En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 9 heures 34 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 14 heures 26 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 15 heures 35 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 17 heures 15 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 8 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 10 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 9 heures 52 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 10 heures 37 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 13 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 14 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 14 heures 48 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 15 heures 40 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 17 heures 48 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 10 heures
© Reuters
© Reuters
Qui osera parler à Ankara ?

Crise des migrants : pourquoi la nouvelle opération anti-passeurs de l’Europe tient surtout de la communication

Publié le 10 octobre 2015
Le 7 octobre 2015, l'Union européenne a mis en place sa deuxième phase du plan anti-passeur. Et le vendredi 9 octobre, l'ONU a donné son aval pour arrêter en haute mer des navires de migrants venant de Libye qui tentent de gagner l'Europe.
Gérard-François Dumont est géographe, économiste et démographe, professeur à l'université à Paris IV-Sorbonne, président de la revue Population & Avenir, auteur notamment de Populations et Territoires de France en 2030 (L’Harmattan), et de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard-François Dumont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard-François Dumont est géographe, économiste et démographe, professeur à l'université à Paris IV-Sorbonne, président de la revue Population & Avenir, auteur notamment de Populations et Territoires de France en 2030 (L’Harmattan), et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 7 octobre 2015, l'Union européenne a mis en place sa deuxième phase du plan anti-passeur. Et le vendredi 9 octobre, l'ONU a donné son aval pour arrêter en haute mer des navires de migrants venant de Libye qui tentent de gagner l'Europe.

Atlantico : A quoi doit-on s’attendre du plan anti-passeur mené par l’Europe. En quoi cette opération est-elle différente d’autres opérations déjà menées ?

Gérard-François Dumont : Il s’agit d’une opération nouvelle et attendue depuis plusieurs mois. Même si la justice italienne avait déjà pris des initiatives, notamment en interrogeant des migrants parvenus en Sicile, c’est la première fois que l’Union européenne engage véritablement une action contre les passeurs, baptisée "Sophia" ou "Sofia", du nom d’une petite fille de migrants née en mer. 

Cette nouvelle mission, conduite par des bâtiments de guerre, a pour objectif d’intercepter des bateaux susceptibles de contenir des passeurs, et, en cas d’éléments permettant une présomption de trafic illégal de migrants, de les arrêter et de les remettre à la justice italienne, sachant que des officiers de police judiciaire italiens sont présents à bord des navires militaires de l’Union européenne. Puis les bateaux peuvent être rendus inutilisables et détruits.

Cette opération Sophia, qui a démarré le 7 octobre, a reçu le 9 octobre un appui international avec une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, par 14 voix pour et une abstention (Venezuela). Le Conseil décide "pendant un an à compter de l'adoption de la présente résolution, d'autoriser les Etats membres qui sont engagés dans la lutte contre le trafic de migrants et la traite d'êtres humains, agissant individuellement ou dans le cadre d'organismes régionaux, à inspecter les bateaux naviguant en haute mer au large des côtes libyennes s'ils ont des motifs raisonnables de soupçonner qu'il sont utilisés pour le trafic de migrants ou la traite d'êtres humains en provenance de Libye". Cette résolution a été voté car le Conseil a reçu une lettre de soutien au texte des autorités libyennes internationalement reconnues, le gouvernement de Tobrouk. Il est vrai que les bateaux sur lesquels sont entassés les migrants partent de la partie occidentale des côtes libyennes qui ne sont nullement contrôlées par le gouvernement de Tobrouk, mais par le gouvernement à tendance islamiste de Tripoli qui, très certainement, profite financièrement du trafic de migrants. 

Autrement dit, cette résolution rend possible d’arraisonner des bateaux non seulement au large des côtes italiennes, mais aussi dans les eaux internationales. 

Cette action peut-elle réussir ? Il n’est pas impossible qu’elle parvienne à quelques résultats dont l’Union européenne s’honorera. Mais cela risque d’être l’arbre qui cache la forêt. Les passeurs risquent de s’adapter pour abandonner les navires avant les eaux internationales, sachant que la navires de guerre de l’UE ne peuvent intervenir dans les eaux libyennes. 

Certes, la résolution du 9 octobre 2015 demande aux Etats membres "d'aider la Libye, à sa demande, à renforcer les moyens dont elle dispose pour sécuriser ses frontières et prévenir les actes de trafic de migrants et de traite d'êtres humains". Mais comment aider la Libye sans un accord de ce pays pour permettre que l’opération Sophia intervienne au moins sur les côtes libyennes ? L’efficacité de l’opération nécessiterait au moins de pénétrer dans les eaux syriennes que les passeurs vont continuer d’utiliser comme un refuge.

Selon vous, les résultats ne sont donc pas à la hauteur des ambitions ?

Le risque est que les passeurs bénéficient de ce qu’est pour eux le "sanctuaire libyen" et poursuivent en conséquence leurs tâches criminelles, équivalent à de la traite d’êtres humains. 

En outre, les passeurs peuvent continuer de promettre aux migrants qu’ils arriveront dans "l’eldorado européen" puisque, comme le précise la résolution, elle ne vise évidemment pas à "porter atteinte aux droits de l'homme des personnes ou à les empêcher d'obtenir une protection en vertu du droit international des droits de l'homme et du droit international des réfugiés".

Selon l’Onu, très louable intention, il s’agit de "prévenir la perte de vies humaines". Mais il est à craindre que les bateaux surchargés abandonnés par les passeurs à la frontière entre les eaux libyennes et les eaux internationales se traduisent encore par les morts par noyade, alors que l’automne puis l’hiver arrivent. D’autant que ces bateaux seront probablement encore moins fournis en carburant si les passeurs jugent qu’il n’est plus nécessaire d’en donner suffisamment pour leur permettre d’aller jusqu’aux eaux italiennes. 

Le vrai problème est de savoir si l’Union européenne veut ou non faire la guerre aux organisations criminelles. L’opération "Sophia" peut être considérée comme une opération militaire, puisqu’elle utilise des navires de guerre. Mais l’impression est qu’il faut plutôt la comparer à une police judiciaire au service de la justice italienne. 

Concrètement, nous n’en savons pas vraiment plus sur comment va se dérouler cette opération …

Pour que les passeurs ne soient pas informés des détails de leurs actions, ce qui se comprend, les responsables militaires de l’opération ont tenu des déclarations assez générales et donc imprécises. 

Il y a donc incontestablement un effet d’annonce du côté de l’Union européenne. La résolution de l’ONU donne le droit de "déstabiliser" les passeurs. Mais difficile d’anticiper des résultats concrets.

Ne risque-t-il pas d’y avoir en outre des complications en matière de droit international ?

Tant que les passeurs agissent dans les eaux libyennes, ils sont intouchables. Ils résident dans un espace placé sous la souveraineté de la Lybie, c’est-à-dire d’un pays largement désorganisé. Il faut noter que la résolution de l’ONU ne concerne que des navires inspectés dont les États européens "ont la confirmation qu'ils sont utilisés à des fins de trafic de migrants ou de traite d'êtres humains en provenance de Libye".

La résolution de l’ONU ne concerne donc nullement les passeurs de Turquie et, plus précisément, les mafias turques dont le trafic de migrants semble devenu la première activité, engendrant des recettes considérables en abusant des Syriens ou Irakiens voulant passer de Turquie aux îles grecques. De facto, le pouvoir turc est complice de ces organisations criminelles, puisque qu’il les laisse travailler quasiment en plein jour, tout particulièrement à Izmir, actuellement la plaque tournante des migrants en partance pour le Grèce, c’est-à-dire pour l’Union européenne. Une opération maritime semblable à "Sophia" concernant les bateaux de migrants venant de Turquie ne peut être envisagé. D’une part, l’étroitesse maritime entre les îles grecques et la Turquie exclut l’existence d’eaux internationales. D’autre part, les bateaux de migrants qui partent de la côte turque ne transportent pas de passeurs : ces derniers amènent des migrants sur les plages, les entassent sur des bateaux et donnent la barre à un migrant à qui ils expliquent plus ou moins comment la tenir. Seule la Turquie, si elle se décidait à la faire, pourrait lutter contre les passeurs qui œuvrent dans son pays. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Djib
- 10/10/2015 - 15:34
Hé what did you expect?
Comme dirait la pub Schweppes, de ce ramassis de technocrates où les "oui-oui" ravis de la crèche sont les idiots utiles et la vitrine bien pensante des libéraux libertaires acharnés à détruire la vieille Europe.
Benino
- 10/10/2015 - 15:01
A Passeur, Passeur et demi.
Les menteurs font semblant de lutter contre les passeurs, élections régionales et présidentielle obligent. En réalité, les vrais passeurs sont ceux qui encouragent la venue de migrants en leur laissant croire que l'Europe est le nouvel Eldorado d'Allah. Le Poet Poet de l'Elysee Palace cherche aussi à exciter le FN dans l'espoir d'un duel Zigou Zag /Marine. Qui est dupe ?
Le peuple français est comme une alouette, ébloui et aveuglé par les fausses lumières des belles âmes.
Et ne comptons pas sur la médiatique servile pour lui ouvrir les yeux. Merci à Valeurs Actuelles et à son rédacteur en chef de dire de vraies choses...