En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

06.

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 4 min 37 sec
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 45 min 32 sec
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 11 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 12 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 13 heures 33 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 18 heures 43 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 19 heures 11 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 19 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 21 heures 49 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 24 min 47 sec
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 1 heure 2 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 11 heures 47 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 12 heures 42 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 14 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 19 heures 29 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 21 heures 25 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 22 heures 38 min
© Reuters
La croissance allemande est en grande partie fondée sur ses exportations, donc très touchée par le scandale Volkswagen.
© Reuters
La croissance allemande est en grande partie fondée sur ses exportations, donc très touchée par le scandale Volkswagen.
Sortie de route

Volkswagen et la Chine vont-ils faire dérailler la croissance allemande ?

Publié le 07 octobre 2015
Les performances économiques de l'Allemagne sont encore excellentes. Mais à la suite du scandale Volkswagen et du ralentissement économique qui frappe la Chine, des inquiétudes font surface : il se pourrait qu'avec autant de bâtons dans les roues, le modèle allemand, fondé essentiellement sur l'exportation automobile, se retrouve en vrai difficulté.
Alexandre Delaigue
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Delaigue est professeur d'économie à l'université de Lille. Il est le co-auteur avec Stéphane Ménia des livres Nos phobies économiques et Sexe, drogue... et économie : pas de sujet tabou pour les économistes (parus chez Pearson). Son...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les performances économiques de l'Allemagne sont encore excellentes. Mais à la suite du scandale Volkswagen et du ralentissement économique qui frappe la Chine, des inquiétudes font surface : il se pourrait qu'avec autant de bâtons dans les roues, le modèle allemand, fondé essentiellement sur l'exportation automobile, se retrouve en vrai difficulté.

Atlantico : La croissance allemande est en grande partie fondée sur ses exportations, dans et en dehors de l'Union européenne. La combinaison du scandale Volkswagen, qui risque de ternir l'image de l'industrie automobile, voire de l'ensemble des produits made in Germany, avec le risque de baisse de consommation en Chine peut-elle porter un coup d'arrêt à la croissance allemande ?

Alexandre Delaigue : Les effets de l'affaire volkswagen sont encore à voir. On ne sait pas à quelle catégorie elle va être rattachée dans l'esprit des consommateurs. L'image de l'Allemagne, l'image du diesel? Ou simplement des coûts supplémentaires pour tous les constructeurs automobiles avec un durcissement des normes? L'effet immédiat semble en tout cas limité. Par contre le ralentissement chinois peut lui avoir un effet négatif significatif pour l'Allemagne. On notera aussi que les derniers résultats macroéconomiques américains sont mitigés, conduisant la FED (Federal Reserve Act) à maintenir des taux bas; tout cela n'est pas favorable à la croissance mondiale en général, la croissance allemande - qui dépend considérablement de la demande d'exportations - en particulier.
 

La zone euro s'est beaucoup reposée sur cette croissance allemande, quelles seraient les conséquences d'un ralentissement allemand pour l'ensemble du continent ? Et pour la France ?

Des effets peu favorables, on peut en imaginer plusieurs. premièrement l'économie européenne est assez largement intégrée; ce qui se passe dans une région a un impact sur les autres. Que ce soit la demande allemande de produits qui pourrait diminuer, ou les carnets de commande des industriels allemands qui se vident, avec un effet sur les autres entreprises dans les chaînes de valeur. On pourrait ajouter que le rééquilibrage interne de la zone euro dépend d'augmentations de la demande et de hausses de salaires en Allemagne, si celles-ci ne viennent pas ce n'est pas favorable. 
 

L'Allemagne dépend-elle trop des pays émergents et donc de la demande extérieure ? L'Europe peut elle encore compter sur son marché intérieur pour soutenir son économie ? Quels sont les leviers à actionner pour obtenir un tel rééquilibrage ?

Pour diverses raisons l'Europe ne compte pas sur sa demande intérieure pour soutenir son activité. Les finances publiques ne sont certes plus aussi austéritaires qu'elles l'ont été, mais on ne peut pas dire qu'elles soutiennent la demande intérieure. La consommation des ménages souffre de perspectives peu engageantes, et d'une démographie peu favorable. L'investissement des entreprises est quant à lui limité par des anticipations plutôt moroses. Dans ces conditions seule la demande extérieure peut soutenir l'activité; si elle vient à manquer, ce n'est pas bon signe. La solution? Ce serait un peu plus de soutien à l'activité par les budgets publics, mais ce n'est pas franchement dans l'air du temps. Reste la BCE qui fait ce qu'elle peut pour relancer l'activité et l'investissement, avec un succès sous-estimé, mais néanmoins limité.
 

L'Allemagne a annoncé également qu'elle accueillerait 1,5 millions de réfugiés cette année. Cette générosité peut-elle également toucher la croissance allemande en raison de son poids sur les finances publiques ou représente-t-elle une réelle opportunité dans une Allemagne en manque de main d'œuvre?

Si la crise des réfugiés conduit les pays européens à lever les contraintes qui pèsent sur les finances publiques, et sont l'occasion de dépenses d'infrastructures, c'est une très bonne nouvelle! On pourrait ajouter qu'à long terme les réfugiés ont un effet favorable sur l'économie européenne qui vieillit et souffre d'une démographie déclinante. La question c'est entre deux. Sur le moment,les réfugiés nécessitent une prise en charge qui ne va pas de soit : il faut loger les gens, s'en occuper, ils doivent - s'ils peuvent travailler, ce qui n'est pas toujours le cas avec les réglementations nationales - trouver des emplois; cela cause immanquablement des frictions sur le moment. On commence à les voir en Allemagne, ou des images de gens expulsés pour loger des réfugiés ont eu un effet dévastateur sur l'opinion.  
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires