En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Imbéciles de tous les partis...
Nadine Morano : une polémique hystérique pour une phrase idiote
Publié le 01 octobre 2015
Elle aurait mieux fait de se taire, c'est sûr. Mais ceux qui la traînent dans la boue aussi.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle aurait mieux fait de se taire, c'est sûr. Mais ceux qui la traînent dans la boue aussi.

La gauche hurle. La droite, c'est-à-dire Les Républicains, a décidé de hurler encore plus fort. "Elle doit s'excuser" (Nathalie Kosciusko-Morizet). "Elle n'a plus sa place dans notre parti" (Pierre-Yves Bournazel). Et Sarkozy est, paraît-il, "ulcéré". La faut de Nadine Morano ? Elle a parlé de "race blanche". Elle a au mieux dit une connerie ou au pire, s'est livrée à une provocation. Le mot "race" est en effet interdit de cité en France. Et "race blanche", ça ne passe pas. Ayant eu une grande partie de ma famille exterminée parce que de "race juive", je ne saurais m'en plaindre.

Mais tant de bruit pour ça ? Nadine Morano a-t-elle parlé de "race noire" pour dire qu'elle était infèrieure à la race blanche ? A-t-elle laissé entendre que les musulmans se prosternaient bêtement afin de rendre hommage à un chef de guerre particulièrement cruel ? A-t-elle insinué que les Juifs étaient des suceurs avides de sang, tous des usuriers ? Nous vivons dans un monde de fous. La France aujourd'hui, c'est une histoire pleine de bruit et de fureur, racontée par un idiot. Et pour citer encore Shakespeare: "beaucoup de bruit pour rien" ! Ce bruit là, celui des médias auxquels sont enchaînés les hommes politiques de gauche et de droite, empêche d'entendre un autre bruit. Le seul qui compte et qui va aller en s'amplifiant.

Il y a en France des millions de gens, des braves gens, qui éprouvent le sentiment que le sol de leur pays se dérobe sous leurs pieds. Qu'ils sont devenus chez eux illégitimes parce que "céfrans" ou "faces de craie". Qui, même non croyants, et en tous cas peu pratiquants, préfèrent les églises à tout autre édifice religieux. Qui n'en peuvent plus d'entendre parler tous les jours de repas sans porc à l'école, de crêches interdites, de djihadistes partants pour la Syrie et de prédicateurs justifiants le viol des femmes.

Bien sûr, ils n'ont pas fait autant d'études que Yann Moix, Cambadélis, Todd, Sarkozy, Ruquier, Bayrou, Joffrin, Léa Salamé, Juppé... Alors ils voient les choses de façon simple, trop simple peut-être. Migrants, immigrés, émigrés... Ils ne font pas le détail et mélangent un peu tout. Les résultats du sondage sur la perception des migrants publié par Atlantico en fournissent une démonstration éclatante. Il n'y a pas en réalité d'invasion des migrants comme l'explique excellemment Jérôme Fourquet de l'Ifop. Mais c'est ressenti et perçu comme tel. Pour des raisons profondes qui tiennent à l'omniprésence des immigrés et des banlieues réputées souffrantes dans le discours lénifiant de ceux qui sont au pouvoir ou qui aspirent à l'être. Une classe politique digne de ce nom prendrait ce vécu en compte au lieu de s'acharner sur Nadine Morano. Car ce qu'elle a dit, et qui est, je le répète, idiot, ne choque pas ces millions de gens là. Ils se vivent à l'évidance comme agressés et réagissent à la façon d'un animal blessé.

Dans la petite ville où j'habite, il y a une excellente chocolaterie. Dedans, figure en bonne place une affiche avec un charmant tirailleur sénégalais et son "Y'a bon Banania". J'ai dit en souriant à la dame qui tient le magasin que c'était interdit. Elle m'a répondu "j'emm... tous ceux qui veulent l'interdire. On a vécu pendant plus de 60 ans avec cette affiche et aucun Noir ne s'est jamais plaint". Et comme elle n'a pas sa langue dans sa poche, elle a ajouté: "Et je continue à vendre des têtes de nègre, et ça aussi on n'a pas le droit de le dire". Ensuite, après m'être assuré que nous étions seuls, nous avons devisé sur le chocolat noir, le chocolat au lait, et le chocolat blanc pour conclure qu'il y en avait pour toutes les races ! Cette dame ne passe pas à la télévision. Si tel était le cas, Nadine Morano pourrait aller se rhabiller.

Et n'oubliez pas : le A-book de Benoît Rayski, Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme, est toujours disponible à la vente sur Atlantico éditions : 

Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
05.
Un officier de renseignement de l'US Air Force trahit au profit de l’Iran : quand la réalité dépasse la fiction
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
07.
Ces éléments qui viennent perturber l'idée que le chômage serait revenu à son plus bas niveau depuis 10 ans
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TADD
- 02/10/2015 - 12:10
Les bien-pensants continuent
Hier j'ai entendu dans Cdans l'air Claude Weil, journaliste bien pensant, dire .Mr Calvi , vous avez une belle chemise blanche , mais vous,vous n' êtes pas blanc . dois-je changer mes verres de lunettes .
D'AMATO
- 02/10/2015 - 11:50
S'il y avait eu....
....moins d'immigrés et moins de DIKTATS linguistiques....
Il y aurait eu moins d'intolerance et moins d'HYSTERIE....
2bout
- 02/10/2015 - 10:32
Ecoutez Benoît,
Il ne s'agit pas de dire : "Regardez comme Morano est méchante !", mais plutôt : "Voyez comment Morano stérilise le débat politique !". Morano a mal à sa France. On peut le comprendre, mais Morano est une responsable politique.