999, les observateurs s'étonnaient des déferlements de bombes sur le Kosovo. Une guerre de la vieille industrie, alors qu'Internet et les réseaux se développaient à une vitesse exponentielle. Si les bombes n'ont toujours pas disparues, la guerre s'est bien scindée en deux : celle du terrain et des morts. Et celle du cloud et de la propagande. Contre cette dernière, les alliés peinent à trouver la bonne réponse, surtout face à des entités qui ne sont pas des Etats, comme Daesh. Une étude de la Brookings Institution estimait ainsi que l'Etat islamique utilisait environ 46 000 comptes sur Twitter fin 2014, sans que l'entreprise américaine ne réagisse. Sans compter les autres réseaux sociaux et les forums où les images travaillées du groupe terroriste fleurissent tous les jours pour mieux recruter à distance. Inutile de faire transiter les apprentis djihadistes par la Syrie, un lavage de cerveau à distance permet de les transformer en véritables soldats.



Face à cette menace, la réponse étatique est toujours attendue. Pourtant, le combat fait rage sur internet et face à l'Etat islamique, ce sont des hackers du monde entier, qui sont entrés en guerre. Ils sont désormais connus par leurs masques, symbole d'une résistance aussi réelle que fantasmée. Les Anonymous ne sont pas réellement structurés. Chacun peut s'en revendiquer et chacun peut arborer le masque blanc de Guy Fawkes, ce personnage britannique qui voulait faire sauter la Chambres des communes au début du XVIIème siècle et qui est devenu le héros d'un roman graphique (puis d'un film) : V pour Vendetta. Dans cette œuvre, un héros masqué et charismatique décide de se débarrasser du régime dictatorial qui prévaut au Royaume-Uni.

Dans cet esprit héroïque et cinématographique, les petits génies de l'informatique se sont donc lancés à l'assaut de Daesh sur internet. Evidemment, la réalité est moins grandiose, comme le raconte The Atlantic, dont le journaliste a pu rencontrer un activiste, ancien des Anonymous et qui gère désormais GhostSec, le réseau leader dans cette guerre virtuelle. "Mikro travaille seul, dans un salon bordélique, sur un vieil ordinateur usé." Mais Mikro peut se targuer d'un sacré boulot. Sur le compte Twitter de son réseau, il cherche et publie tous les comptes qu'il associe à l'Etat islamique. "Parfois, nous sommes obligés de hacker le même compte 2 ou 3 fois par jour pour le fermer. Nous les traquons sans répit" raconte-t-il à RT. Le groupe va plus loin et Mikro prétend avoir empêché une attaque sur un marché tunisien, en juillet 2015, en transmettant ses informations au FBI, via un passeur.  

 

Ils sont des centaines voire des milliers à lutter quotidiennement contre la propagande de Daesh même si leurs méthodes restent obscures. Aux journalistes, ils démentent utiliser des algorithmes informatiques et affirment vérifier les comptes "à la main." Si beaucoup de ces comptes affichent ostensiblement un soutien à l'Etat islamique, d'autres paraissent politiquement très marqués, sans pour autant faire l'apologie du djihad. Toujours difficile de trouver la juste ligne jaune à ne pas franchir.


Mikro et son équipe ne sont pas seuls. Les Anonymous, bien sûr mais aussi de nombreux "freelance" qui opèrent de leur côté. Comme le mystérieux Xrsone qui a publié en mars dernier un document présentant près de 9200 comptes twitter de soutiens à Daesh et qui refuse "de faire partie d'un collectif" comme il l'explique à Vice. Loin d'être un héros d'espionnage, il affirme seulement être "fatigué de voir les corps des soldats américains sur les réseaux sociaux." Ce qu'il veut dénoncer, c'est aussi l'inaction de Twitter dans cette guerre. "Ils n'ont pas changé grand-chose dans leur politique et c'est toujours aussi compliqué de signaler des terroristes," affirme le hacker.

Face à lui, des petits génies, adorateurs d'Allah. Paris Match avait ainsi pu joindre un des pirates du groupe MECA qui attaque régulièrement des sites français, (tout en se désolidarisant de Daesh). Un simple gamin de 19 ans, entouré de "collègues" du même âge. Dans son article, The Atlantic revient aussi sur la biographie du célèbre Mikro, pourfendeur de l'Etat islamique. Un jeune à l'histoire  difficile passé par plusieurs familles et par la prison. Car derrière cette "lutte" entre le bien et le mal sur internet, ce sont souvent des parcours fragiles qui s'affrontent. "On vient de la même merde" acquiesce Mikro, en des djihadistes.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
schangi
- 16/10/2015 - 09:12
"Si les bombes n'ont toujours pas disparues..."
De plus en plus souvent, les articles parus dans «Atlantico» sont truffés de fautes d'orthographe, de syntaxe, de grammaire qu'un candidat au Certificat d'Etude Primaire n'aurait pas commises il y a un 1/2 siècle.
Marre de subir l'incapacité de vos rédacteurs de rédiger vos articles : j'envisage de résilier mon abonnement
Fran6
- 14/10/2015 - 18:53
ah!
il existe une petite personne en Suéde, une bête d'informatique, une terrible hackeuse, elle se nomme Lisbeth... enfin, bravo les gars et filles, continuez!
Anguerrand
- 14/10/2015 - 14:39
Pour une fois bravo
Anonymous pour une fois va aider l'Occident, pas pour nous défendre contre Daech, mais comme un jeux, car ils n'y trouvent aucun intérêt dit est. Donc messieurs continuez à démolir ces salauds de djihadistes et un grand bravo.