En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

05.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

ça vient d'être publié
pépites > France
Pompiers VS policiers
Manifestation nationale à Paris: de violents incidents ont éclaté entre pompiers et policiers
il y a 58 min 36 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 28 janvier 2020 en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 31 min
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 6 heures 1 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 8 heures 9 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 21 heures 41 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 23 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Là où chantent les écrevisses" : un roman qui a déjà conquis 4 millions de lecteurs

il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Municipales 2020
"Je ne fais pas de combine" : Rachida Dati se défend sur sa candidature
il y a 3 heures 37 min
décryptage > International
Un accord de paix

Ce plan Trump pour la paix dont les Palestiniens ne sauront pas plus saisir que des précédents

il y a 5 heures 36 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 6 heures 21 min
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 7 heures 15 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

il y a 8 heures 29 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 22 heures 29 min
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
Nouvelle technologie

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

il y a 1 jour 4 heures
Pourquoi tu tousses ?

Comment aider les classes populaires sans mutuelle

Publié le 01 décembre 2011
Malgré la mise en place de la CMU (la Couverture maladie universelle) et de l'aide complémentaire santé (ACS), 7% de la population ne "rentre pas dans les cases". Trop riches pour obtenir une aide, trop pauvres pour pouvoir payer une mutuelle complémentaire, ces 4 millions de personnes se retrouvent sans protection complémentaire abordable.
Charles Prats est membre du conseil scientifique du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS). Il est par ailleurs magistrat.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Prats
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Prats est membre du conseil scientifique du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS). Il est par ailleurs magistrat.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré la mise en place de la CMU (la Couverture maladie universelle) et de l'aide complémentaire santé (ACS), 7% de la population ne "rentre pas dans les cases". Trop riches pour obtenir une aide, trop pauvres pour pouvoir payer une mutuelle complémentaire, ces 4 millions de personnes se retrouvent sans protection complémentaire abordable.

En cette période de crise sans précédent, la question de l’accès aux soins revêt une importance capitale. En effet, ne pas pouvoir se soigner pour des raisons économiques représente sans conteste une injustice majeure qui nécessite d’inventer des solutions pour éradiquer ce phénomène, malgré les contraintes budgétaires qui s’imposent à la France.

Le dispositif de la CMU complémentaire permet une prise en charge à 100 % des soins. C’est en quelque sorte la mutuelle gratuite, mais réservée aux personnes à très faible niveau de ressources. L’aide complémentaire santé (ACS), c’est-à-dire le « chèque-santé », permet quant à elle d’obtenir une participation au paiement d’une mutuelle complémentaire pour les personnes gagnant jusqu’à 30 % de plus que le plafond CMU-C.

Une protection santé complémentaire très insatisfaisante

Néanmoins, les études les plus récentes de l’INSEE et des organismes de protection sociale évaluent toujours à 7 % de la population ceux qui sont dans l’incapacité d’avoir accès à une protection sociale complémentaire, soit près de 4 millions de personnes :  trop « riches » pour bénéficier d’une aide publique, trop pauvres pour pouvoir se permettre de payer une mutuelle santé complémentaire pour leur famille.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un travailleur modeste doit consacrer jusqu’à 10 % de ses revenus pour l’acquisition d’une complémentaire santé, alors qu’un cadre y consacre environ 3 %. Voilà l’explication de cette incapacité des travailleurs modestes à pouvoir obtenir une couverture santé digne de ce nom. Le dispositif de la CMU-C est en effet limité aux personnes gagnant moins de 650 euros par mois. Le chèque-santé ne concerne pour sa part que les individus gagnant moins de 875 euros par mois pour une personne seule.

Autant dire que les travailleurs gagnant le SMIC ou légèrement plus se trouvent dans la situation paradoxale d’être moins couverts en terme de remboursements qu’une personne au RSA ou, beaucoup plus injuste, qu’un étranger en situation irrégulière qui bénéficie de l’Aide médicale de l’Etat (AME) offrant une couverture à 100 % contre un forfait annuel de seulement 30 euros.

Inventer un dispositif innovant sans verser dans l’assistanat

Il est donc nécessaire d’offrir à nos compatriotes un véritable « bouclier-santé » afin que ceux qui gagnent trop pour bénéficier des aides actuelles mais pas assez pour se payer une mutuelle lorsque leur employeur ne leur en met pas une à disposition, puissent avoir accès à une couverture complémentaire de bon niveau, pour une cotisation raisonnable au regard de leurs revenus.

En étudiant les différentes offres mutualistes, il apparaît que le « contrat » CMU-C offre des caractéristiques intéressantes : prise en charge à 100 %, tiers payant, pas de dépassements d’honoraires, coût du forfait annuel CMU-C remboursé par l’Etat : 370 euros.

L’idée du « bouclier-santé » est donc de permettre d’avoir accès à la CMU-C pour les personnes gagnant entre 650 euros et 1300 euros nets mensuels pour une cotisation de 2,5 % des revenus, soit une cotisation allant de 16 à 32 euros par mois, avec une moyenne de 25 euros mensuels pour un travailleur gagnant le SMIC. Il serait alors possible de supprimer le dispositif du chèque-santé qui s’avère plus coûteux et moins favorable pour les personnes concernées, les bénéficiaires de l’ACS pouvant bien sûr bénéficier du « bouclier-santé ».

Cette nouvelle avancée sociale cumulerait plusieurs avantages :

  • une véritable complémentaire santé à 100 % qui permet un accès large aux soins
  • une cotisation fixée à un niveau acceptable pour les travailleurs les plus modestes, de niveau comparable au taux d’effort des populations les plus aisées
  • un dispositif qui respecte la dignité des personnes : elles cotisent, ce n’est pas de l’assistanat et il y a une totale liberté de choix
  • un dispositif qui permet de tirer le meilleur parti de notre système de santé en innovant et en restant à coût constant : il est entièrement financé par le redéploiement de crédits déjà existants, ce qui est permis par l’existence d’une cotisation, même au niveau très modéré prévu

 

Un système compatible avec la gestion de la crise budgétaire, car sans dépenses nouvelles

En partant d’un objectif de 4 millions de personnes susceptibles de bénéficier du dispositif, le coût supplémentaire pour le fonds CMU s’élèverait en année pleine à 1,5 milliard d'euros.

La cotisation mise à charge des personnes, fixée à 2,5 % des revenus, permettrait de couvrir la majeure partie de ce besoin de financement qui serait complété par le redéploiement des crédits affectés à l’assurance complémentaire santé (ACS) et par la réaffectation de 25 % des crédits de l’aide médicale d'État (AME), le Parlement ayant  voté la suppression des surfacturations hospitalières au titre des étrangers sans-papiers, ce qui permettrait de générer cette importante marge de manœuvre.

Avec ce « bouclier-santé », il serait possible d’offrir demain à coût constant une protection complémentaire santé à plusieurs millions de personnes qui aujourd’hui n’y ont pas accès parce qu’elles gagnent trop pour bénéficier des minimas sociaux, mais pas assez pour avoir accès à une couverture leur permettant d’envisager l’avenir avec sérénité en cas de problèmes de santé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

04.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

05.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

06.

Ce que les municipales risquent d’imposer à Emmanuel Macron

07.

Ce laser super puissant développé par Israël pourrait devenir un instrument de paix

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Charles Prats
- 01/12/2011 - 14:37
@ patdu49
Ce n'est pas une question de se faire "berner". Dans un court article, on est obligé de synthétiser. Je n'ai pas non plus vraiment signalé qu'il s'agit de plafonds pour une personne seule, etc. L'idée est de présenter le mécanisme général et de promouvoir cette proposition afin de fournir une solution à des personnes qui en sont aujourd'hui dépourvues. De la politique non politicienne en somme...
patdu49
- 01/12/2011 - 13:13
erreur dans cet article
vous vous etes fait "berné" par les communications, des organismes publics, concernant les plafonds pour la CMU complémentaire.

c'est + subtil, il faut oter des plafonds, le forfait logement, vos chiffres ne concernent que les SDF.
les plafonds sont donc + bas que ceux évoqués.

les citoyens se font berner de la même façon avec les montants du RSA ( forfait logement là encore non déduit )
jaipur27
- 01/12/2011 - 13:11
CONSTAT
en effet même à la retraite il est difficile de se payer une mutuelle surtout quand on vient en aide à ses enfants.
Excellent article qui, je l'espère, trouvera écho auprès des mutuelles existantes et des politiques.
"un étranger en situation irrégulière qui bénéficie de l’Aide médicale de l’Etat (AME) offrant une couverture à 100 % contre un forfait annuel de seulement 30 euros"
A méditer..